Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Hyperion DNA 100C – Lost Vape

Test : Hyperion DNA 100C – Lost Vape

  • Par , le 3/09/2021 à 8h06
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le fabricant Lost Vape continue sur sa lancée des boxs haut de gamme accompagnées des chipset DNA. La Hyperion DNA 100C sort du lot en proposant un port USB-C qui se faisait attendre dans une production grand public. Le résultat ne déçoit pas avec cette box solide et fiable.

Un DNA 100C à l'épreuve du quotidien

L’avantage de la Hyperion 100C est l’ensemble de ses protections proposées. Enfin, une box équipée d’une électronique haut de gamme, à l’épreuve des chocs, de l’eau et de la poussière ! Cerise sur le gâteau, la box accepte de gros atomiseurs pour délivrer jusqu’à 100 W. Mais c’est, peut être là, sa limite…

Caractéristiques techniques

Dimensions44,5 x 34,5 x 95 mm
Poids148 g
Format d'accus18650 / 20700 / 21700
ChargeUSB-C, charge externe
Puissance maximale100
Diamètre max. de l'atomiseur32
Modes disponiblesWatts, Contrôle température, Replay

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

C'est du costaud

Lost Vape est devenu l’un des fabricants spécialisés dans les mods équipés du chipset Evolv DNA. Jusqu’à présent, les boxs aux finitions soignées, s’apparentaient à des objets plus ou moins sensibles aux aléas de la vie quotidienne. L’emploi de cuir ou autres matériaux nobles ne laissait que peu de place à une utilisation nomade intensive. La Hyperion DNA 100C vient combler cet aspect sans pour autant sacrifier les assemblages et finitions. Enfin un DNA costaud et à l’épreuve des agressions.

Tout habillée de caoutchouc mais aussi de cuir (lisse sur notre modèle) pour le côté premium, la box est protégée de la poussière, des chocs (raisonnables) et de l’eau. La connectique 510 est montée sur ressort et accepte des atomiseurs de 32 mm de diamètre et même un peu plus (selon la forme de la base de l’atomiseur) sans dépasser. C’est un excellent point, qui rend ce modèle adapté à la quasi totalité du matériel disponible.

On accède au logement à accu via un bouchon vissé au bas de la box. La box est compatible avec les accus au format 18650, 20700 et 21700. C’est dans cette configuration que le mod présente tout son intérêt pour proposer autonomie et taux de décharge important (selon l’accu choisi).

La partie tubulaire est recouverte de cuir. Le logo du modèle ainsi que le nom sont gaufrés. Les assemblages sont nets, sans jeu, sans aspérité désagréables. Le niveau de finition est sans reproche. La tenue en main est agréable, la box ne glisse pas et le cuir offre un aspect doux au contact des doigts.

La façade de la box arbore un look agressif inspiré d’une construction militaire. Le bouton de déclenchement se situe classiquement en haut du mod. L’appui génère un petit cliquetis qui ne laisse aucun doute quant au fire. Le bouton est recouvert d’un épais silicone qui le protège et donne une sensation de moelleux sous le doigt. On retrouve, juste en dessous, un écran en couleur et trois autres boutons plus petits (un “+”, un “-” et le bouton de validation des réglages). Sur le pourtour de cette façade, quelques formes structurées participent à l’esthétisme de la Hyperion DNA 100C.

Electronique de pointe

La grande nouveauté sur la box Hyperion DNA 100C est la présence d’un chipset Evolv intégrant un port USB-C. Longtemps attendu par les amateurs de l’électronique, il est disponible sur une production de masse. Le port USB-C est dissimulé sous un opercule en silicone situé sous les boutons de réglage. Hormis la possibilité d’une recharge via cette connectique, c’est également par ce biais que l’on peut entièrement personnaliser sa Hyperion DNA 100C.

Capable de délivrer jusqu’à 100 W, le mod dispose d’un boost, du contrôle de la température et du mode Replay qui permet de reproduire (en contrôle de température) la même puff après enregistrement. À la vape, c’est redoutable d’efficacité, extrêmement stable. Nous évoquions dans cet article dédié aux chipset DNA, l’intérêt d’une électronique fiable.

Bien entendu, la box dispose d’une multitude de réglages et d’informations pour les vapoteurs les plus exigeants, passant des mesures en temps réel de la valeur ohmique de la résistance, de diagnostique, ou d’évolution de la bouffée. Au delà de l’ensemble des réglages, il est possible de personnaliser visuellement et électroniquement sa box via le logiciel Escribe (gratuit).

La Hyperion DNA 100C est une excellente box. Fiable avec son chipset DNA 100C, elle ne craint pas les chocs ni les agressions. Elle accepte de gros atomiseurs, mais c’est justement un avantage et un inconvénient. Avantage, car à peu près tous les atomiseurs du marché peuvent l’accompagner, mais aussi un inconvénient pour les amateurs de très grosse vape double coil. Avec un accu 21700 et un chipset limité à 100 W, il n’est pas certain que les gros montages soient adaptés à ce modèle. Est-ce peut-être le début d’une série Hyperion qui laisse entrevoir un modèle double accu ?… affaire à suivre…

En résumé

On aime

  • Solidité
  • Niveau de finitions
  • Qualité des matériaux
  • Chipset

On n’aime pas

  • Reservé à une vape sous 100 W

Conclusion

4,9 /5

La box Hyperion DNA 100C de Lost Vape est une très bonne box. Solide, à l'électronique sans faille, elle ne craint pas les agressions du quotidien. L'ajout d'une connectique USB-C est un atout. Capable de délivrer 100 W, elle est réservée aux vapoteurs qui ne souhaitent pas entrer dans des puissances excessives.

Le Hyperion DNA 100C en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.