Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Axial RDA – Unicorn Vapes Inc.

Test : Axial RDA – Unicorn Vapes Inc.

  • Par , le 24/04/2019 à 16h00
    Annonce

En association avec Mass Mods, Unicorn vapes Inc. dévoile l’Axial RDA, la suite attendue du MDX RDA. Moins aérien que son grand frère, c’est un dripper original orienté saveurs, qui accepte petits et gros montages. Pari gagné pour le petit nouveau?

Petit mais costaud

Avec seulement 23 mm de diamètre et 30 mm de haut, l’Axial RDA adopte un format contenu. Puissant, énergique et savoureux, c’est un petit dripper costaud comme on les aime. Son plateau est suffisamment grand pour accepter des montages exotiques et gourmands en liquide. De quoi ravir les amateurs de gros nuages.

Les caractéristiques essentielles de l’Axial RDA d’Unicorn Vapes Inc.

Type de matériel dripper
Diamètre 23 mm
Hauteur 30 mm
Poids 42 g
Type de montage single coil, dual coils
Arrivée d’air par le haut
Drip tip acier inoxydable et Delrin
Matériaux acier inoxydable poli
Couleurs disponibles SS, noir ou or

Le coffret comprend

Axial RDA (x1), pièces de rechange (x1), pin standard (x1), pin BF (x1), drip tip (x2) et adaptateur 510 (x1).

Détails de qualité

Le souci du détail est présent un peu partout avec l’Axial RDA, à commencer par le pochon dans lequel il est fourni. Les couleurs de la licorne et de la marque sont assorties à la couleur de votre dripper. Ici, la broderie est noire, donc dripper noir.

Le corps du dripper est constitué de 4 parties :

  • le baril avec son petit “décroché” qui correspond aux arrivées d’air ;
  • le top cap avec sa gravure et ses nombreux réglages d’air flow ;
  • le drip tip 810 en SS poli ou en Delrin ;
  • la beauty ring qui permet de passer de 23 mm à 25 mm et ainsi s’adapter à de nombreux mods.

Le baril du dripper présente deux encoches en vis à vis. Elles agissent comme butée pour monter et démonter le dripper sur sa box/mod et facilitent le réglage de l’air flow.

Deux excroissances de chaque côté des posts viennent s’insérer dans les encoches. Impossible de se tromper. Bien alignées, le baril descend jusqu’au bas du dripper.

Détail toujours de qualité avec une inscription profonde sur le haut du top cap au nom de la marque. Le drip tip en place, on la voit à peine, mais une fois encore, chaque détail compte.

Énorme plateau

Le plateau de montage est grand et suffisamment profond pour envisager tout type de montage. Originalité du dripper : deux encoches placées en face des posts. Elles permettent de passer son tournevis pour serrer et désserer les vis de posts. Les plus gros outils passent sans aucune difficulté, c’est un vrai bon point pour le confort de montage des coils.

L’Axial RDA se voit associer une paire d’Aliens Turtle coils en 3x27g/38g, 4 tours,  en full ni80 pour une valeur stabilisé de 0,1 ohm. Il ne faut pas couper les “pattes” du coil trop courtes (au minimum 7,5 mm) pour bien les orienter sur le côté. Ainsi, on profite pleinement de la taille de la cuve avec son coton, et les coils sont plus proches des arrivées d’air. Avec une valeur de 0,1 ohm, les deux coils ont besoin de beaucoup d’air. Il est nécessaire de se repérer avec le baril pour positionner ses coils bien en face des arrivées d’air.

La mise en place du coton est simple, un vrai un jeu d’enfant. La cuve est suffisant large et profonde (6,5 mm de profondeur) pour y loger une bonne dose de coton. En utilisation dripper ou en BF, il y a de quoi venir avant le dry hit !

Le dripper n’a pas peur de recevoir une bonne dose de liquide. À l’usage, il est très agréable et  il est quasi impossible, sauf à le vouloir, d’oversquonker (noyer la résistance). Les arrivées d’air étant placées au milieu du baril, le risque de fuite est (quasi) nul.

Flux d’air optimisé

La bague d’air flow permet deux types de réglages. Soit une série de 2 x 3 trous comme ci-dessus, soit deux ouvertures type cyclope. Impossible de ne pas trouver son flux d’air favori puisqu’on passe d’une arrivée d’air plus ou moins serrée à très aérienne. Mais il ne faut s’y tromper, l’Axial n’est pas fait pour de la vape restrictive pour autant. Il n’existe d’ailleurs pas de réglage pour les montages en simple coil, c’est deux ouvertures ou rien !

Le montage en single coil reste possible mais pour “d’énormes” coils qui ont besoin d’être bien refroidis. Petit regret à ce niveau, en single coil, les trous d’air flow sont éloignés du coil et la chambre d’atomisation peu adaptée. Son usage premier est bien le dual coil sauf à le voir évoluer (dans les mois à venir) avec une bague de réduction pour le single coil.

À titre de comparaison avec le MDX RDA, l’Axial est plus orienté saveurs. Bien qu’adapté à de gros montages, il est moins aérien que son grand frère le MDX, et est plus orienté saveurs. L’utilisation en BF est donc parfaitement adaptée.

L’Axial RDA avec le tube méca MDX.

La beauty ring joue parfaitement son rôle sur un tube en 25 mm, notre Axial est alors parfaitement flush avec le tube. Bien qu’annoncé en single et dual coils, l’Axial s’exprime mieux en dual. Les arrivées d’air flow, assez éloignées des posts, n’autorisent que des montage “exotiques” pour du single.

En résumé

On aime

  • Les saveurs
  • La cuve profonde
  • La facilité des montages
  • Le look

On n’aime pas

  • Pas vraiment adapté pour du single coil

Conclusion

4,5 /5
 
L’Axial RDA d’Unicorn Vapes Inc. est un excellent dripper qui accepte de nombreux montages. Que ce soit pour une vape orientée “clouds” ou plus restrictive, il fera le bonheur d’un bon nombre de vapoteurs en quête d’un atomiseur savoureux et énergique. Il mérite cependant une évolution pour se montrer aussi habille en single coil.
 

L’Axial RDA d’Unicorn Vapes Inc. en images

Les derniers articles sur la marque Unicorn Vapes Inc.

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Axial RDA- Unicorn Vapes Inc Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/04/axial-couv.jpg Review Author:Review Date: