Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Protank 4 – KangerTech

Test : Protank 4 – KangerTech

    Annonce

Les classiques de la vape subissent des liftings ces temps-ci. Après le Nautilus Mini, c’est au tour du Protank 3, pratiquement trois ans après sa sortie. KangerTech a revisité son célèbre clearomiseur de fond en comble dans une quatrième version. Les aficionados du Protank l’adopteront-ils ?

Priorité à la vape aérienne…

Protank 4Le Protank 4 arrive dans une boite cartonnée rouge et noire, aux couleurs de la firme de la firme de Shenzen. À l’intérieur, comme souvent chez les fabricants chinois, tout y est. Outre le tank et son drip tip, on trouve deux résistances jetables (une SSOCC céramique de 0,5 ohm et une résistance MTL de 1,5 ohm).

Excellente idée, Kanger a aussi pensé à fournir un plateau RBA de type Velocity à deux posts. Enfin, un sachet de coton, un jeu de vis de remplacement, une clé Allen et deux Clapton coils font également partie du package. Tout ceci est très complet. Pour faire la fine bouche, on peut regretter l’absence d’un tank en Pyrex de rechange, au cas où.

ElémentsVisuellement, l’évolution de la version 3 à la version 4 est flagrante. Son diamètre a gonflé en passant de 18 à 22 mm. Il dispose d’un airflow réglable à sa base. Le réservoir en Pyrex est maintenant protégé par un bouclier en inox et le drip tip est beaucoup plus large et dispose lui aussi d’un airflow. Le réservoir a doublé sa contenance en passant à 5 ml. À noter que celle-ci est réduite à 4 ml, lorsqu’on utilise le plateau RBA.

Tank Protank 4À priori, tout prédestine le Protank 4 à une vape aérienne. Le double airflow est massif, le drip tip en Delrin est large (1 cm de diamètre interne) et le plateau RBA est prémonté en Clapton double coil. Le combo idéal pour produire de gros nuages.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • Matériaux : inox et Pyrex
  • Contenance : 5 ml
  • Pas de vis : 510
  • Résistances : une résistance SSOCC céramique de 0,5 ohm, une résistance MTL  de 1,5 ohm.
  • Un plateau reconstructible Pro RBA de type Velocity prémonté en double Clapton coil de 0,3 ohm
  • Longueur : 47 mm (sans drip tip), 65,5 mm (avec drip tip)
  • Diamètre : 22 mm
  • Poids : 62 g
  • Un drip tip isolé en Delrin avec airflow
  • Un sachet de coton, un jeu de vis de remplacement, une clé Allen et deux Clapton coils
  • Un manuel multilingue avec une partie en français
  • Couleurs : argent ou noir

Top fill Protank 4Le remplissage est simple et bénéficie d’une « sécurité enfants », comme le précise Kanger. Il faut dévisser la partie de la bague située au-dessus du réservoir puis tirer vers le haut pour voir apparaître le large trou de remplissage. Mais même en étant précautionneux, il faut régulièrement essuyer l’atomiseur après revissage du top cap.

Pour éviter les fuites de liquide par les airflows, il vaut mieux les fermer quand on remplit le réservoir, puis les rouvrir en positionnant l’ato tête en bas. Petit souci, le Protank 4 a tendance à fuir, après la mise en place des résistances. Heureusement, le phénomène disparait à l’usage.

… sans oublier les amateurs vape serrée

Pour s’essayer à la vape serrée, le mieux est d’opter pour la résistance MTL de 1,5 ohm. Il faut aussi réduire les airflows au minimum, de sorte à former un rond, et fermer bien sûr l’airflow du drip tip. Encore mieux, le drip tip du Protank 4 étant assez large, il est préférable d’opter pour un drip tip plus fin, si on en possède un. Dans ces conditions, la vape est très agréable. Entre 15 et 18 W, la vapeur est assez dense et les saveurs sont bien restituées.

Résistances Protank 4Muni de la résistance SSOCC en céramique enrobée de coton bio à 0,5 ohm, le Protank 4 se transpose dans l’univers de la vape aérienne. Airflow grand ouvert, drip tip d’origine enclenché, on sent le Protank 4 plus à l’aise. À partir de 30 W, on obtient un gros volume de vapeur plein de saveurs. Il se comporte bien jusqu’à 60 W, après quoi il faudra faire attention aux possibles projections de liquide en bouche.

Comme sur tous les drip tip qui en possèdent un, l’airflow n’apporte pas grand-chose, peut-être un peu plus de vapeur certes mais surtout, il casse les saveurs.

Velocity Pro RBA Protank 4Le plateau RBA de type Velocity est une réussite. Même s’il est réduit, il est facile à monter. Le montage Clapton double coil d’origine pointe à 0,3 ohm. Dédié à l’inhalation directe, il permet la production de gros nuages, mais les saveurs sont moins bien restituées qu’avec la SSOCC en céramique.

Dommage que Kanger n’ait pas fourni de réducteur de chambre pour un usage en simple coil. Un conseil, même si ce n’est pas très académique, on peut s’en accommoder en bourrant de coton un côté du plateau.

En résumé

Points positifs :

  • Possibilité de vape serrée et aérienne
  • Belle finition
  • Deux résistances fournies
  • Remplissage par le haut facile
  • RBA en plateau Velocity prémonté
  • Bon rapport qualité/prix
  • Notice illustrée en français

Points négatifs :

  • Fuites possibles d’e-liquide
  • Drip tip trop large pour l’inhalation directe
  • Pas de réducteur de chambre fourni pour vaper en simple coil avec le plateau RBA

Conclusion

Note de 4/5. La conception et les performances du Protank 4 l’éloigne considérablement du Protank 3. Les modifications de Kanger l’apparentent plus à une évolution du Subtank Mini V2. Même s’il autorise une vape serrée, il se sent nettement plus à l’aise autour de 40 W, avec les airflows ouverts. Petit bémol, il demande à être apprivoisé pour éviter les problèmes de fuites, particulièrement avec les résistances SSOCC. Au final, le Protank 4 est un atomiseur bien pensé, bien équipé et bien fini. Il autorise une large palette de vape pour un prix abordable.

Annonce

Name of Reviewed Item: Protank 4 Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2016/07/protank-4-une.jpg Review Author:Review Date: