Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » L’Inde serait sur le point de bannir la cigarette électronique

L’Inde serait sur le point de bannir la cigarette électronique

    Annonce

Un article du journal Deccan Chronicle met en lumière la possible influence de l’Inde sur la position de l’OMS au sujet de l’e-cigarette. Une réglementation forte serait prévue dans le pays pour contrôler ce produit, jugé comme dangereux.

Dangereuse et incontrôlable

L'Inde serait très défavorable à la démocratisation de l'e-cigarette.

L’Inde serait très défavorable à la démocratisation de l’e-cigarette.

Lors d’une récente réunion en présence de scientifiques, experts en santé publique, agents des douanes ainsi que le contrôleur général des drogues en Inde (DCGI), il a été décidé de mettre une restriction sur ces produits qui sont conçus pour fournir de la nicotine.

En gardant en vue ses effets négatifs sur la santé, l’année dernière, l’Inde et d’autres pays du sud-est asiatique se sont engagés à imposer une interdiction de ces produits lors d’un atelier régional pour l’Asie du Sud-Est sur ​​la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (FCTC).

Selon le journal indien Deccan Chronicle la décision de contrôler drastiquement les cigarettes électroniques aurait été lancé par l’Inde. Un an après, le ministère de la Santé de ce pays aurait finalement décidé d’interdire les cigarettes électroniques qui sont devenues un phénomène de mode parmi les jeunes consommateurs de tabac.

“Des experts affirment qu’elles ont été commercialisées comme un produit qui pourrait aider à arrêter de fume. Cependant, peu de gens savent que la cigarette électronique a le potentiel de tuer car l’inhalation de nicotine peut être dangereux. Elle est également très néfaste pour les vapoteurs passifs. Ainsi, il a été décidé d’interdire complètement cette menace en implémentant une législation forte“, aurait déclaré un haut fonctionnaire et porte-parole du secrétariat du FCTC au journal Deccan Chronicle.

Au cours de cette réunion, des experts en santé publique auraient fortement déconseillé la prolifération de l’utilisation des e-cigarettes qui sont largement vendues en ligne. “Des mesures législatives et réglementaires appropriées pour empêcher l’utilisation de c-cigarettes sont nécessaires. Ce sont des produits importés, non homologués et largement vendus en ligne. Le rythme de vente des cigarettes électroniques est de plus en plus rapide. Un système robuste sera donc bientôt mis en place pour veiller à ce qu’elles ne pénètrent pas dans le pays “, aurait ajouté le responsable indien du ministère de la santé.

L’Inde compterait aujourd’hui 120 millions de fumeurs. Le pays comprendrait à lui seul 12% des fumeurs mondiaux. En 2009, 900 000 personnes seraient mortes prématurément des causes de leur tabagisme*. Après la Chine, l’Inde est le deuxième plus gros producteur de tabac au monde, avec 875 000 tonnes de tabac produit en 2012*.

Concernant la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, la sixième session de la Conférence des Parties se tiendra à Moscou entre le 13 et le 18 octobre 2014*.

Review Author:Review Date: