Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Technique » Débutant » Quelques conseils pour arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Quelques conseils pour arrêter de fumer avec la cigarette électronique

    Annonce

Vous vous intéressez de plus en plus à la cigarette électronique comme méthode de sevrage tabagique. C’est bien normal, car la vape est devenue un outil très populaire en France.

Un vendeur de cigarettes électroniques expliquant à un client le fonctionnement de l’appareil.

Si l’objet vous attire, sa dimension technique peut vous rebuter. Il est vrai que la notion de batterie, de clearomiseur, de résistance ou encore de e-liquide demande tout de même une certaine connaissance, ou tout du moins un certain vocabulaire. Voici quelques conseils pour bien démarrer dans la vape.

Comprendre les différents modèles de cigarettes électroniques

Comme nous vous l’expliquons dans notre article dédié aux débutants, il existe plusieurs modèles de cigarettes électroniques. Le modèle le plus populaire aujourd’hui est le format box mod. Il s’agit d’un format carré ou rectangulaire qui permet à l’utilisateur de pouvoir vapoter toute une journée sans avoir besoin de recharger sa cigarette électronique. Deuxième avantage de ce type d’appareil, sa capacité de personnalisation. Le box mod est ni plus ni moins qu’une batterie améliorée comprenant des modalités de configuration, mais l’autre partie très importante d’une cigarette électronique c’est le clearomiseur, ou plus simplement le réservoir. Le box mod pourra accueillir différents clearomiseur et donc évoluer dans le temps. À noter que le format tube et également populaire, de forme cylindrique il dispose généralement des mêmes caractéristiques que le box mod mais offre parfois une autonomie un petit peu moins importante. C’est finalement aussi une histoire de goût et d’esthétique.

Ainsi nous vous conseillons de choisir un box mod sous forme de kit. Un kit est tout simplement du matériel prêt à l’emploi. Composé du box mod et de son clearomiseur, un kit vous évitera de devoir choisir vous-même les différents éléments qui pourraient aller ensemble. Les fabricants de kit on fait le travail pour vous en sélectionnant du matériel parfaitement compatible. Si vous vous intéressez à la cigarette électronique en 2018 vous avez de la chance car il y a encore quelques années le choix d’un kit était une chose qui pouvait s’avérer assez difficile.

Pas de pression mais un objectif clair en tête

Vapoter c’est bien mais encore faut-il le faire exclusivement. Il faut à tout prix arrêter de fumer pour ressentir les bénéfices de l’arrêt du tabac. Vapoter et fumer en même temps n’apporte que finalement très peu de bénéfice pour la santé sur le long terme. Le tabac est une habitude de consommation très néfaste pour l’organisme. Vous le savez, le tabac tue prématurément des milliers de personnes par jour en France. Il est ainsi très important d’arrêter de fumer. Gardez cet objectif en tête, même si la transition peut parfois prendre quelques mois ou quelques semaines. Ne vous mettez pas non plus trop de pression. Arrêter de fumer est quelque chose de très compliqué, et perdre ses habitudes et gérer son addiction au tabagisme est une chose ardue.

L’erreur classique du fumeur qui se met à la cigarette électronique est de se déculpabiliser en ne fumant plus que quelques cigarettes par jour. Si l’idée est séduisante il ne faut pas perdre à l’esprit que le tabac provoque des dommages très importants dans votre corps, même à petite dose. En dehors du nombre de cigarettes par jour, c’est la durée d’exposition aux polluants de la fumée du tabac qui est importante à considérer, en d’autres termes depuis combien d’années vous fumez.

En passant de 20 à 3 cigarettes par jour vous réduisez certes la quantité de fumée inhalée, mais la durée d’exposition elle ne change pas. Or on le sait, c’est la répétition prolongée de dommages causés aux cellules, même mineurs dans l’absolu, qui peut provoquer des cancers. C’est l’une des raisons pour lesquelles que le tabagisme passif est si dangereux. Si l’autre ne fume pas, il est tout de même exposé sur la durée, à la pollution du tabac, et peut ainsi contracter des maladies sérieuses.

Tester différentes saveurs et prendre son temps

Nous avons de la chance car en France et plus généralement en Europe le nombre de fabricants de e-liquide ne cesse de croître. C’est alors des milliers de saveurs qui s’offrent aujourd’hui à vous si vous voulez passer à la cigarette électronique. La méthode la plus simple pour repérer le liquide qui vous conviendra et bien entendu de passer en boutique physique. En vous rendant dans un magasin spécialisé dans la vape, vous allez pouvoir prendre le temps avec un vendeur pour goûter différentes saveurs. Il existe principalement trois grandes saveurs.

La première étant ce que l’on appelle communément les saveurs classiques c’est-à-dire celles qui tentent d’imiter le goût de la fumée du tabac. La seconde saveur très populaire est celle des fruités. Pomme, abricot, ananas, mangue et j’en passe, il existe des centaines de saveurs fruitées différentes. L’une des plus connues reste sans doute les saveurs à base de menthe qui rappelle bien évidemment celle des cigarettes de tabac menthol. Il existe enfin une troisième catégorie pour les e-liquides gourmands. Si ce dernier type de saveurs peut vous sembler curieux, sachez qu’il est très populaire. On trouvera parmi ses saveurs la vanille, la noix de coco, la crème au beurre, les arômes d’alcool, mais surtout du sucre, et cela se prête parfaitement à la vape.

N’hésitez pas à goûter différentes saveurs. Le taux de nicotine que vous allez ensuite définir dépendra du ressenti en gorge. Rappelez-vous que la nicotine ne provoque pas de cancer. Ce n’est pas un élément foncièrement dangereux aux doses que le fumeur ou le vapoteur s’administre. Si vous trouvez que les liquides sont chers il existe une solution aujourd’hui très bien établie, et qui permet de fabriquer soi-même son e-liquide. Lire nos guides sur le DIY.

Vapoter autant que nécessaire

On a tendance à beaucoup vapoter au début et c’est tout à fait normal. Il faut savoir que la nicotine est beaucoup plus lente à se retrouver dans le sang du vapoteur que dans celui du fumeur. Les différents additifs compris dans la fumée du tabac augmentent énormément son pouvoir de diffusion, et donc son pouvoir d’addiction. Si le matériel de vape est aujourd’hui très évolué, il ne permet pas de délivrer aussi rapidement de la nicotine qu’une cigarette de tabac. Il faudra alors vapoter en moyenne 3 à 7 fois plus qu’un fumeur pour obtenir la même dose de nicotine dans le sang. Ce qui est important c’est de s’éloigner du tabac.

Moins appréciées des vapoteurs mais pourtant efficaces, les patchs ou les gommes à la nicotine peuvent également venir compléter cet apport de nicotine dont vous pouvez avoir besoin lors de votre sevrage. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre tabacologue qui sauront sans aucun doute vous aiguiller correctement. L’important étant, d’arrêter de fumer complètement du tabac.

Ne pas abandonner à la moindre contrariété

Panne de batterie ou clearomiseur qui fuit, une soirée trop arrosée entre amis, et ça y est vous repartez dans le tabac. La vape ça se mérite. Mais rassurez-vous un tout petit effort vous permettra généralement de franchir le cap vers une vie sans tabac. Grâce aux nouvelles technologies, au réseaux sociaux, et à toutes les connaissances acquises jusqu’à présent dans la communauté de la vape, vous n’aurez aucun mal à trouver des informations pertinentes pour utiliser correctement votre nouveau matériel.

Nous sommes là pour vous aider. Cela fait maintenant plus de 7 ans que nous rédigeons des articles spécialement dédiés à la cigarette électronique. Nous testons du matériel tous les jours, rédigeons des guides à destination des nouveaux vapoteurs, et prenons le temps de répondre à vos questions. N’hésitez pas à parcourir toutes nos pages, le Vaping Post est devenu au fil des années une véritable mine d’informations. Si vous ne trouvez pas l’article qui correspond à vos besoins, utilisez le moteur de recherche qui se situe en haut du site.

Pour finir Facebook regorge de groupes dédiés à la vapote. N’hésitez pas non plus à y faire un tour vous trouverez très certainement un groupe ou une communauté qui sera à l’écoute de vos besoins. S’il ne fallait en sélectionner qu’un seul, le groupe Facebook que nous vous proposons est celui qui s’appelle Vape Info Service. Dites-leur que vous venez de la part du Vaping Post ils seront d’autant plus contents de vous accueillir 😉