Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Reuleaux Tinker 2 / Trough – Wismec

Test : kit Reuleaux Tinker 2 / Trough – Wismec

  • Par , le 23/09/2019 à 16h00
    Annonce

Wismec agrandit la famille des Reuleaux avec la Tinker 2, une box double accu. Proposée en kit avec le clearomiseur Trough. L’ensemble souffre de nombreux défauts qui laissent une impression décevante d’un kit non abouti.

Perfectible

La Tinker 2, petite sœur de la Reuleaux Tinker est une box double accu plus compacte que son aînée. Résistante aux projections d’eau, dotée un look un peu agressif et l’emploi de texture lui laissent présager un succès. Mais le manque de soin de certaines finitions et quelques détails la rendent presque banale. Dommage, le chipset est efficace et simple d’utilisation. La version de cette Tinker double accu mériterait plus d’attention pour sortir son épingle du jeu.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod90 x 53,5 x 44 mm
Poids du mod200.7 g
Format d'accus2 x 18650
ChargeUSB, charge externe
Puissance maximale200
Diamètre max. de l'atomiseur25
Modes disponiblesWatts, Contrôle température, Courbes
Dimensions du clearomiseur50 x 30 mm
Poids du clearomiseur61.5 g
Capacité du clearomiseur2 ml
Plages d'utilisation30 à 70 W
Remplissagepar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

Simple à utiliser mais peu soignée

À la première impression, la Reuleaux Tinker 2 donne une impression de qualité. Son design un peu agressif, sa forme globale, le placement des boutons, l’emploi d’un faux cuir inspirent confiance. Les assemblages sont bien ajustés mais à y regarder de plus près, on est rapidement déçu.

Sur le haut de la box, le logo de la Tinker est imprimé. C’est discret et propre.  Quatre petites vis tiennent le châssis au reste de la box. La connectique 510 est montée sur ressort et ne souffre d’aucun défaut. La box accepte des atomiseurs jusqu’à 25 mm à leur base. Le bouton de déclenchement est légèrement biseauté mais il n’est pas à bascule. Quelque soit l’endroit d’appui, le fire est opérant.

La trappe à accus s’ouvre grâce à un loquet qui se glisse. Des ressorts exercent une tension suffisamment importante pour avoir un effet d’ouverture immédiate. C’est justement un problème. Non pas à l’ouverture, mais à la fermeture de la trappe qui se montre difficile à bloquer. Il faut appuyer fortement, insister pour que la trappe soit bien en place. Résultat: la peinture, qui n’est pas de grande qualité, s’enlève très rapidement sur les zones proche de la trappe. C’est un point décevant !

Sous la box, 6 petits (faux) trous de dégazage. Quel est l’intérêt de faire croire à des sécurités en cas de problème avec les accus qui n’existent pas ? Ce n’est ni sécuritaire, ni très honnête, dommage !

Le sens de polarité est parfaitement indiqué. Une fois les accus mis en place et la trappe refermée, tout tient très bien, sans jeu. La tension dans l’ouverture de la trappe est telle qu’il faut être prêt à réceptionner ses accus à l’ouverture pour ne pas les retrouver par terre.

Le faux cuir crocodile est assez épais, mais a un côté un peu collant, pas très lisse, qui n’est pas des plus agréable. Ce vinyle est assorti au châssis de la box, dans notre cas, tout noir, mais les box, dans les autres coloris, font ressortir davantage cette partie.

En façade de la box, on trouve le bouton fire avec un motif gravé dessus, un écran couleur et les deux boutons de réglages de la puissance. En dessous, une protection caoutchoutée épaisse protège l’accès au port micro USB. Tout est classique, mais plutôt bien disposé. Le bouton de déclenchement tombe assez naturellement sous l’index. Les différents boutons sont assez bruyants, en particulier le fire qui cliquette sérieusement à chaque pression. Le manque de discrétion est assuré.

L’écran de la Tinker 2 a une taille 0,96 pouce et est en couleur. Le chipset  Avatar ne souffre d’aucun défaut, que ce soit en mode wattage ou en contrôle de température. Les informations essentielles sont présentes sur l’écran et se lisent facilement. Le contraste est bon même en usage extérieur. La box ne s’éteint pas mais reste en veille après 5 appuis successifs et laisse apparaitre une horloge. La box est réactive dès le déclenchement à chaque appui. La détection des coils est juste et fiable. Bien entendu, la Tinker 2 dispose de l’ensemble des protections classiques que l’on trouve sur le marché.

