Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » Pas de taxe sur la vape avant 2019 : la fausse bonne nouvelle

Pas de taxe sur la vape avant 2019 : la fausse bonne nouvelle

    Annonce

Il n’y aura pas de taxes sur les produits de la vape. Ça, c’était la bonne nouvelle. La mauvaise, c’est qu’il faut lire : il n’y aura pas de taxe sur les produits de la vape au niveau européen avant 2019. C’est un sursis, pas une victoire, et en aucun cas la vigilance des associations de défense de la vape ne doit se relâcher face à la sournoiserie des institutions européennes.

Côté clair

Il n’y aura pas de taxe européenne sur la vape avant 2019. C’est Philippe Poirson qui l’a annoncé sur son blog Vapolitique, citant le journal allemand Stuttgarter Nachrichten. Ce dernier a bénéficié d’une fuite lui permettant de prendre connaissance du rapport tant attendu de la Commission européenne.

Il semble que le résultat de la consultation publique de 2016 ait joué, puisque 89,88 % des participants s’était déclarés opposés à une taxation de la vape. La commission européenne semble également invoquer l’aspect santé publique.

Une bonne nouvelle, donc ? Non, absolument pas. Déjà, il faut que l’information du Stuttgarter Nachrichten se confirme. Ensuite, il faut lire entre les lignes.

Côté sombre

Il n’y aura pas de projet spécifique de taxation des produits de la vape, donc… Mais cette taxation européenne sera bel et bien remise sur la table lors de la révision de la directive sur les produits du tabac en 2019. La Commission européenne souhaite, dans l’intervalle, observer le développement du marché et juge prématuré une taxation antivape.

C’est toute la sournoiserie du système de la Commission européenne, chasse gardée de fonctionnaires non-élus et qui n’ont donc pas de comptes à rendre, vérolée par les lobbys. Il s’agit bien ici, non pas de santé publique et de prudence, mais de lutte antivape, pleinement assumée. Et, surtout, si il n’y a pas de taxe européenne, cela ne veut surtout pas dire que les états ne sont pas autorisés à en créer au niveau national, bien au contraire.

Horoscope de la vape 2018

En effet, une taxation prématurée, cela ne veut pas dire que taxer les vapoteurs n’est pas une bonne idée, selon la Commission, cela veut juste dire qu’il est trop tôt.

En effet, on peut dores et déjà prédire que le projet définitif de la nouvelle mouture de la TPD n’aura pas lieu avant les élections européennes, comme tous les projets « polémiques ». Il ne faudrait pas que les citoyens soient tentés d’exprimer leur euroscepticisme dans les urnes.

Cela laisse également le temps d’organiser une propagande destinée à faire basculer l’opinion publique. Il y a fort à parier que les attaques contre la vape iront bon train d’ici la TPD 3, et, en vertu de l’application de la TPD 2 (l’actuelle), le combat sera inégal : les défenseurs de la vape se voient bridés par un cadre légal strict, là où ses détracteurs ont le champ libre.

Bref, ce qu’il faut retenir, dans « Pas de taxe sur la vape pour le moment », ce n’est pas « Pas de taxe », c’est bel et bien « pour le moment ». Et au niveau européen.

Restez vigilants et pessimistes, donc. L’avantage, c’est qu’on est jamais déçu.

Annonce