Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Pourquoi certaines personnes abandonnent l’e-cigarette ?

Pourquoi certaines personnes abandonnent l’e-cigarette ?

Les raisons d'abandon du vapoteur seraient à chercher du côté de ses premières motivations d'usage.

Les raisons d’abandon du vapoteur seraient à chercher du côté de ses premières motivations d’usage.

Jessica Pepper, une universitaire aux Etats-Unis en Caroline du Nord, et Lisa Vera, du Health Media Collaboratory se sont intéressées aux profils des utilisateurs d’e-cigarette et à leur comportement en matière de vapotage. Elles ont cherché à comprendre les raisons qui poussent certains vapoteurs à abandonner l’e-cigarette.

La réponse selon elles est à chercher du côté des raisons qui les avaient initialement poussés à tester le dispositif.

Jessica Pepper et Lisa Vera se sont appuyées sur les données d’une enquête datant de mars 2013, publiée dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health. Celle-ci concernait environ 17 500 adultes dont près de 4 000 affirmaient avoir expérimenté la cigarette électronique. Certains ont expliqué s’être mis à vapoter par curiosité ou car un proche (ami ou famille) leur a recommandé ou offert le produit.

L’enquête a révélé que la majeure partie des personnes qui ont affirmé avoir un objectif précis vis à vis du tabac (diminuer la consommation ou volonté de se sevrer) sont celles qui ont le plus adopté le dispositif sur la durée. Ce sont généralement celles et ceux qui désiraient tester l’e-cigarette sans réel but qui ont arrêté rapidement le vapotage.

Deux types de profil d’abandon ont ainsi été identifiés : les expérimentateurs occasionnels, qui ne continuent généralement pas à vapoter; et les utilisateurs motivés, si ils essaient d’arrêter de vapoter, le font parce qu’ils ont été déçu par le produit et les sensations qu’ils en tiraient.

Selon ces chercheurs la réflexion sur ces conclusions et la poursuite des recherches sur les profils des vapoteurs devrait permettre aux fabricants de proposer des produits plus efficaces dans le sevrage et de les promouvoir plus efficacement à destination des fumeurs en adaptant les messages commerciaux.

En toute logique les deux chercheurs américains ont omis de mettre en perspective l’influence des médias et des lobbies sur la construction de l’opinion publique. Clive Bates mentionnait par exemple récemment qu’au Royaume-Uni en 2014, 60% des britanniques pensait que la cigarette électronique était moins nocive que le tabac, contre 80% en 2013.

Être bien informé, c’est comprendre et mieux appréhender le produit pour l’intégrer dans sa stratégie d’arrêt du tabac. Mais encore faut-il lire les bons journaux.


Via Health Media Collaboratory

Review Author:Review Date:
  • avalonne

    il aurait été interessant de savoir quel dispositif a été testé … cigalike ? autre ?

  • Titan

    Le pb, c’est qu’on ne devrait pas “avoir à lire les bons journaux”, l’info devrait être une science exacte en tant qu’info. Et si elle est incomplète ou fausse, ça peut arriver, la correction devrait être obligatoire et rapide, par respect pour le concept. Les erreurs existent, mais la phrase “Veuillez nous pardonner car …” existe aussi …!

  • guitou34

    On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.

  • Sharplosc

    je vois pas mal de personne de mon entourage qui arrentent l’ecig.
    Soit parce que le matériel est nul et vendu hors de prix, 2 ego 650 avec 2 cléaro du passé vendu 75€ !!!! c’est inadmissible !
    Pour ce que j’ai vu du matériel d’un pote 75€ c’est le triple du vrais prix !
    Pour 75 euros tu peux avoir un vamo V6 + chargeur + 4 accus 18350 + un nautilus avec des resistance de rechange.
    Alors du coup beaucoup arretent car ils disent “ca marche pas ! c est nul et c est cher !”
    Sauf que quand je leur fait goûter sur mon matos ils hallucinent ! ils font beaucoup de vapeur, ont un bon gout dans la bouche et arrive à avoir leur shoot de nicotine !
    Et quand tu leur dit que ça vaut le même prix que leur matos, ils sont dégouté.
    Du coup toutes ces personnes ont été roulé dans la farine et n’ont plus confiance dans les shop d’ecig.
    Après ils n’ont pas conscience que l’ecig soit moins dangereuse que la cigarette. Ils me disent à chaque fois “C’est aussi dangereux que la vrai clope !” alors je leur dit la vérité, que c’est dangereux oui ! mais beaucoup moins que la cigarette.
    Que les 4000 substances toxique de la cigarette ne sont pas dans l’ecig, qu’il y en a 1000 fois moins voir encore moins !
    Et là ils me regardent et me fond comprendre qu’ils n’y croient pas ! et restent sur leur position
    Pourtant ils ne cherche pas à savoir si j’ai raison … l’ecig a mauvaise pub !
    Et je ne serais pas surpris que ce soit les entreprises de tabac qui font tout pour faire cette mauvaise pub.
    Ensuite ils n’ont pas peur du cancer, de la toxicité du tabac, ils ne savent pas ce que c’est d’etre proche de la mort et se disent qu’ils ont le temps de voir venir avant que le cancer n’arrive.
    Il y a vraiment une mauvaise communication autour de l’ecig, c’est dommage car moi j’ai plus du tout envie de fumer et ca marche l’ecig … ca marche même très bien, à condition d’avoir du matos de qualité

    • Y E S

      Heu, tu sais je crois que tu confonds un peu… Quand on achète deux eGo à ce prix là, c’est surtout qu’on a acheté dans la première boutique venue, surtout sans se renseigner un tant soit peu ou auprès de son entourage, ou sur internet.
      L’information existe, il suffit d’avoir la curiosité de la chercher un peu.
      Tu peux aussi acheter 100 grammes de fraises pour 50 euros, ou payer ton café comptoir 15 euros; tu trouveras surement des commerçants pour te les vendre à ce prix là.
      Depuis Darwin, on sait qu’être inadapté à son environnement, c’est disparaître…
      Il n’y a aucune obligation légale pour les commerçants de vendre de la qualité à pas cher. Les consommateurs doivent le savoir et acheter en conséquence, dans la eCig, comme dans tous les domaines.

      • Sharplosc

        Ton explication ne tien pas la route désolé.
        Les fraises ont les trouves partout en vente depuis la nuit des temps. Le café idem.
        Tu as en tête un prix de référence de ces produits et tu sais si oui ou non le prix est exorbitant.
        L ecig est nouveau pour beaucoup de monde. Et il n y a pas assez de boutique physique pour pouvoir comparer.
        c est pour ca que ton explication ne tien pas la route.
        pour l information, elle existe oui ! Mais il faut aller la chercher … et si t as une vie bien chargé t as pas envie de perdre ton temps avec ca.
        par contre a la télé ils ont passé pas mal de reportages assez négatif sur l ecig.
        ca fait vite son effet sur des personnes qui n ont pas le temps d enquêter comme nous sur le fond de l histoire.
        ont est un faible pourcentage a etre proche de la vérité concernant l ecig. C est dommage

      • lolomazerratti

        si quelqu’un veut payer ce prix, pourquoi le commerçant se priverait? ça arrive à tous le monde de se tromper et de se faire avoir. Rien à voir avec Darwin. Faut pas être condescendant juste parcequ’on en sait plus que les autres sur tel ou tel sujet.mieux vaut partager l’info plutôt que faire son supérieur parce que l’on sait et pas les autres…. problème de ceux qui savent pas gérer le pouvoir (et l’info, c’est du pouvoir).

      • Titan

        Bienvenu au club 🙂

    • lolomazerratti

      beaucoup de magasins se foutent de ce qu’ils vendent. ils veulent vendre et profiter des tendances. C’est pareil avec les magasins de clopes electroniques (ou les magasins qui en proposent sans être spécialisés).

  • Y E S

    Une belle étude qui n’apprend rien, hormis qu’il y des gens chez qui ça marche, d’autres pas… la belle affaire…
    Je suis de mon coté l’exception qui confirme la règle décrite dans cette étude. Venu à la eCig totalement par hasard, un peu par curiosité suite à des conseils d’amis, et surtout sans aucune conviction de succès.
    Et ça a marché sur moi de façon inespérée, j’ai lâché 30 ans de tabagisme.
    Et pourtant, j’ai commencé avec du matos pas terrible, comme beaucoup de monde.

  • lolomazerratti

    ben moi après 2 ans à 12mg, je passe à 6… et hop on a arrété le tabac, et maintenant, je vais vers l’abandon de la nicotine. Il y a eu des petites “rechutes” de courte durée au mois d’aout dernier mais pas vraiment de reprise du tabac (pénurie de eliquide préféré, clearos morts et dysfoinctionnels etc .. et autres trucs moins rigolo).

    Donc là, depuis aout, retour en force et passage à 6mg nicotine.
    Le DIY, et sans doute le 0 mg nicotine un de ces jours pas si lointain.
    Alors qu’avec la clope, je serai mort ou sous perf d’oxygene à l’heure qu’il est.

    c’est pas non plus le patch qui permet ça (le patch m’a rendu accro et fais passer de 10 clopes à un paquet par jour en 3 semaines… bravo!!!! et je vous raconte pas le champix non plus, heureusement que je n’étais pas dépressif!).

  • Eric Hesse

    Perso j’ai démarré par simple curiosité (fumeur d’environ 30 clopes / jour sur la base de tabac à rouler, le tout pendant 30 ans). Je savais qu’à 45 ans il me fallait faire quelque choses mais je ne savais pas quoi. Kit de départ : batterie de base Ego + Evod KangerTech + kit de test Halo en 12 mg. Au bout d’une semaine je ne fumais plus et le tout sans soucis… Pour moi ça relevait du miracle ! et je n’ai pas touché une clope depuis … 1 an et demi sans cigarette… Je reste persuadé que la qualité du kit de départ donne le ton pour la suite à donner à la vapote…

  • lolomazerratti

    le problème à mon humble avis est que après les ego, il faut passer à plus sérieux pour apprécier et s’inscrire dans la durée, notament pour baisser efficacement le taux de nicotine sans ressentir de frustration, et la ce sont les prix qui fâchent.

    Dans les pays moins riches, en Afrique et autres, il y a plein de gens qui voudraient arrêter la cigarette classique, mais ils ne peuvent pas à cause du prix. en effet, les cigarettes ne sont pas taxées comme ici, et coute trois fois rien, et peuvent s’acheter à l’unité. le choix est vite fait pour ces gens là, pour des raisons économiques et non pas de santé ou d’envie d’essayer.

    Économique pour certains, la vape reste quand même un produit cher dans le sens ou il va falloir débourser une somme “en une fois”, qui sera rentabilisée sur le moyen terme, mais il faut quand même pouvoir sortir cette somme au départ.