Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » La vape gagne du terrain au sein de l’armée américaine

La vape gagne du terrain au sein de l’armée américaine

    Annonce

Une enquête récemment réalisée par le ministère de la défense américain révèle que le vapotage serait de plus en plus plus populaire auprès des forces armées du pays.

De moins en moins de fumeurs chez les militaires

Selon la « Defense Department Health-Related Behaviors Survey of Active-Duty Service Members », enquête récemment réalisée par le ministère de la défense américain, la vape connaîtrait un réel succès chez les militaires d’outre-Atlantique en service actif, tandis que le taux de prévalence tabagique serait en diminution. 

D’après les données rapportées par le Military Times, alors que 24 % des membres des forces armées fumaient occasionnellement en 2011, ils ne seraient plus que 13,9 % aujourd’hui. En parallèle de cette diminution, il semblerait que la vape gagne du terrain. Ainsi, selon les résultats de l’enquête, 11,1 % des personnels en activité aujourd’hui auraient déclaré vapoter quotidiennement, et 12,4 % utiliseraient quant à eux, occasionnellement, un vaporisateur personnel (au moins une fois au cours des 30 derniers jours).

Bien qu’aucun chiffre récent ne soit disponible concernant l’utilisation de la vape ces dernières années puisque les dernières données à ce sujet remontent à 2015, la dernière enquête en date du Pentagone révèle « des changements spectaculaires dans la façon dont les troupes consomment de la nicotine ». Ainsi, toujours selon le site d’actualité, le nombre de soldats indiquant avoir essayé la vape aurait été multiplié par 5 entre les années 2011 et 2015.

Véritable prise de conscience ou simple moyen de faire des économies ?

Difficile de dire si ce changement de comportement des soldats américains est la cause d’une prise de conscience des nombreux dangers liés à la consommation de tabac fumé, ou s’il ne s’agit que d’un moyen, pour les troupes outre-Atlantique, de faire des économies.

En effet, voilà maintenant quelques années que l’armée américaine a sensiblement augmenté le prix du tabac dans les casernes militaires afin d’ « encourager les troupes à cesser de fumer ».

Une stratégie qui semble payante puisque selon le magazine, « les ventes de tabac traditionnel sur les bases militaires ont chuté. Dans les magasins Army and Air Force Exchange Service, les ventes ont diminué de près de la moitié entre 2011 et 2017, passant de 68 millions à 37 millions d’unités ».

Les dernières infos concernant le tabagisme

Décès de Robert Molimard, « père de la défume en France »

  • Publié le 10/01/2020

Une vie dédiée à aider les fumeurs C’est par le biais de la page Facebook Je ne fume plus #JNFP l’asso que nous apprenons aujourd’hui avec regret que Robert Molimard, …

BAT aide Bristol à arrêter la cigarette, sincérité ou entrisme ?

  • Publié le 9/01/2020

British American Tobacco, fabricant de Lucky Strike, veut sauver 56 000 fumeurs de la ville de Bristol de leur addiction. Noble intention ?

J’arrête de fumer avec la vape en 2020

  • Publié le 31/12/2019

Arrêter de fumer en se faisant plaisir Ca y est, nous sommes à la fin de l’année et cette fois-ci c’est décidé, vous souhaitez arrêter de fumer. Bravo à vous …

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *