Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : kit Coss – Vaporesso

Test : kit Coss – Vaporesso

  • Par , le 20/07/2023 à 11h01
    Annonce

Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas.

Le kit Coss est la grande nouveauté de Vaporesso. C’est un tout petit pod qui se recharge et se remplit le plus simplement possible sur une base qui contient une batterie de 1500 mAh et une réserve d’e-liquide. Un pod non pas révolutionnaire mais qui risque d’ouvrir de nouvelles portes dans la façon d’utiliser un dispositif de vape.

Un petit pod qui facilite l'utilisation

Si le marché des pods est actuellement saturé de produits plus ou moins performants, les nouveautés technologiques se font rares. Vaporesso innove avec le Coss : un pod minuscule qui se charge sur une base plus imposante. Jusque là, rien de révolutionnaire, des dispositifs équivalents existent déjà. La nouveauté réside dans le fait que la base charge en électricité le pod, mais également en e-liquide !

Un produit performant et surtout totalement exempt de fuite.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod24,5 x 51 x 110 mm
Poids du pod185 g
ChargeUSB-C
batterie1500 mAh
Plages d'utilisationautomatique
Capacité du réservoir7.5 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Un pod tout automatique


En glissant le Coss dans le logement prévu sur la base, le pod se recharge automatiquement. Une petite vibration se fait entendre et une série de LEDS s’illumine pour indiquer le bon fonctionnement du dispositif. Pour extraire le pod de sa base, il suffit de glisser la languette estampillée du nom de la marque.

Il est possible de vapoter quand le Coss est sur sa base, mais nous déconseillons cette utilisation qui perturbe le flux d’air entrant dans le pod.


Le pod Coss est particulièrement compact avec ses 9 mm d’épaisseur et seulement 17 g sur la balance. Sans bouton et sans aucun réglage, il ne demande aucune compétence particulière pour l’utiliser. La vapeur est produite par simple inhalation. La cartouche a une contenance de 0,6 ml. C’est peu, mais dans un tel format, il paraît difficile de faire plus.

 


La batterie de la base de rechargement a une capacité de 1500 mAh. Ce n’est, en soit pas, pas le plus conséquent, mais si l’on considère la place qu’occupe le système de remplissage automatique en e-liquide et le format mini du pod, c’est à la fois cohérent et suffisamment confortable pour envisager l’utilisation du Coss plusieurs jours.

Sur la tranche qui comporte le réservoir, un bouton, accompagné de LEDS, permet de remplir le Coss en e-liquide. La manipulation est simple. On appuie sur le bouton, les LEDS clignotent et un bruit d’amorçage et de remplissage se fait entendre. Il en va de même quand l’opération est terminée.

Des systèmes existent déjà et plus particulièrement sur des boxs bottom-feeder. Ce qui est appréciable sur le Coss, c’est qu’il n’y a quasiment rien à faire ou à surveiller. C’est surtout l’absence totale de fuite ou de suintement qui reste appréciable. Un système d’injection sous vide garantit une étanchéité totale lors du remplissage.

Attention toutefois lors d’appuis répétés sur le bouton de remplissage. Sur la cartouche contenant la résistance, un niveau maximum d’e-liquide ne doit pas être dépassé sous peine de ressentir quelques perturbations dans l’inhalation.


Le réservoir de la base peut contenir 7,5 ml. La cartouche, bien qu’un peu opaque, laisse le niveau d’e-liquide visible sans nécessiter de retrait. Elle tient fermement sur sa base.


Le remplissage du réservoir se réalise en soulevant l’opercule de couleur rouge. Avec ses 7,5 ml de contenance, les manipulations pour le remplir ne sont pas régulières. Comme nous l’avons indiqué, absolument aucune fuite ni aucun suintement n’ont été à déplorer lors de nos phases de tests.

Vape serrée


Le Coss est fourni avec 2 cartouches à résistance scellée. Les deux ont une valeur identique de 1,2 ohm. Le tirage est serré et s’apparente à de l’inhalation indirecte (bouche puis poumons comme une cigarette de tabac). Le choix d’une valeur de résistance à 1,2 ohm est cohérent. Car avec seulement 0,6 ml de contenance, les remplissages, bien qu’automatiques, sont fréquents. Avec une résistance plus énergivore, l’utilisation deviendrait inconfortable.


Ce qui différencie les 2 cartouches, c’est l’embout buccal. L’une possède un embout à faible diamètre tandis que l’autre accepte des filtres fournis dans la boite. Cela varie un peu la sensation perçue sur les lèvres qui se rapproche de celle ressentie avec une cigarette de tabac.


Le filtre est glissé dans l’orifice situé en haut de l’embout buccal. Il tient sans bouger de lui-même. Le filtre se change selon une fréquence propre à la façon d’inhaler et selon le liquide vapoté.

Le Coss est un bon produit qui change de la concurrence par son approche de remplissage et de rechargement. Le rendu des saveurs est excellent, en particulier avec les saveurs fruitées. Simple d’utilisation, le Coss est facile à vivre. Nous regrettons simplement l’emploi de cartouches jetables et une fréquence de remplissage trop importante.

En résumé

On aime

  • Fiable
  • Système de remplissage sans fuite
  • Système de recharge
  • Qualité des saveurs
  • Deux cartouches différentes

On n’aime pas

  • Cartouches jetables
  • Fréquence de remplissage

Conclusion

4,7 /5

Le Coss est un kit pod plutôt pertinent. Ultra simple à utiliser, il facilite la démarche de recharge et de remplissage par son système d'injection sans fuite et précis. Les saveurs sont bien présentes pour ce mini pod qui se glisse dans toutes les poches. On regrette l'emploi de cartouches jetables et une contenance de 0,6 ml qui demande des remplissages fréquents.

Le Kit Coss en images

Les commentaires sont fermés.