Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Royaume-Uni : une association demande que les vape shops soient reconnus comme commerces essentiels

Royaume-Uni : une association demande que les vape shops soient reconnus comme commerces essentiels

Mis à jour le 10/07/2024 à 15h10
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

À nouveau confinée, une association de défense du vapotage demande que les magasins de vape puissent rester ouverts afin d’aider les fumeurs à arrêter de fumer.

Arrêter de fumer pour la nouvelle année

Bien que nous aurions souhaité parler d’autre chose que de la COVID, avec ce début d’année 2021, force est de constater que l’épidémie se poursuit. Parmi les pays européens les plus touchés, le Royaume-Uni, qui contrairement à la France, enregistre un très net regain du nombre de personnes infectées recensées, depuis le mois de décembre.

Afin de pailler ce problème, Boris Johnson a annoncé, la semaine dernière, un nouveau confinement national qui devrait durer jusqu’à mi-février, au plus tôt. Un lockdown qui ressemblera fort à celui du printemps dernier, dont l’une des mesures est la fermeture de tous les commerces non essentiels. Parmi eux, les vape shops.

C’est dans ce cadre compliqué que l’UK Vaping Industry Association (UKVIA) a appelé à reconsidérer la classification des magasins vendant des produits de la vape.

Rappelant qu’à cette époque de l’année, de nombreux fumeurs prennent la décision de se sevrer de leur tabagisme, il est « essentiel » de veiller à ce qu’ils puissent bénéficier du « service clientèle, de l’expérience, des connaissances et des conseils offerts dans les magasins ».

« Il ne s’agit pas seulement de fournir une bouée de sauvetage aux entreprises de vape, mais aussi aux fumeurs et aux vapoteurs pour qui le vaporisateur personnel représente une décision qui change la vie, surtout à cette période de l’année », a déclaré John Dunne, directeur général de l’UKVIA.

Reste à voir si cet appel sera entendu, à une période où de nombreux spécialistes accusent le Premier ministre britannique d’être directement responsable du regain de l’activité du virus, notamment à cause d’une liste de « commerces essentiels » considérée comme étant trop longue.

Le reste de l’actualité au Royaume-Uni

Les commentaires sont fermés.