Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » RELX se félicite de la reconnaissance de la vape par le Parlement Européen

RELX se félicite de la reconnaissance de la vape par le Parlement Européen

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le fabricant RELX a publié un communiqué de presse sur le « Beating Cancer Plan » du Parlement Européen. Malgré quelques réserves, l’entreprise a décidé de positiver.

Un parlement élu reconnaît la vape

La société RELX, fabricant de produits de vapotage implantée dans de nombreux pays, notamment en Asie, vient de publier un communiqué de presse sur le vote du « Beating cancer Plan » en Europe, et dans lequel, malgré de nombreuses critiques, le parlement reconnaît l’intérêt de la vape dans le processus de sevrage tabagique.

C’est le point essentiel que retient RELX dans un communiqué de presse daté du 11 avril : « le Parlement Européen est la première assemblée élue au monde à reconnaître la réduction des risques liés à l’usage du tabac grâce à l’utilisation alternative des e-cigarettes ». L’adoption du texte « Beating Cancer Plan » par 652 voix contre 15 est, selon le fabricant, un signe fort.

Le fabricant rappelle que, citant Public Health England, les e-cigarettes sont « au moins 95 % moins dangereuses que le tabac » et « font baisser de 99,6 % le risque de développer un cancer ».

RELX estime donc que ce vote contient deux bonnes nouvelles : la conscience affirmée que la lutte contre le tabagisme est cruciale dans la lutte contre le cancer, et que la vape peut avoir sa place dans cette lutte contre le tabagisme.

Le communiqué se termine sur un bémol. Constatant que les arômes sont dans le viseur de la Commission pour l’attrait qu’ils auraient vis à vis des jeunes et des non-fumeurs, le fabricant rappelle que la variété de ces arômes a joué et joue encore un grand rôle dans la décision de nombreux fumeurs de se sevrer grâce à la vape.

Chris Aikens, Directeur des Affaires Extérieures chez RELX International, conclut en soulignant que son entreprise met un point d’honneur à suivre la réglementation dans chaque pays où l’entreprise est présente, n’hésitant pas à aller au-delà de cette réglementation pour, justement, éviter d’attirer les mineurs.

Même si l’adoption du « Beating Cancer Plan » a laissé bon nombre d’observateurs sceptiques, voire inquiets, il n’est pas inintéressant de souligner les aspects positifs de certaines de ces décisions.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.