Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Singapour : le vapotage bientôt illégal

Singapour : le vapotage bientôt illégal

    Annonce

Bien que la vente de cigarettes électroniques soit proscrite à Singapour, son usage se répand. Une tendance qui inquiète les pouvoirs publics au point de l’interdire.

Singapour

Singapour, crédit photo Sven Scheuermeier

Entre avril 2014 et mars 2017, les autorités scientifiques singapouriennes (HSA) ont recensé pas moins de 15 000 enquêtes impliquant des cigarettes électroniques, notamment des cas de tentatives de vente sur internet. A titre de comparaison, la HSA n’en avait recensé que 9 000 cas lors de la période 2011-2014, soit une augmentation de 70%.

The Straits Time Singapore rapporte qu’un projet de loi a été déposé au Parlement pour rendre illégal l’achat, l’utilisation ou la possession de produits “imitant” des produits du tabac, comme les cigarettes électroniques.

 Il sera bientôt illégal de vapoter. Ceux qui se feront prendre pourraient être condamnés à payer des amendes jusqu’à 2 000 $ (1250 €). La nouvelle loi prévoit également le relèvement de l’âge minimum pour fumer de 18 à 21 ans.

Comment expliquer cette popularité ? Selon Lim Shen Yong de AMKFSC Community Services, les jeunes pensent que ces produits sont moins nocifs que les cigarettes combustibles. Selon ce travailleur social, leur distribution en ligne est sans doute aussi un facteur d’attractivité. Mais les vapoteurs se procureraient non seulement  leur matériel sur internet et mais aussi de Malaisie.

Un musicien de 27 ans raconte qu’il a démarré la cigarette électronique pour essayer d’arrêter de fumer. Ses parents, qui désapprouvaient sa consommation tabagique, ignoraient qu’il vapotait, puisqu’elles ne laissent pas d’odeurs.

Les contrevenants singapouriens pris en train d’importer, de donner ou de commercialiser des cigarettes électroniques risquent une peine de prison d’une durée de 6 mois et une amende pouvant atteindre 10 000 dollars et ceci dès la première infraction. La réglementation va se durcir, il sera prochainement interdit de vapoter à Singapour et l’âge minimum pour acheter des cigarettes combustibles va passer de 18 à 21 ans.

Selon les données 2015 de l’OMS la prévalence tabagique se situe aux alentours de 13,2% à Singapour, avec une très forte disparité selon le sexe, 23,1% de fumeurs chez les hommes contre 3,6% chez les femmes.

Annonce