Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Armour Squonker Kit – Dovpo

Test : Armour Squonker Kit – Dovpo

  • Par , le 11/06/2018 à 12h00
    Annonce

L’Armour Squonker Kit de Dovpo est composé d’une box mécanique, bottom feeder, double accu, protégée par un module électronique, et d’un dripper dont l’airflow est original. Le tout est conçu en collaboration avec Bruce Design.

La box Armour : robuste et ludique

Le kit est présenté dans une boite japonisante, de section triangulaire, en carton noir mat. Elle contient tout ce qu’il faut de câbles, joints, pins classique et BF, résistances…

La box Amour est une box  de type mécanique. Ses deux accus sont branchés en parallèle, elle autorise donc les montages les plus fous en réduisant le risque de les voir  surchauffer. Elle adopte une forme triangulaire, comme une Minikin V2 ou une Reuleaux BF par exemple, en plus arrondie, et avec un parti pris ludique : elle peut ressembler de loin à un jouet, surtout dans sa version rouge et noir.

Elle est construite en aluminium anodisé, le revêtement est aussi doux que résistant. Elle reste aussi assez légère et agréable à tenir en main : 220 g avec 2 accus et le plein. On trouve facilement le gros bouton de mise à feu sphérique, lui aussi en aluminium.

La bouteille de 6,5 ml est en silicone, très souple. Un des intérêts du design de la box, hormis sa prise en main facile, c’est que la bouteille est séparée des accus, qui ne seront  donc pas exposés aux liquides, comme souvent dans les box BF. Par ailleurs ce placement facilite le squonk, mais il apporte aussi un revers : la bouteille est exposée, il n’est pas prudent du tout de ranger la box dans un sac quand la bouteille est pleine. Certains préféreront donc lui adjoindre une bouteille plus rigide.

Enfin, la box fonctionne comme un mod mécanique, tout en intégrant un module électronique de surveillance, qui assure les protections de base : inversion de polarité, surchauffe, décharge profonde (alerte à 3,2 V), court circuit et résistances trop basses (0,09 ohm). Deux LEDs indiquent la charge restante en vert, orange et rouge à partir de 3,6 V. Elle offre en quelque sorte le meilleur des deux monde pour ceux qui apprécient les mods mécaniques : la vape en mécanique et la protection de l’électronique.

Le dripper Bushido : bien mais compliqué

De son côté, le Bushido est un dripper simple coil, orienté saveur,  évidemment équipé d’un pin BF. Il est tout petit : 22 mm de diamètre et 27 de haut. Il est surtout équipé d’un air flow complexe, qui lui permet, sur le papier, de  vaper aussi bien en inhalation indirecte qu’en inhalation directe modérée. En pratique, même en montant un coil de 1 ohm, je ne l’ai pas trouvé formidable en inhalation indirecte. Son meilleur régime, c’est en vape directe tranquille, avec des coils entre 0,7 et 0,4 ohm. Dans ce cas, les saveurs sont très bonnes et l’autonomie du kit est remarquable.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles de l’Armour Squonker Kit de Dovpo

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 82,5 mm sur 45, 5 sur 44 mm
Poids du mod 143 g (sans accus)
Batterie 2 accus18650
Charge non
Diamètre max. de l’atomiseur 25 mm
Matériaux aluminium anodisé
Dimensions atomiseur 22 mm sur 27
Poids total avec accus 220 g

L’Armour en détail

Les accus s’insèrent par le bas, après avoir ouvert une trappe solide et bien ajustée.

Pour remplir la bouteille, il suffit de retirer la partie colorée, retenue juste ce qu’il faut par 4 aimants. Le repositionnement de la bouteille est facile, avec un peu d’attention, on n’en met pas partout, et à l’usage, je n’ai pas relevé de fuites. 

Sur la face supérieure, deux LEDs indiquent le niveau des accus lorsqu’on appuie sur le bouton de mise à feu, et, à l’arrière, un mini interrupteur permet de couper complètement l’alimentation.

Cette box est simple, fiable et pratique, un rêve à condition de ne pas la transporter dans un sac.

Bushido en détail

Il est plus compliqué que la box. À la base, il est composé de trois parties, comme presque tous les drippers : une base, un baril et un drip top en Ultem.

Sur la base, le coil est le coton sont très faciles à poser, avec des posts largement dimensionnés, et des vis à têtes simples. La cuve peut contenir un bon 1,5 ml de liquide, à une condition : ne pas utiliser l’airflow inférieur.

En effet, la complexité du Bushido vient de son double système d’airflow, un premier par le bas, qui se règle en tournant le baril sur la base, et un deuxième par le haut, qui se règle en tournant le drip top sur le baril.

L’airflow inférieur est un tube de section rectangulaire qui guide l’air sous le coil, au travers de 18 petits trous C’est un flux assez restreint, que l’on peut resserrer en tournant le baril sur la base. Sur le papier, c’est assez malin, et, en fermant complètement l’airflow supérieur, le tirage autorise une vraie inhalation indirecte. Mais le résultat n’est pas formidable, peut-être parce que, curieusement, les trous ne sont pas centrés sous le coil, Bref, dans ce genre de vape, il y a bien mieux, et de surcroît, les deux trous d’arrivée d’air sur les côtés de la base réduisent sa contenance et facilitent les fuites avec une efficacité remarquable. Heureusement, il est possible de fermer ces arrivées d’air.

En inhalation directe modérée, en utilisant l’airflow supérieur plus classique, le résultat est bon : la vapeur est abondante, juste tiède, et les saveurs sont bien présentes. Le flux d’air se règle facilement en faisant tourner le drip top.

Dans un premier temps, j’ai monté le coil fourni (sur la photo), mais je l’ai retiré aussi vite : il est de mon point de vue bien trop bas pour ce dripper : 0,12 ohm, qui donnent plus de 100 W sur un mod mécanique, c’est beaucoup trop pour ce petit dripper dont le flux d’air reste modéré. J’ai donc trouvé ma vape avec des coils entre 0,3 et 0,5 ohm, en fils simples ou en clapton de nichrome. Dans cette configuration, on a une belle vape indirecte avec les airflows ouverts à fond quand les accus sont chargés, et en les refermant un peu en fin de charge, pour compenser la baisse de puissance.

Pour finir, le Bushido est livré avec un pin BF en cuivre, et un pin classique dans le sachet de spares.

Bref, à condition de condamner définitivement son airflow inférieur, le Bushido est un petit dripper honnête, que Dovpo aurait pu doter d’une finition noire plus cohérente avec la box : le détail compte en marketing !

Considérations vaporeuses : le mythe de la polyvalence

Presque tous les fabricants s’escriment à concevoir l’atomiseur polyvalent qui sauraient vaper dans tous les modes. Il y a même eu quelques réussites, en particulier en résolvant les problèmes d’airflow avec des réducteurs (SQuape, Wotofo…). Mais, même avec des réducteurs, pour passer de la vape directe à la vape indirecte, surtout sur un mod mécanique, il faut aussi changer son coil, pour une valeur de 1 ohm ou plus en indirect, et autour de 0,5 en direct. Donc, même avec un atomiseur dont l’airflow serait polyvalent, comme ce Bushido, il faut bien faire un choix de montage, et au final, on se retrouve avec un atomiseur qui n’est polyvalent que sur le papier. En pratique, son montage n’est pas polyvalent et si l’on veut pratiquer les deux types de vape, il nous faudra bien deux atomiseurs, polyvalents ou non. Alors, pourquoi ne pas s’équiper directement de deux atomiseurs spécialisés, qui ne feront qu’une chose, mais bien et sans complications ?

En résumé

On aime

  • Les deux accus pour l’autonomie.
  • La qualité de construction de la box
  • Son ergonomie toute en rondeurs
  • La finition anodisée, plus robuste qu’une peinture
  • La facilité d’usage de la bouteille de squonk
  • La vape en simple coil en inhalation directe

On n’aime pas

  • La conception compliquée du dripper
  • Les fuites si on laisse l’airflow inférieur ouvert

Conclusion

4,5 /5
 

En bref, je suis complètement convaincu par la box Armour, avec ses 2 accus, son design, son ergonomie et ses protections. Je le suis moins par le dripper, qui marche bien certes, mais qui est bien compliqué sans apporter plus que d’autres drippers plus simples. La note de 4,5 concerne donc la box, dont l’excellente ne mérite pas d’être réduite par les errances de l’airflow du dripper associé.

L’Armour Squonker Kit de Dovpo en images

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Kir Armour - Dovpo Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/05/Armour.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: