Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Vmate / Uforce T1 – Voopoo

Test : kit Vmate / Uforce T1 – Voopoo

  • Par , le 16/11/2018 à 14h00
    Annonce

“Oyez oyez, venez découvrir l’incroyable kit de Voopoo ! Vous y trouverez le non-conformiste clearomiseur Uforce T1, qui produit une vape savoureuse grâce à une résistance innovante faite d’un nouveau matériau, le tout dans un style steam punk. Quant à la box Vmate, elle redéfinit le standard des box double accus avec pas moins de 30 % de poids en moins en étant 10 % plus compacte !” Voici, en gros l’accroche marketing de Voopoo. Nous allons vérifiez la véracité du propos.

Quand le marketing ne connaît pas son produit

Avant de commencer une revue, j’aime bien faire un petit tour sur le site du fabricant pour essayer de capter l’esprit du produit, de voir les points forts mis en avant, mais aussi de lire les arguments parfois illusoires que le marketing ose annoncer, ce qui est le cas de l’accroche que vous avez lue au début, qui n’est pas de moi, mais bien de Voopoo. J’ai un peu brodé la mise en forme, mais c’est le message que la société souhaite faire passer pour ce kit.

Les arguments concernant la box Vmate sont donc son poids réduit de 30 % par rapport à quoi, je n’en aie aucune idée, et sa compacité inférieure de 10 %, toujours par rapport à un truc que l’on ignore. Son poids est annoncé à 100 g tout rond, mais bizarrement sur ma balance elle pèse 111,75 g. Ces quelque 12 g ne sont pas catastrophiques, mais quand on communique dessus il convient d’être précis. Surtout qu’il n’est pas incroyablement léger. Quant aux dimensions de la Vmate : 47 mm de large pour 89 de haut et 31 de profondeur, sa taille est commune à d’autres modèles d’autres marques, voir même plus grandes que certaines comme l’Invoke 220W d’Eleaf, qui par ailleurs ne pèse que 80 g, bien qu’elle soit tout en métal et possède un écran plus grand que la Vmate.

L’argumentaire est donc un peu foireux, passons à l’esthétique.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du kit Vmate / Uforce T1 de Voopoo

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 89 mm sur 47 sur 31
Poids du mod 112 g
Batterie 2 x 18650
Charge USB 2A
Puissance 5 – 200 W
Contrôle température Ooui, avec tous les fils
Diamètre max. de l’atomiseur 25 mm
Dimensions atomiseur 25 x 46 mm
Contenance 8 ml
Remplissage Par le haut
Poids du clearomiseur 57 g
Drip tip 810 en Delrin

Le coffret comprend

Kit Vmate – Uforce T1 -(x1), pièces de rechange (x1), résistances (x2), cordon USB (x1), mode d’emploi (x1)

Le plastique, c’est (pas toujours) fantastique

Pour faire descendre le poids ou peut-être réduire les coûts, Voopoo a choisi du plastique pour les trappes des logements d’accus qui se trouvent de part et d’autre de la Vmate, ainsi que pour les boutons qui se situent en haut de la box de chaque côté du connecteur.

Les accus format 18650 se trouvent donc logés de chaque côté. Les trappes sont parfaitement stables une fois en place, mais d’un point de vue esthétique, l’effet est plutôt discutable. Notre exemplaire possède la finition bois et le motif ainsi que son traitement font vraiment clinquant et pas vraiment naturel. Ça brille, les motifs sont identiques pour les deux trappes, le touché est parfaitement lisse, ça sonne creux quand on tapote dessus.

L’intérieur du logement est quant à lui très propre, une petite languette aide à enlever l’accu qui est parfaitement calé grâce à un ressort bien calibré. Dommage cependant que le sigle de polarité soit noir sur fond noir, on ne le voit pas du tout par faible luminosité. Et comme les accus sont en série, on ne sait pas trop si les batteries sont insérées dans le bon sens.

Toujours concernant le plastique, la palme du mauvais goût revient aux boutons. La texture est granuleuse, la sensation de touché est médiocre et les boutons ont un jeu latéral. Pour gagner 2 ou 3 grammes ou quelques cents, la Vmate possède donc les boutons les plus décevants que j’ai vus depuis longtemps. On dirait un plastique tout premier prix, comme on en trouvait dans les années 1970.

Heureusement, le reste de la box, mis à part pour la protection de l’écran et l’arrière qui sont eux aussi en plastique, mais là ça se comprend mieux, est composé d’un chrome, certes pas des plus classe, mais au moins il rassure un peu et ne fait pas trop toc. Le connecteur placé au centre peut accueillir un atomiseur jusqu’au diamètre de 25 mm, 26 mm si l’on accepte un tout petit débordement. Pour une box qui mesure 31 mm de large, Voopoo aurait pu être un peu plus généreux. À noter que le pin 510 est placé assez profondément, à 4,2 mm du haut du connecteur. Il faudra se méfier des atomiseurs qui possèdent une petite connexion.

Le chipset Gene est toujours aussi efficace

La seule chose qui permet finalement de se réconcilier avec la Vmate, est son électronique. Embarquant le chispset Gene commun aux box de la marque, il fait toujours aussi bien le travail. Hyper réactif, il délivre une vape agréable et constante, quel que soit le mode choisi. Il permet de vaper en mode puissance de 5 à 200 W et en contrôle de température avec tous les fils.

Lors d’un changement d’atomiseur, la Vmate vous demande s’il s’agit d’une autre résistance et dans l’affirmative, se calera automatiquement sur la puissance qu’elle estime la plus appropriée par rapport à l’impédance. La valeur choisie n’étant pas forcément adaptée à votre vape, en tout cas plus haute que celle avec laquelle je vape habituellement, il faut donc vérifier que la puissance proposée vous convienne.

Pour ce qui est des informations affichées, elles restent identiques aux autres box de la marque possédant ce chipset. Plutôt austère, l’affichage ne brille pas dans une originalité et un design classieux, mais les informations importantes sont affichées. Comme souvent pour ce type d’écran, il demeure bien lisible en intérieur, mais totalement inexploitable en extérieur.

Comme avec l’ensemble des box de la marque depuis septembre 2018, il est possible de changer le graphisme des divers écrans, de mettre à jour la box et de régler les paramètres de vape en contrôle de température par l’intermédiaire d’un logiciel qui s’installe sur un PC (il n’y a pas de version IOS ou Linux) qui est disponible au téléchargement sur le site de Voopoo. Si vous souhaitez voir à quoi il ressemble, j’en ai déjà parlé pour le test du kit Mojo, peu de choses ont évolué depuis.

Le clearomiseur Uforce a pris de l’embonpoint

Le clearomiseur fourni dans le kit est l’Uforce T1. Si vous ne savez pas à quoi ressemble la version initiale, l’Uforce, vous pouvez consulter son test ici.

Extérieurement, l’Uforce T1 est assez réussi. Les détails qui changent sont avant tout d’ordre esthétique, avec un mélange de chrome et de métal noir mat possédant de fins reliefs. Je ne suis pas sûr que le style soit vraiment steam punk comme le prétend Voopoo, mais je le trouve plutôt chouette. De nombreux coloris existent pour un achat seul, mais pour le kit, seule la version noir et chrome est incluse, quelque soit le coloris de la box de choisi.

Son diamètre à sa base est de 25 mm pour passer à 28 mm au niveau de son réservoir type bulle qui contient pas moins de 8 ml de liquide. On est bien loin des 3,5 ml de la version d’origine. Cette contenance impressionnante ne sera pas de trop pour avoir une autonomie correcte, les résistances fournies demandant 60 à 70 W au minimum.

Le remplissage se fait par le haut en coulissant le top cap vers l’extérieur comme tout bon clearomiseur qui se respecte, une petite flèche indique là ou pousser. Il n’y a pas de système de verrouillage, l’ajustement des pièces est suffisamment précis pour le laisser en position fermée tout en restant fluide pour son ouverture. Les air flows sont placés en bas du clearomiseur et réglables avec une bague avec butée. Là encore, la bague coulisse parfaitement, son moletage est très bien calibré.

Cette version T1 est donc une évolution positive de l’Uforce. Plus de contenance, un remplissage par le haut sans démontage bien ajusté, un mariage de matériaux agréable à l’œil et des finitions au top. Difficile de lui trouver un quelconque défaut.

Résistance mesh et vape puissante

Deux résistances sont fournies dans le kit. La première est déjà bien connue puisqu’il s’agit de la U2, précédemment sortie. D’une valeur de 0,4 ohm, elle délivre de très bonnes saveurs à partir de 50~55 W, sans pour autant se montrer avare de vapeur. Pour cette résistance, une ouverture de moitié de l’air flow suffit amplement, on peut même descendre à 1/3 pour y gagner un peu en arômes.

La seconde, la N1, est nouvelle. Suivant la mode actuelle, elle est constituée de mesh qui pour être plus précis, est plutôt un fin grillage. Voopoo ne communique pas vraiment sur le matériau employé sauf à dire qu’il est nouveau. J’ai comme un doute. D’une valeur de 0,13 ohm, la puissance conseillée est au minimum de 70 W. Je trouve néanmoins cette valeur bien trop haute qui aura pour conséquence d’atténuer sensiblement les saveurs et de produire une vapeur trop chaude à mon goût si l’on n’ouvre pas l’airflow totalement. Aux environs de 55 W avec une ouverture de 3/4, les saveurs sont déjà mieux restituées sans atteindre non plus l’exceptionnel. C’est bien, mais on a vu mieux avec ce type de résistance.

Des deux résistances, ma préférence va à l’U2. Moins énergivore et restituant de meilleures saveurs, sa consommation est également moindre bien que le T1 contienne suffisamment de réserve pour tenir un petit moment. Les résistances en mesh c’est bien, mais mis à part quelques exceptions chez la concurrence, pour l’instant je reste un peu sur ma faim.

En résumé

On aime

  • L’excellent chipset Gene
  • Le connecteur central de la Vmate
  • Kit homogène et complet

On n’aime pas

  • Box peu innovante
  • Plastique de piètre qualité
  • Écran triste et peu lisible en extérieur

Conclusion

4 /5
 

Le kit Vmate de Voopoo est complet et sans véritable gros défaut. Le clearomiseur Uforce T1 se montre parfaitement à la hauteur, animé par des résistances qui permettent une vape orientée saveurs ou vapeur suivant ce que l’on recherche. La Vmate est quant à elle moyennement qualitative avec des plastiques un peu cheap pour les trappes d’accus et franchement ratés pour les boutons. Elle n’apporte rien de nouveau et semble peu inspirée, mais offre cependant une très bonne vape grâce à son chipset Gene. Est-ce suffisant ?

 

Le kit Vmate / Uforce T1 de Voopoo en images

Les derniers articles sur la marque Voopoo

Test : Alpha Zip Mini Kit – Voopoo

  • Publié le 9/07/2019

Annonce Name of Reviewed Item: Alpha Zip Mini Kit – Voopoo Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/06/zipcouv.jpg Review Author: Alex Review Date: 2019-07-09

Test : Drag Baby Trio Kit – Voopoo

  • Publié le 4/07/2019

Annonce Name of Reviewed Item: Drag Baby Trio Kit – Voopoo Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/06/drag.jpg Review Author: Alex Review Date: 2019-07-04

Test : kit Drag 2 / Uforce T2 – Voopoo

  • Publié le 4/03/2019

La Drag 2 conserve la ligne générale et l’acronyme bien visible de la première version, tout en évoluant sur le plan esthétique et technique. Elle est un peu plus compacte …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Kit Vmate - Uforce T1 - Voopoo Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/cover-voopoo-vmate-kit.jpg Review Author:Review Date: