Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Ion S RTA – Fakirs mods

Test : Ion S RTA – Fakirs mods

  • Par , le 16/12/2019 à 17h00
    Annonce

Fakirs Mods est un modeur turc spécialisé dans le MTL. L’Ion S RTA est donc un atomiseur destiné exclusivement à la vape indirecte. Bien pensé, ce RTA est redoutable d’efficacité pour une vape très serrée. Une superbe découverte !

Du MTL pur et dur

L’Ion S de Fakirs Mods est un petit RTA de 18 mm sur 42 mm de haut et d’une contenance de 2 ml. C’est petit, mais son format réduit lui permet de produire une vapeur concentrée aux saveurs de haute volée.

Caractéristiques techniques

Diamètre18 mm
Hauteur42
Contenance2 ml
Poids32 g
Remplissagepar le haut
Type de montagesimple coil
Plateau de montagesimple
Plage d'utilisation8 à 20 watts
Arrivée d'airpar le bas
Drip Tip510
Matériauxacier inoxydable, polycarbonate, ultem

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Drip tip
  • Outil

Petit mais bien fait

L’Ion S est le plus petit atomiseur de la gamme de Fakir. Ainsi, on peut trouver chez le fabricant toute une déclinaison de versions, passant de 18 mm à 23 mm, tous dédiés exclusivement au MTL. Constitué d’acier inoxydable et de polycarbonate, l’ensemble des pièces est très bien usiné et ne se détériore pas. Les joints sont efficaces, aucune fuite n’est à déplorer !

Un réservoir en verre aurait été, probablement, plus souhaitable pour contenir des e-liquides agressifs qui, dans la durée, risquent de teinter le polycarbonate.

Les arrivées d’air s’ajustent en bas de l’atomiseur. La plus grosse ouverte laisse apparaitre 4 (tout) petit trous. On oubliera donc les énormes ouvertures. Ici, nous sommes bien dans une configuration vape indirecte (très mais très) serrée. Il est possible de réduire encore l’apport d’air en tournant la bague et obtenir une série de 3 trous, puis 2 et enfin 1 trou unique. Dans cette configuration, la sensation produite en vapeur est incroyablement serrée.

Le remplissage se fait en retirant la bague du haut du réservoir qui laisse entrevoir deux trous assez gros au regard de la taille de l’atomiseur. Il ne pose aucune difficulté. En revanche, les plus gros embouts de bouteille sont à proscrire.

Notre exemplaire est fourni avec une deuxième chambre d’atomisation en Ultem. À la vape, elle restitue tout aussi bien les saveurs que la chambre en acier inoxydable et, malgré la proximité du coil, n’a jamais souffert d’une quelconque surchauffe ou déformation. La chambre d’atomisation se loge dans le réservoir pour laisser passer le drip tip et sa base.

Cette base a un rôle, puisqu’elle permet en la tournant de contrôler l’arrivée en e-liquide et ainsi hydrater plus ou moins la fibre. À l’usage, on peut laisser l’arrivée d’e-liquide complétement ouverte sans craindre la moindre fuite. Au moment du remplissage, il est préférable de l’obstruer complétement pour éviter quelques suintements pendant le vapotage.

Des saveurs hors normes

Le dessous de l’atomiseur se dévisse grâce à un outil en forme de “U” qui est fourni dans le packaging et permet d’accéder à la vis qui maintient le pôle positif. Les filetages sont très bons et lors d’un nettoyage complet, il est toujours plus simple d’avoir la possibilité de tout démonter.

Les vis de posts sont particulièrement proches. On oubliera tout montage en fil complexe. Ici, on se contentera de fil simple dans un diamètre maximum de 2 mm, au grand maximum 2,5 mm. Au milieu du plateau de montage, deux petits trous apportent l’air nécessaire pour refroidir la résistance. Ils sont microscopiques mais font parfaitement leur office. Les rigoles pour placer le coton sont à l’image du reste de l’atomiseur: petits mais proportionnés. La mise en place du coton ne pose aucune difficulté mais il faut apporter une vigilance toute particulière dans la longueur de la fibre et éviter tout dry hit. L’Ion S est petit et demande soin, délicatesse et patience. Une fois bien maitrisé, il ne pose aucune difficulté particulière.

La base de l’atomiseur présente une gravure qui reprend le nom du modèle ainsi que le numéro de série. Pour 18 mm de diamètre, les détails sont très propres et fins. Un détail supplémentaire qui vient démontrer tout le soin du fabricant. La résistance doit être placée assez haut sur le plateau de montage. Les vis de posts étant très proches, il est important de laisser un espace suffisant pour éviter tout court-circuit. Malgré la hauteur du coil, les saveurs ne sont absolument pas impactées, aucune turbulence au niveau aromatique n’est à déplorer.

À la vape, l’Ion S RTA délivre des saveurs exceptionnelles. Tout est juste, précis, sans chauffe excessive. Quelque soit l’e-liquide employé, c’est une explosion de saveurs, même si le RTA est meilleur sur les saveurs tabac ou sur les gourmands, les liquides frais seront moins mis en valeur, le rendu de vapeur étant tiède.

 

Un tube méca associé

Notre atomiseur se voit associé un tube méca qui, lui aussi fait 18 mm de diamètre, l’Ion S Mech Mod. Tout le pourtour du tube est orné de motifs géométriques et d’étoiles. La gravure est fine et sans bavure. C’est à la fois suffisamment discret pour ne pas surcharger le design et assez présent pour rompre la sobriété du mod.

Le dessous du mod est également gravé finement. Un trou de dégazage est présent au centre du bouton de déclenchement en cas de difficulté avec l’accu.

Sur le dessus du mod, la connectique 510 n’est pas sur ressort. Il s’agit d’un petit fusible qui fait contact entre la base de l’atomiseur et la batterie. C’est discret et bien intégré et cela offre une sécurité supplémentaire à l’usage.

L’Ion S mech mod est fourni avec quatre fusibles de 12 ampères (trois de remplacement) dont un installé d’origine. Cette pièce est très petite, il faut être vigilant à ne pas la perdre.

Le switch présente des encoches pour favoriser sa rotation. En effet, le bouton est verrouillable. Dans le sens anti horaire, quelques rotations permettent de bloquer le switch et ainsi le sécuriser dans le cadre d’un transport. Le déverrouillage se fait donc à l’inverse, rien de plus simple !

Le mod Ion S mech mod est un bon tube au format peu courant qui lui permet de s’associer parfaitement au RTA du même nom. La difficulté principale sera donc de lui trouver un accu convenable. Les batteries au format 14500 sont rares et il est d’autant plus difficile de lire des tests menés sur le taux de décharge réellement mesuré. Le tube prend alors tout son sens avec son fusible qui fait office de contact entre l’atomiseur et l’accu.

Au regard du format de la batterie, il n’est pas envisageable d’utiliser ce tube dans une autre utilisation que MTL, avec des résistances aux valeurs élevées.

La prise en main est particulièrement légère et son utilisation agréable. Il est à noter qu’il existe le même mod méca mais en format 18650, plus actuel et “conventionnel”.

En résumé

On aime

  • Saveurs d'exception
  • Facilité d'emploi
  • Tube verrouillable

On n’aime pas

  • Réservoir en matière synthétique
  • Format d'accu du tube peu commun

Conclusion

4,7 /5

L'Ion S RTA de Fakirs Mods est un excellent atomiseur exclusivement dédié à la vape MTL serrée à très serrée. D'un diamètre de seulement 18 mm, il demande un apprentissage dans ses premières utilisations mais se montre excellent dans sa qualité de vape, une fois cette étape maitrisée. Le tube méca qui lui associé est original mais fiable. Du très bon matériel pour les amoureux du MTL

Le Ion S RTA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.