Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Beehive RDA – Aleader

Test : Beehive RDA – Aleader

  • Par , le 27/09/2018 à 14h00
    Annonce

Aleader est une nouvelle marque, chinoise, qui propose ses premiers matériels autour de sa compétence de base : la résine, et en particulier la résine nid d’abeilles. En l’occurrence, il s’agit du dripper Beehive, dont la facture est classique, mais la parure vibrante.

Vol au-dessus d’un nid d’abeilles

“Bee”, abeille, “Hive”, ruche, le bureau marketing d’Aleader n’a pas cherché l’originalité, et c’est plutôt sympa, tant les fabricants chinois peuvent avoir parfois tendance à en faire trop. 

Tout est sur cette photo : le Beehive RDA se caractérise par une finition en résine nid d’abeilles assez complexe, qui mêle deux effets, la résille d’aluminium et un jeu de couleur dans chaque cellule. C’est probablement assez technique à faire.

Le Beehive est composé de trois pièces : la base, le baril et le drip tip. Sa conception est classique, voire même un peu datée, nous y reviendrons.

Le flux d’air arrive sur les coils par le dessous, et la cuve est assez profonde pour faire une belle réserve de liquide.

 

Il se règle en tournant le baril sur la base.

La construction du baril est assez complexe : le cylindre de résine (2 mm d’épaisseur environ) accueille en bas et en haut deux bagues en acier, serties et probablement collées. À l’intérieur, une cloche en acier double la résine pour qu’elle ne soit pas directement exposée à la chaleur des coils.

Sous les posts, une arche laisse de la place pour le coton, et surtout pour l’arrivée de liquide avec le pin BF fourni.

Le montage est simple.

Il faut juste penser à bien positionner les coils au dessus des arrivées d’air, mais pas trop pour ne pas toucher la cloche.

La pose du coton est une formalité.

Ne reste plus qu’à vaper, après une petite interruption informative.

Revue technique

Le Beehive RDA est livré dans une boite bleu avec une dotation honnête de joints et de vis de rechange, ainsi que de quoi faire un premier montage : 1 pad de coton et 2 coils.

Les caractéristiques essentielles du Beehive RDA d’Aleader

Type de matériel dripper
Diamètre 24 mm
Hauteur 35 mm
Poids 46 g
Type de montage double coil
Matériaux acier et Résine

Petites observations conceptuelles.

L’esthétique du Beehive est moderne et sur ce plan esthétique il n’y a rien à redire : qu’on aime ou pas, c’est bien fait et cette résine a de la gueule.

Mais sur le plan de la conception, Aleader  a un train de retard. Non pas que rien ne marche, les posts sont par exemple très agréables, mais 2 points sont agaçants, alors qu’il existe des solutions sur les drippers actuels.

D’abord il y a les airflows, par le bas, qui risquent de laisser passer du liquide, soit lorsque l’on drippe si on ne vise pas pile au milieu, soit si on met un peu trop de liquide, et qu’on penche l’atomiseur. Les adeptes des drippers savent gérer ce genre d’inconvénients, en mettant pas mal de coton dans la cuve, mais mais c’est lourdingue.

Enfin, les deux joints tiennent bien le baril. Pour régler l’airflow il faut donc forcer un peu, ce qui implique de toujours le régler dans le sens du vissage : dans l’autre sens, on dévisse l’ato de sa box. Mais du coup, on force sur le serrage de l’ato, et il peut se bloquer. En retirant un joint, c’est mieux pour le réglage d’airflow, mais il faut retirer le baril pour dévisser la base. Bref, rien de méchant, c’est juste que ça aurait pu être mieux.

Petites observations échauffées

La résine, c’est fort joli, mais qu’est-ce que ça devient, chauffé par deux radiateurs ?
Manifestement, ça tient pas mal, et d’ailleurs ça ne chauffe pas tellement, moins qu’un dripper en acier. Reste à voir dans le temps si la chaleur peut dégrader la résine.

Petites observations évaporées

La vape est conforme à la conception : simple. Ça vape pas mal, mais on peut faire mieux. Le flux d’air est aérien, les nuages en témoignent, et les saveurs sont honnêtes, imprécises mais pas mauvaises. Disons qu’on trouve plein de drippers comme lui, et qu’il y a mieux.

En résumé

On aime

  • La finition
  • La vape honnête pour faire des nuages
  • La simplicité du montage
  • Le mode BF

On n’aime pas

  • Le réglage d’airflow qui bloque l’ato
  • Les fuites si on ne fait pas attention.

Conclusion

4 /5
 

Le Beehive RDA d’Aleader ne brille pas par une vape exceptionnelle, mais elle est honnête. C’est par ses finitions en résine nid d’abeilles qu’il se fait remarquer, et il faut bien admettre que dans le genre, c’est réussi. Aleader part sur de bonnes bases, il rester à améliorer les arrivées d’air et leur réglage.

 

Le Beehive RDA d’Aleader en images

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Beehive RDA - Aleader Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/Beehivee.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: