Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Ministère de la santé : Agnès Buzyn sur le départ ?

Ministère de la santé : Agnès Buzyn sur le départ ?

    Annonce

L’actuelle Ministre de la santé, Agnès Buzyn, serait sur le départ du gouvernement. C’est du moins ce qu’affirment plusieurs éditorialistes politiques depuis ce week end. Mme Buzyn serait pressentie pour être tête de liste de LREM pour les européennes. Si cela s’avère, qui pour la remplacer ?

Agnès Buzyn sur le départ ?

C’est l’information qui circule dans les services politiques des rédactions : Agnès Buzyn serait sur le départ du gouvernement, afin de pouvoir mener la liste électorale de La République En Marche (LREM), le parti au pouvoir. Ce n’est qu’une candidature parmi d’autre, officiellement, mais elle aurait, selon les même sources, les faveurs du Président Macron.

Le départ d’Agnès Buzyn du gouvernement serait considérée, par la majorité des vapoteurs, comme une bonne nouvelle. La grande responsable de la santé publique s’est distinguée par son attitude fermée vis à vis des organisations de vape, refusant de les recevoir, et ne répondant même pas à leurs demandes. En réalité, c’est plus complexe que cela.

Agnès Buzyn, et en même temps

Difficile de présumer ce que ferait Agnès Buzyn si elle devait appliquer la TPD aujourd’hui comme Marisol Touraine en son temps. Mais globalement, l’attitude de la Ministre se situe dans un « en même temps » qui laisse toutes les portes ouvertes.

La Ministre refuse de recevoir les associations de vapoteurs, et en même temps, les portes de ses conseillers ne sont pas fermées. Elle ne mentionne nulle part la vape lorsqu’elle se félicite de la baisse du nombre de fumeurs, et en même temps, elle tient, selon nos sources, à ce qu’aucune boutique de vape ne ferme. Elle ne donne aucune place officielle à la vape dans le Mois Sans Tabac, et en même temps, un groupe des vapoteurs est autorisé, presque en catimini.

Au final, reste l’impression d’une soigneuse stratégie d’évitement. Et, contrairement à Mme Touraine, la Ministre ne laisse rien transparaître sur un réel intérêt pour le dossier de la vape. Pas en bien, mais pas en mal non plus.

On peut lui trouver des circonstances atténuantes. Agnès Buzyn est médecin, on l’a souvent dit. Mais n’importe laquelle. Agnès Buzyn est une spécialiste en hématologie, connue et respectée dans son domaine. Pour être trivial, on peut dire que c’est une pointure. La nommer Ministre de la santé faisait sens, mais c’était aussi lui donner de sérieux handicaps.

Parce que son Ministère recouvre la santé, bien entendu mais aussi les affaires sociales, ce qui n’est pas sa spécialité. Pire encore, la scientifique s’est retrouvée à devoir apprendre le métier de politique, ce qui n’est pas une sinécure, et en même temps, le faire dans le cadre d’un parti tout neuf qui n’a pas, contrairement aux précédents, de grands anciens expérimentés pour former les nouveaux arrivants aux arcanes du pouvoir.

Voilà ce qui explique en partie le bilan mitigé de Mme Buzyn. Autant sur les sujets qui l’intéressaient, elle a su prendre un certain nombre de décisions (bonnes ou mauvaises, c’est un autre débat), autant sur d’autres, elle a laissé entrevoir des carences, comme l’atteste ce moment gênant ou l’on voyait la Ministre fouiller désespérément un dossier pour pouvoir répondre à la question d’une journaliste sur le CBD, en pleine polémique sur le sujet.

Qui pour remplacer Agnès Buzyn ?

La démission de la Ministre de la santé, si elle se vérifiait dans les prochaines semaines, amènerait un remaniement plus vaste au gouvernent qu’un simple remplacement. Les circonstances font que se présentent à la fois l’occasion et la justification d’un remaniement.

Et au gouvernement, la place de la Ministre de la santé est très convoitée. Un nom revient : Gérald Darmanin, actuel Ministre de l’action et des comptes publics, qui y verrait l’occasion de « prendre du galon ».

L’hypothèse est crédible. L’aile gauche de LREM, menée par Jean-Yves Le Drian, a très envie de faire exploser le bloc de Bercy phagocyté par l’aile droite du Parti, avec Mr Darmanin et Mr Le Maire. Laquelle aile droite aimerait bien voir Gérald Darmanin aux manettes de la prochaine grosse réforme, celle des retraites, qui concernera le ministère de l’action sociale, qui est aussi celui de la santé…

Si cela s’avérait, quelle serait la position du Ministre putatif sur la vape ? Et bien… La même qu’actuellement, à savoir une morne indifférence. Élément inquiétant pour les boutiques de vape, par contre, la très grande bienveillance vis à vis des buralistes de l’actuel ministre.

Tout cela est, bien entendu, au stade d’hypothèses pour l’instant. Si un tel remaniement arrivait, ce serait probablement lors de la publication de la liste LREM pour les élections européennes, dont la date n’a pas encore été définitivement annoncée.

Annonce