Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Après la cigarette, voici l’alcool électronique

Après la cigarette, voici l’alcool électronique

    Annonce

Vendu entre 700 et 900 dollars US le Vapeshot Mini permet de vaporiser de l’alcool. Inventé par une société américaine, le produit est lancé sur le marché à des fins purement festives.

La vaporisation d’alcool

Le Vapeshot mini est un appareil qui permet de vaporiser n'importe quelle forme d'alcool (sauf gazeuse).

Le Vapeshot mini est un appareil qui permet de vaporiser n’importe quelle forme d’alcool (sauf gazeuse).

On peut lire sur le site commercial l’explication suivante : “Vapshot mini est petit et transportable, il est donc prêt à prendre la route avec vous. Utilisez-le au bord de la piscine, sur votre bateau ou encore au camping. Vapshot mini lancera votre fête quand vous voulez, et où vous voulez … instantanément, découvrez le futur des boissons pour adultes dès maintenant. Vapshot mini, attrapez la défonce et inhalez responsablement.” [ndlr: Le mot “défonce” est ici une traduction du mot familier américain “buzz”, utilisé dans ce contexte pour décrire l’état d’ivresse créé par une drogue particulière. La confusion entre le buzz pour effet de mode et buzz, l’ivresse, est semble-t-il volontaire, c’est pourquoi nous avons choisi cette traduction.”]

Boire, c’est si 2013 …

Les argumentaires commerciaux sont clairement destinés à une population festive.

Les argumentaires commerciaux sont clairement destinés à une population festive.

On croirait rêver tant les arguments commerciaux de cette société frôlent avec l’incitation à la consommation de l’alcool. Le site commercial explique que le Vapeshot vous “monte à la tête en un clin d’oeil“, idéal pour se donner un coup de pied aux fesses et passer une super soirée.

Une version plus robuste permettant de fournir 720 shots à l’heure est également proposée aux propriétaires de bars, discothèques ou restaurants.

Le journal Gizmodo, très tendance sur les nouvelles technologies, a publié un article assez élogieux sur l’appareil.

Ça défonce. Je ne vais vous mentir. C’est très agréable. Et ce n’est pas non plus le même effet qu’avec l’alcool que l’on peut boire. A partir du moment où l’alcool n’a pas à circuler jusqu’à votre estomac et à travers vos intestins avant d’être absorbé dans votre sang, il y a une montée immédiate qui nous a un peu rappelé une défonce au protoxyde d’azote. Il y avait quelque chose d’un peu plus lucide cependant dans l’ivresse provoquée. Je ne peux pas m’empêcher de faire également une comparaison avec du cannabis vaporisé, à la différence que l’effet de l’herbe dure des heures.

Un lecteur de Gizmodo rappelle en citant Wikipedia que l’alcool inhalé est bien plus dangereux que l’alcool ingéré par le risque d’overdose rapide qu’il peut provoquer. En cas de surdosage, l’alcool ne peut être évacué du corps par vomissements. L’encyclopédie universelle explique également que l’inhalation de l’alcool peut provoquer des troubles nerveux et cérébraux.


Aux États-Unis 51,3% des adultes sont des buveurs d’alcool réguliers*. La vente d’alcool est généralement interdite aux personnes âgées de moins de 21 ans*.


La cigarette électronique, deuxième méthode de sevrage préférée des américains, et considérée par de très nombreux experts et scientifiques comme une méthode de réduction des risques pour le fumeur, s’apprête à être réglementée par la FDA aussi durement que le tabac.

Les USA comptaient 42 millions de fumeurs en 2012 pour 480 000 morts prématurées chaque année liées au tabac. Une cause de mortalité sur cinq est attribuée au tabagisme dans le pays.

Review Author:Review Date: