Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Jem – Innokin

Test : kit Jem – Innokin

  • Par , le 17/04/2018 à 12h00
    Annonce

Le kit Jem de Innokin est une cigarette électronique destinée aux débutants, et plus généralement à ceux qui veulent vapoter sans souci et en inhalation indirecte. Elle est simple d’utilisation, mais propose des réglages que l’on ne trouve pas toujours dans ce genre de kit et à ce prix.

Il est présenté dans une jolie boite blanche avec tout ce qui est nécessaire pour se lancer.
 

Contenu de la boite

Batterie Jem
Clearomiseur Jem
Têtes 2 résistances de 1,6 ohm
Accessoires un câble de rechargement, un manuel et un réservoir en Pyrex de remplacement

 Simple, mais pas simpliste

Innokin a conçu un kit léger, discret et très simple à utiliser. Mais ils ont choisi de garder une configuration classique en deux éléments : le clearomiseur et la batterie. Leur connexion standard permet de les utiliser avec d’autres matériels, il est par exemple possible d’avoir une deuxième batterie, au cas où la première tombe en panne sèche, alors que ce n’est pas le cas avec les kits “AIO” (tout-en-un en français).

La batterie ressemble à celles qu’on trouve fréquemment dans les kit légers, avec 2 caractéristiques moins habituelles : une capacité de 1000 mAh (contre souvent 650) et un réglage de puissance qui s’affiche sur la façade noire, entre les boutons (le bouton carré sert à activer la vape, les deux boutons triangulaires permettent de choisir la puissance).

© Innokin

Certes, ce réglage de puissance est limité, de 10 et 13,5 W, mais il est cohérent avec les modes de vape proposés. Il dispose en effet d’un réglage de flux d’air, sur la bague inférieure, qui découvre 1, 2 ou 3 petits trous. Avec 1 ou 2 trous ouverts, le tirage et serré, approprié à l’inhalation indirecte qui ressemble à celle d’une clope. Avec les 3 trous ouverts, l’inhalation peut toujours être indirecte en ne tirant pas fort, ou devenir légèrement directe. Le réglage de la puissance peut s’adapter à ces trois tirages, de 10 W avec un seul trou à 13,5 W avec 3 trous ouverts. Mais il est aussi possible d’expérimenter, sans risque, pour jouer avec le rendu des saveurs des liquides, en ajoutant un peu de peps ou au contraire en baissant un peu l’intensité d’un liquide un peu trop puissant, un menthol par exemple.

La batterie se recharge via une prise USB, avec un chargeur de téléphone par exemple, ou sur un PC, et il est possible de continuer à vaper pendant la recharge. Bref, l’ensemble est plus sophistiqué qu’il n’y parait au premier abord, tout en restant simple d’utilisation. Quand on découvre la vape, c’est plutôt une bonne idée.

La mise en œuvre du clearomiseur est tout aussi simple et classique : pour le mettre en route la première fois, ou changer la tête, il suffit de dévisser la base du réservoir, puis de dévisser la tête de la base et de la remplacer par une autre. Innokin ne propose qu’un modèle et c’est très bien ; il est parfaitement adapté à ce type de vape, et encore une fois, ça simplifie la vie. Quand on commence la vape, il est normal de surtout de ne vouloir rien comprendre aux questions de valeurs de résistance. Ça viendra plus tard, ou pas, le principal, c’est d’arrêter la clope, pas de devenir expert en thermodynamique.

Avant de revisser la base sur le réservoir, il est utile de mettre une goutte de liquide dans chaque trou de la tête pour faciliter son amorçage.

Pour remplir le clearomiseur, il suffit de dévisser le chapeau, aussi appelé top cap, qui soutient le drip tip. On découvre alors deux ouvertures qui permettent de remplir le réservoir facilement.

On revisse alors le chapeau, on remet le clearomiseur sur la batterie, que l’on règle sur 10 W pour commencer, et nous sommes prêts à vaper dans les 5 minutes, le temps que la tête s’imprègne bien de liquide. Important : si le coton n’est pas bien imbibé, la vape ne sera pas bonne.

Pour conclure cette présentation, notons que la qualité de fabrication est impeccable : le clearomiseur et ses résistances sont en acier alimentaire (ils le sont tous maintenant), la batterie est en plastique avec une coque en aluminium, ce qui est rare à ce niveau de prix.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du kit Jem d’Innokin

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 75 mm sur 22 sur 17
Batterie 1000 mAh
Charge USB
Diamètre max. de l’atomiseur 14 mm
Dimensions atomiseur 14 mm sur 52
Plage d’utilisation de 10 à 13,5 W
Résistances 1,7 ohm
Arrivées d’air réglable
Poids du kit 60 g

Efficace !

Ce kit est bien étudié pour les vapoteurs et son rapport qualité/prix est épatant : j’aurais aimé avoir ça quand j’ai commencé, plutôt que ce matériel qui fuyait, qui n’avait pas de goût et qui coûtait trois fois plus cher (non, je ne citerai pas de nom) !

Il est particulièrement approprié pour débuter la vape, mais pas seulement : tous les vapoteurs qui vapent en inhalation indirecte et qui ne sont pas attirés par les gros nuages, ou par le matériel reconstructible, peuvent l’utiliser à souhait. Il ne fuit pas, il est léger (50 g), pas plus gros qu’un stylo, on peut l’emporter partout, sa contenance de 2 ml et son autonomie de 1000 mAh est suffisante pour ceux qui vapent modérément.

Pour débuter, ce genre de kit gagne à être utilisé avec des liquides bien dosés en nicotine, c’est-à-dire le plus possible, à la fois pour ne pas rater son sevrage, et pour avoir le hit nécessaire à la sensation de la vape. Ce kit est d’ailleurs compatible avec les liquides contenant des sels de nicotine, qui permettent à ceux qui n’aiment pas le piquant de la nicotine classique d’utiliser quand même des doses suffisantes (18 à 20 mg/ml).

Rappelons-nous à ce propos que les connaissances sont maintenant bien établies sur la nicotine : dans un liquide, elle n’est pas plus dangereuse que de la caféine, et moins addictive que dans une cigarette de tabac. Il n’y a donc aucun risque à vaper des liquides dosés à 20 mg (c’est même peu, les gros fumeurs auraient besoin de plus), et c’est le meilleur moyen de ne pas se sentir en manque quand on débute la vape.

En résumé

On aime

  • La qualité de fabrication
  • La légèreté
  • La qualité de vape en inhalation indirecte
  • La possibilité de régler le flux d’air et la puissance
  • Le fait que ce réglage soit limité.
  • La fiabilité du clearomiseur (pas de fuite)

On n’aime pas

  • Rien, dans ce genre et à ce niveau de prix, c’est un sans faute.

Conclusion

5 /5
 

Avec le kit Jem, Innokin propose un matériel parfaitement adapté pour débuter la vape ou pour la poursuivre sans souci, en inhalation directe et en vapant modérément. Ses réglages lui permettent même de jouer sur la puissance et le rendu de saveur en fonction des liquides, ce qui n’est pas fréquent dans cette gamme de prix.

 

Le kit Jem d’Innokin en images

Les derniers articles sur la marque Innokin

Test : Zenith D22 – Innokin

  • Publié le 12/11/2018

Le Zenith D22 d’Innokin est aussi performant que la version 24 mm. Plus compact, il est tout aussi simple à utiliser et efficace.

Test : kit Proton Plex – Innokin

  • Publié le 4/10/2018

Une vape puissante et savoureuse Innokin est l’un des meilleurs spécialistes de la vape pour débutant, en inhalation indirecte. Mais ce kit Plex, démontre qu’Innokin est aussi un candidat sérieux …

Test : EQ – Innokin

  • Publié le 28/08/2018

Est-ce vraiment un pod ? Manifestement oui : il en a le format (8,8 cm) et la batterie (800 mAh). Notons au passage que ses finitions sont bonnes, et que son …

Mais aussi :


 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Kit Jem Innokin Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/04/Jem.Gal-1.jpg Review Author:Review Date: