Vous êtes ici : Vaping Post » L'actualité de la cigarette électronique » L’OMS invite les États à interdire ou réglementer les produits de la vape

L’OMS invite les États à interdire ou réglementer les produits de la vape

    Annonce

La septième session de la Conférence des Parties (COP7) de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) s’est tenue à New Delhi en Inde du 7 au 12 novembre dernier. L’organisation vient de publier ses décisions.

Dernière mise à jour : vendredi 18 novembre à 12h15

oms-cigarette-electronique-cop7

La COP7 invite à interdire ou reglementer le vapotage

Un communiqué de presse publié par l’OMS officialise les décisions(pdf) prises au cours de la semaine à New Delhi. S’agissant des “ENDS” ou “ENNDS”, termes de l’OMS désignant respectivement les cigarettes électroniques avec nicotine (ENDS) et sans nicotine (ENNDS), les signataires du traité, les Parties, “qui n’ont pas encore interdit l’importation, la vente et la distribution du vaporisateur sont invités à envisager soit leur prohibition, soit leur réglementation“.

L’organisation appelle à ” des recherches impartiales, indépendantes des intérêts commerciaux et scientifiquement fondées” pour évaluer notamment “les risques à long terme pour la santé publique“.

Des positions bien différentes ont été défendues par les délégations venues du monde entier. Certaines ont fait part de leur préoccupation de l’utilisation d’arguments de santé comme un outil de marketing, certaines ont exprimé leur souhait que les produits de la vape soient réglementés comme médicaments ou produits du tabac, d’autres souhaitent qu’ils soient purement et simplement interdits.

Les participants se sont prononcés en faveur d’une veille des évolutions scientifiques et réglementaires, et notamment l’initiation au tabagisme, le sevrage, la publicité et la promotion. Les organismes de normalisation régionaux et internationaux développent actuellement des méthodes pour évaluer les produits de la vape et leurs émissions, l’OMS est invitée à rendre compte de ces travaux lors d’une prochaine COP.

Le rapport soumis à l’approbation de l’institution mondiale pour la COP7 avait fait l’objet d’une violente critique de la part des spécialistes britanniques.

Royaume-Uni : une critique au vitriol du rapport de l’OMS sur la cigarette électronique