Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Kit Kirin – Kizoku

Test : Kit Kirin – Kizoku

    Annonce

Le kit Kirin de Kizoku est composé d’un mode tubulaire à tension constante qui fait forte impression et pourrait plaire à beaucoup de vapoteurs expérimentés. Malheureusement, il est accompagné de clearomiseurs jetables, une association incongrue, qui laisse perplexe.   

Un kit pour qui ?

Le plus difficile, avec ce kit, c’est de comprendre, à qui il est destiné. Le tube s’apparente à un tube méca et demande quelques connaissances sur la vape pour être utilisé en toute sécurité. Heureusement, on trouve tout de même la plupart des protections que peut proposer un mode électronique. Attention, il faut régler le jeu de l’accu et cette manipulation demande une attention particulière, qui peut rebuter pas mal de débutants.

Le clearomiseur, quant à lui, est tout l’opposé. Il est jetable, très simple à utiliser et plutôt orienté vers les débutants qui pourraient avoir peur de manipuler une résistance. La plupart des vapoteurs expérimentés se sentiront vite limitée et ne trouveront, peut-être, pas d’utilité à un système aussi polluant.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod81 x 24 ou 51 x 24 mm
Poids du mod51 g
Format d'accus18650 ou 18350
ChargeCharge externe
Puissance maximale49
Diamètre max. de l'atomiseur23
Modes disponiblesBypass
Dimensions du clearomiseur23 x 36,5 mm drip tip inclus
Poids du clearomiseur25 g
Capacité du clearomiseur2 ml
RemplissagePar le bas

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Résistances
  • Goodies
  • Mode d'emploi

Un tube bien pensé

Le tube est compatible avec deux formats d’accus les 18350 et les 18650. C’est un bon point pour les utilisateurs qui souhaitent se faire un micro setup. Le switch découpé dans la masse est très agréable à utiliser. Les six évents laissent apparaître des LEDs pour témoigner du fonctionnement du tube. 

Ici monté en configuration 18650, il reste compact et agréable en main. On pourra y installer des atomiseurs ayant un diamètre de 23 mm maximum pour que cela ne dépasse pas. 

Le tube fonctionne grâce à un Mosfet qui permet d’éteindre et d’allumer le mod par cinq appuis successifs sur le bouton principal. Le Mosfet régule aussi la tension pour délivrer 3,5 V constant.

Ce petit tube est donc destiné à de la vape raisonnable. Il se mettra en sécurité si la valeur de la résistance est en dessous de 0,25 ohm autorisant un vapotage à 49 W maximum.

Seul bémol la limite est la même quel que soit l’accu inséré. Pour une batterie au format 18650, 14 ampères ne posent pas problème. Mais pour un accu 18350, cette valeur est trop importante. En configuration 18350, il faut prendre des précautions pour respecter la loi d’ohm. De plus, l’accu 18350, fourni dans le kit, délivre 8 A. Cela engendre un problème flagrant pour la sécurité du vapoteur, s’il décide de l’utiliser dans une autre configuration que celle du kit. 

Grâce à la petite bague sous le tube, il est possible de rattraper un éventuel jeu que pourrait avoir l’accu et ainsi adapter le mod à toutes les variations de taille des batteries.

Le Kirin ne dispose pas de prise USB, il faut donc passer par un chargeur externe pour effectuer la recharge.

Un claeromiseur jetable

À première vue, rien ne laisse penser qu’on est en présence d’un clearomiseur jetable. Il dispose d’un réglage du flux d’air précis, qui permet une utilisation en inhalation directe ou indirecte. On peut y placer le drip tip 510 de son choix.

Le clearomiseur est composé de 3 parties :

  • le drip tip 510 qui est très agréable ;
  • une base qui comporte le réglage du flux d’air et qui permet d’accueillir les cartouches ;
  • les cartouches jetables disponibles en deux versions : une  de 1,2 ohm prévue pour l’inhalation indirecte et une de 0,5 ohm, prévue pour l’inhalation directe.

La cartouche se remplit comme la plupart des réservoirs. Il suffit de retirer un petit capuchon en caoutchouc, elle peut contenir 2 ml de liquide.

Il faut penser à laisser le temps au coton de s’imbiber lors du premier remplissage.

Outre le fait que ce genre de cartouche jetable est une catastrophe écologique et qu’il aurait été tout aussi simple d’installer des résistances interchangeables avec un système similaire au Zenith d’Innokin. La vape procurée est agréable, les saveurs sont bonnes et le hit présent.

La cartouche à 0,5 ohm offre une vape en inhalation directe tiède et accepte des liquides à 70 % de glycérine végétale.

La cartouche à 1,2 ohm est idéale pour la vape en inhalation indirecte, mais il ne faut pas dépasser 50 % de glycérine végétale.          

En résumé

On aime

  • Tube bien conçu
  • Coffret complet
  • Finitions impeccables
  • Vape agréable du clearomiseur

On n’aime pas

  • Clearomiseur jetable, donc très polluant
  • Problème de sécurité en configuration 18350

Conclusion

3,5 /5

Le kit Kirin de Kizoku est un tube très bien conçu avec un super look offrant plusieurs possibilités de configuration gâchées par de sérieux problèmes de sécurité en configuration 18350. Le clearomiseur offre une vape correcte et aurait très bien sa place sur un kit pour débutant. On regrette cependant la pollution générée par son usage unique. Le tube ne se destine pas aux débutants et c'est là tout le problème de ce kit. L'achat du tube seul semble beaucoup plus intéressant pour des vapoteurs avancés.

Le Kit Mod Kirin en images

Les commentaires sont fermés.