Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Salade grecque : les liquides sans nicotine interdit

Salade grecque : les liquides sans nicotine interdit

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Les vapoteurs grecs sont secoués, depuis quelques jours, par des mesures qui visent à durcir encore la réglementation antivape. Annoncées en juin, leur application est désormais officielle. Les liquides non nicotinés sont tout simplement interdits… Avec tout ce que cela implique.

Thermopyles de va vape ?

Annoncées début juin, les projets du gouvernement Grec sont désormais officiels et vont devoir être appliqués, la promulgation apportant un lot de précisions effarantes. Le gouvernement Grec, très antivape, n’a pas pu résister à l’envie d’ajouter une touche de créativité à une application déjà sévère de la TPD.

La principale mesure est l’interdiction des liquides… Non nicotinés. Désormais, les Grecs devront acheter du liquide en flacon de 10 ml contenant entre 3 et 20 mg de nicotine. Ceux qui avaient réussi à réduire leur taux jusqu’à zéro devront donc cesser la vape ou recommencer la nicotine. Les non-fumeurs curieux qui voulaient essayer de vaper et à qui on pouvait proposer des liquides en zéro pour éviter l’addiction à la nicotine, c’est aussi fini. Une frange ultraminoritaire, d’accord, mais qui existe tout de même.

Si cela suffit déjà à compliquer la vie du vapoteur, ces mesures annoncent purement et simplement la fin du DIY en Grèce. En effet, et la législation grecque ne laisse aucune ambiguïté à ce sujet, la seule chose dans le DIY qui est encore autorisée, c’est le booster de nicotine en flacon de 10 ml. Tout le reste, arômes, bases etc. Est explicitement considéré comme du liquide sans nicotine, et donc interdit.

Ce qui ne doit rien au hasard. La TPD avait oublié le DIY, qui était devenu, avec les flacons chubby, le refuge des gros consommateurs de liquides. Le gouvernement Grec, lui, ne laissera rien passer.

Ceci vient s’ajouter aux mesures pré-existantes, dont une taxe d’environ un euro par flacon. Il va bientôt falloir s’appeler Léonidas pour continuer à vaper malgré tout cela en Grèce.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.