Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Regard » Metaltothacore : au cœur du métal

Metaltothacore : au cœur du métal

Mis à jour le 26/12/2022 à 23h12
    Annonce

Avec un peu plus de 1000 followers sur Instagram, Metaltothacore, Danny Sunday dans le civil, se fait petit à petit une réputation dans le monde des builders. Rencontre avec ce photographe passionné du coil.

@Metaltothacore

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Danny Sunday, j’ai 36 ans. Je vis à Cwmbran, une ville de 50 000 habitants située au Pays de Galles. Ma passion est la construction de résistances et la photographie. C’est un de mes nouveaux passe-temps et il occupe tout mon temps libre. Je “builde” depuis 2 ans et je poste des photos sur Instagram.

Quel est votre parcours de photographe ?

Je suis autodidacte et je me considère comme un photographe amateur. Tout ce que j’ai appris, je l’ai fait en expérimentant. J’ai commencé à utiliser l’appareil photo de mon téléphone. Ensuite, j’ai demandé à ma femme comment prendre de meilleures photos. Elle m’a tendu son Nikon D3400 et elle ne l’a jamais récupéré.

@Metaltothacore

Comment en êtes-vous venu à prendre des photos de vape et plus particulièrement de coils ?

J’étais un fumeur invétéré et je suis passé à la vape en septembre 2018. J’ai commencé à fabriquer mes résistances deux mois plus tard pour économiser de l’argent. Mais j’ai poussé la plaisanterie assez loin car aujourd’hui j’ai une collection de fils énorme qui confine à l’obsession. Grâce à Instagram, j’ai été inspiré par la communauté des fabricants de serpentins et j’ai voulu prendre mes propres photos.

Fabriquez-vous toutes les résistances que vous photographiez ?

Oui, toutes mes photos sont de mes propres constructions de résistances.

Certaines de vos résistances sont très excentriques, est-ce vous qui les avez inventées ?

Je mixe des résistances et je mets beaucoup d’énergie pour perfectionner mes techniques de builds. J’aime essayer différents concepts et techniques qui sont peut-être peu orthodoxes. J’essaie d’expérimenter avec mes matériaux. Récemment, en essayant de fabriquer un outil pour fabriquer un type de résistance, j’ai découvert comment enduire du fil de fer avec une teinture. Un heureux accident.

Est-il possible de vapoter avec toutes vos résistances ou certaines d’entre elles sont-elles des œuvres d’art ?

95 % de mes coils sont des résistances artistiques.

La vape de @Metaltothacore

Vapoteur depuis : 2018.
Setup actuel : Viking Grip d’Immortal Modz avec un dripper Apocalypse 25 mm v2 RDA d’Armageddon MFG, un accu 21700 Samsung 30T.
Résistance préférée : Fralien 2x30G + 8x.3 / 38G, 4 spires en 3 mm de diamètre pour 0,1 ohm avec du Cotton Bacon Prime. Il vaut mieux s’y connaître en loi d’Ohm et sécurité de batterie. Si je sors, j’utilise un mod régulé.
E-liquides préférés : je fabrique la plupart de mes liquides en DIY. J’ai une préférence pour les gourmands crémeux.
Taux de nicotine : 1,5 mg/ml.
Consommation quotidienne : 30 ml.

Son matos photo

Matériel photo : j’ai un appareil photo Canon 2000D que j’utilise avec un objectif Sigma 105 mm, une bonnette macro DCR-250 de Raynox, une lentille macro MSN-505 de Raynox et des tubes d’extension. J’ai aussi un Nikon D3400 et un objectif Nikon Micro-Nikkor 40 mm.
Logiciels : Helicon Remote et Helicon Focus d’Helicon Soft Limited, et aussi Photoshop et Lightroom d’Adobe.

Les Regards précédents

Vapexpo Lille 2022 : tout en images

  • Publié le 25/10/2022

Du 9 au 11 avril dernier, le Vaping Post était au Vapexpo. Notre photographe Sébastien Duijndam a shooté de superbes clichés. Voici le meilleur.

Gravelthroated : les coils en mouvement

  • Publié le 27/07/2022

Regard nous emmène en Cornouailles, au sud-ouest de l’Angleterre, où Jay Spencer aka @gravelthroated manipule les coils complexes.

Fcvape33 : formes et textures

  • Publié le 25/02/2022

Direction Libourne, d’où @Fcvape33 propulse de magnifiques clichés macro de ses résistances les plus folles.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.