Le clearomiseur Trough

Le Trough est un clearomiseur avec des résistances en mesh. Dans le kit, il est assorti à la couleur de la box. Notre exemplaire a été envoyé séparément et se dénote par son côté (bien trop) coloré. Wismec annonce 30 mm de large, ce qui est juste, mais au niveau du Pyrex en bulle. À la base, le clearomiseur mesure 25,5 mm et n’est pas flush avec la box. Pour autant c’est n’est pas choquant, et cela reste acceptable. C’est, pour autant, étonnant de la part du fabricant de faire un kit avec un clearomiseur qui dépasse légèrement.

Le drip tip est au format 810 et tout aussi assorti (coloré) que le reste du clearo. Les usinages sont nets et propres, aucune difficulté.

Dans le kit, on trouve deux réservoirs en Pyrex : un droit et un bulle. Le Trough est aussi vendu à l’unité (comme le nôtre) mais est fourni avec deux réservoirs : un Pyrex bulle et un autre façon boule à facettes. Cela lui donne un look un peu particulier que chacun appréciera ou pas. En version multi facettes, le réservoir est aussi en verre. Dans le kit un réservoir à une contenance de 2 ml et un autre de 6,5 ml.

Pour remplir le clearo, il suffit de glisser le haut du top cap. Classique, pas d’innovation sur ce point. La rétention du slide est bonne on n’observe pas d’ouverture inopinée. Un petit clapet souple permet de garantir un excellente étanchéité. Il est suffisamment souple pour laisser passer les embouts de la plupart des flacons.

La résistance se visse sur la base. Les deux arrivées d’air sont larges et autorisent de nombreux réglages. Le Trough reste un clearomiseur pour de la vape directe pour produire beaucoup de vapeur. Comme souvent, avec des résistances en mesh, la consommation d’e-liquide est importante. Le Pyrex en 2 ml se vide aussi vite qu’il se remplit !

Le clearomiseur est fourni avec deux résistances. Elles sont toutes les deux en mesh sans précision du matériau utilisé. Il existe une troisième résistance compatible, la WT 03 (triple mesh) d’une valeur de 0,15 ohm pour une plage d’utilisation située entre 50 et 90 W, qui est vendue séparément.

La résistance WT 02 est en dual mesh pour une valeur de 0,2 ohm. Sa plage d’utilisation se situe entre 30 à 70 W.

La WT 01 est en signe mesh pour une valeur de 0,35 ohm et une plage d’utilisation entre 30 à 50 W.

À la vape, le Trough est un clearomiseur mesh classique. Il n’est ni mauvais, ni spécialement extraordinaire, et se situe dans la moyenne de la catégorie. Les deux résistances du kit sont assez proches en terme de sensation. Une vape volumineuse, avec des saveurs correctes. La large bague d’air flows autorise une production de vapeur plus ou moins aérienne. La vapeur est froide, à peine tiède en refermant la quasi totalité des arrivées d’air. Le Trough semble un peu en retard sur d’autres clearomiseurs de la même catégorie qui sont meilleurs en saveurs ou plus facile d’usage. Peu (pour le moment) distribué en France, les résistances ne sont facilement trouvables en ligne, un argument qu’il faut prendre en considération. Ce n’est pas un clearomiseur qui restera comme marquant ( par ses qualités) dans les sorties de 2019.

 

 

En résumé

On aime

  • Look
  • Chipset fiable

On n’aime pas

  • Peinture fragile
  • Trappe à accus difficile à refermer
  • Clearomiseur qui dépasse
  • Cliquettis des boutons
  • Saveurs moyennes

Conclusion

2,9 /5

Le kit Reuleaux Tinker 2 de Wismec ne brille pas pour le soin qui lui est apporté. La peinture est fragile, les boutons bruyants, la trappe à accus pénible à utiliser. Le clearomiseur Trough est simple. Il restitue les saveurs correctement sans pour autant être un leader dans sa catégorie. C'est un vrai regret dans la mesure ou le chipset, quant à lui, se montre efficace et simple d'utilisation.

Le Reuleaux Tinker 2 with Trough en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *