Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Mitico RDTA – E-Phoenix

Test : Mitico RDTA – E-Phoenix

  • Par , le 19/09/2018 à 15h30
    Annonce

Le Mitico RDTA est le petit dernier des drippers de E-Phoenix. Petit, il l’est par ses dimensions lilliputiennes (16 mm), mais grande est sa vape, en inhalation indirecte bien-entendu. À la fois dripper, squonker et RDTA, c’est en tant que squonker qu’il prend tout son sens.

Comme il est “meugnon”

16 mm de diamètre donc, pour 21 de haut sans le drip tip (31 avec), et un poids record de 16 g, le Mitico RDTA est vraiment petit.

En le comparant à ses cousins en 24 et 22 mm, on mesure le changement d’échelle, il n’est pas un peu plus petit, mais plus petit de moitié. En tant que RDTA, le Mitico possède un réservoir en PEI de 0,5 ml. C’est peu, nous y reviendrons.

Les finitions invitent à utiliser tous les superlatifs que l’on connaît, voire d’aller en chercher de nouveaux dans un dictionnaire en ligne. Contentons-nous de dire qu’elles sont parfaites. Certes, les goûts restent subjectifs et on peut ne pas apprécier son esthétique, mais le design est pensé (remarquez le jeu des épaisseurs des couches de couleur en bas de l’atomiseur), la réalisation effectivement digne de l’horlogerie Suisse dont e-Phoenix se réclame. Ça se paye (c’est pas un ato à 30 €), mais c’est pas du bluff.
Bref, c’est un bel objet dont on peut espérer qu’il ne vieillira pas trop vite avec son revêtement PVD (une alternative au plaquage, plus robuste).

Il a toute sa place sur une box BF, par exemple celle de la marque.

Le Mitico est livré avec une petite beauty ring, qui améliore sa flushitude en élargissant sa base à 22 mm.

Le drip tip est ergonomique, en particulier pour la vape indirecte, il est fabriqué en PEI (ultem).

Le connecteur 510 ressort bien, il est percé pour le BF mais peut être bouché pour être utilisé en dripper ou en RDTA. 

Le flux d’air est pertinent

Le flux d’air rentre par deux petits trous, qui visent le coil en biais, d’un seul côté. Il est réglable en tournant plus ou moins le baril, comme sur la plupart des drippers.
Il est pertinent de deux manières : d’abord, il est très silencieux et ne siffle jamais, quel que soit le réglage. Ensuite, il est dimensionné pour offrir une large gamme de tirage ; tout en ne dégradant pas la restitution des saveurs. Il commence donc très serré, pour ceux qui apprécient, et va jusqu’à un début d’inhalation directe (nous verrons que cela dépend aussi du montage).

Pour ajouter un dernier point au chapitre de la perfection des ajustements, le baril se retire et se repositionne facilement : la pression des joints est à la fois ferme et souple. Le drip tip lui, est accroché comme une huître à son rocher.

Un montage simple

Le montage d’un coil est grandement facilité par deux encoches sur les bords de la base : en y posant son guide, le coil se place à la bonne hauteur. Le diamètre des encoches est de 2,5 mm : E-Phoenix nous invite clairement à ne pas faire de gros coils de 3 mm, mais plutôt de 2,5 ou moins.

Les vis son larges et robustes, elles maintiennent facilement le fil, même s’il est épais, et deux évidements facilitent le blocage du fil. La largeur des empreintes permet aussi de serrer fermement le fil pour assurer une bonne conductivité et une bonne stabilité de la résistance.

Le réservoir est séparé de la chambre par une plaque de Peek, deux trous assurant la communication entre les deux. Il n’est pas nécessaire de faire passer les mèches dans ces trous pour aller chercher le liquide. Ce serait difficile à faire (on ne voit plus le fond une fois le coton en place), et ça ne sert à rien. Il suffit de poser la mèche comme dans un dripper, le liquide vient l’imbiber quand on renverse l’atomiseur pour vaper.

Et la vape, c’est comment ?

Oui, voilà, justement, il est beau, mais Jean de La Fontaine nous invite à rester vigilant : le ramage est-il à la hauteur du plumage ? Imaginons cet atomiseur débarrassé de ses finitions, que resterait-il ?

La vape est à la hauteur, largement. La restitution des saveurs est au niveau des meilleurs drippers consacrés aux saveurs. Elle n’est pas seulement agréable, elle est neutre, détaillée et analytique. Dans le domaine sonore, on pourrait la comparer avec le rendu d’excellents moniteurs de studio, qui restituent toutes les fréquences fidèlement, sans modifier le mix. Le Mitico invite donc à vaper ses meilleurs liquides, les plus subtils, leurs saveurs seront exprimées telle qu’elles sont.

Puisque nous sommes en présence d’un atomiseur MTL, la quantité de vapeur ne permet pas de faire des cumulus, mais elle est assez abondante, eu égard à son genre. Le hit est soutenu, sans être agressif.

Bref, c’est un excellent atomiseur, qui égale les ténors de la saveur, le NarDa de Nar Mods par exemple, mais à sa manière : inhalation indirecte et neutralité. Un Atomiseur parfaitement Suisse en quelque sorte.

Revue technique

Comme à son habitude, E-Phoenix livre son atomiseur dans une petite boite blanche, accompagné d’outils, de joints et de vis de remplacement, ainsi que par une beauty ring en acier.

Les caractéristiques essentielles du Mitico RDTA d’E-Phoenix

Type de matériel atomiseur recontructible
Diamètre 16 mm
Hauteur 35 mm
Contenance 0,5 ml
Poids 16 g
Remplissage bottom feeder
Type de montage simple coil MTL
Arrivée d’air latérale
Drip tip 510

Petites observations esthétiques

Au-delà de la qualité des finitions, la taille inhabituellement petite du Mitico pose question pour faire un set-up cohérent.

Spontanément, on pense à le visser sur une box assez petite, ici une Tarot Mini de Vaporesso. C’est pas mal (encore mieux avec la beauty ring).

C’est mieux (de mon point de vue) avec une petite eVic Primo Fit de Joyetech.

Mais la beauty ring permet aussi de le monter sur une box BF pas trop grosse, ici une P-zéro. Bref, on fait ce qu’on veut, la recherche du setup “idéal” fait parti du plaisir quand on s’offre un tel atomiseur.

Personnellement, je l’utilise sur une box Armour Squonker de Dovpo (BF, double accu, mécanique). Le rapport de taille et les différences de finition sont un peu bizarres, mais le système fonctionne bien.

Petites observations volumiques

Le réservoir de 0,5 ml ne peut pas être considéré comme un vrai réservoir de RDTA, d’autant plus qu’il est pratiquement impossible de le remplir par le haut.

Le Mitico RDTA est essentiellement un squonker, le réservoir sert de tampon, comme le fond de cuve d’un dripper. La différence, c’est que le réservoir permet de diminuer le risque de fuite quand il est plein, alors que c’est généralement une plaie sur les RDA (pour mon usage au moins). Même plein, le Mitico ne fuit pas.

Petites observations aériennes

Le Mitico est un atomiseur MTL au tirage serré, mais il peut aller jusqu’à un début de tirage direct, que j’apprécie particulièrement, parce qu’il me permet de choisir à chaque bouffée de vaper en direct ou en indirect.

Mais avec un coil de 2,5 mm, voire de 3, le tirage reste strictement MTL Il faut monter un coil de 2 mm pour le libérer un peu.

Petites observations admiratives

Le Mitico fait partie des atomiseurs que je qualifie “d’incomparables”. Incomparables au sens ou ils font partie, parmi les meilleurs, du petit groupe des atomiseurs qui ne peuvent plus être comparés : ils ont chacun leur “personnalité”, leur manière de vaper, dire que l’un ou l’autre est meilleur n’a plus de sens. En l’occurrence, c’est la précision et la neutralité du rendu des saveurs qui font la personnalité du Mitico.


Si je prends l’exemple du Tallak, certains (très bons) atomiseurs accentuent les notes de vanille, d’autres les notes caramel, et on peut les apprécier pour cette raison. Le Mitico ne fait pas ça, je pense même qu’il a tendance à lisser les dominantes pour laisser de la place aux saveurs moins dosées. Bref, je l’aime bien, associé à une bonne box BF, il ferait partie des atomiseurs que j’envisagerais si je ne devais n’en garder qu’un (quelle idée horrible).

En résumé

On aime

  • La précision des saveurs
  • La neutralité du rendu
  • Le niveau de finition
  • La qualité de construction
  • La gamme de tirage en MTL

On n’aime pas

  • La couleur du PEI, pour ceux qui n’aiment pas.

Conclusion

5 /5
 

Le Mitico est un squonker dédié à l’inhalation indirecte, que je classe dans les atomiseurs incomparables : ceux qui sont excellents, mais pas seulement : ils ont aussi une “personnalité”. La sienne, c’est la rigueur et la neutralité de la restitution des saveurs. Il est par ailleurs fort bien dessiné, conçu et réalisé, ce qui ne gâche rien. 

 

Le Mitico RDTA d’E-Phoenix en images

Les derniers articles sur la marque E-Phoenix

Test : Legend RDTA/RDA – E-Phoenix

  • Publié le 22/08/2018

Le Legend d’E-Phoenix est un atomiseur RDTA qui peut également se configurer en dripper. Toujours aussi bien réalisé, il innove par son système de fixation des pattes des résistances et …

Test : box Fury BF 1.2 – E-Phoenix

  • Publié le 26/04/2018

La version 1.2 de la box Fury BF de E-Phoenix corrige avec brio les rares reproches que l’on pouvait faire à la première version. Celle-ci était déjà notre préférée de …

Les meilleurs box mods BF (méca)

  • Publié le 13/03/2018

Vous adorez vos drippers mais vous êtes lassés de devoir humidifier votre résistance trop souvent ? Optez alors pour une box BF (bottom feeder), aussi appelée “squonker”. Elle simplifiera grandement …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Mitico RDTA - E-Phoenix Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/08/couverture-ephoenix-mitico.jpg Review Author:Review Date: