Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Les idées reçues de la cigarette électronique combattues par l’AIDUCE

Les idées reçues de la cigarette électronique combattues par l’AIDUCE

    Annonce

Les préjugés au sujet de l’e-cigarette sont multiples. Après le réseau prévention tabac de la Côte d’Or, c’est au tour de l’association AIDUCE de les combattre en proposant sur son site un livret destiné à lutter contre les idées reçues.

Il parait que …

"Il parait que ..." L'AIDUCE casse les idées reçues dans un document publié cette semaine.

Il parait que …” L’AIDUCE casse les idées reçues dans un document publié cette semaine.

D’une part, l’association rappelle que nous connaissons la composition des e-liquides pour cigarettes électroniques vendus dans le commerce. Le propylène glycol et la glycérine végétale font partie des éléments qui font polémique mais disposent tous deux d’un profil toxicologique très favorable à la réduction des risques pour le fumeur.

D’autre part, l’AIDUCE réfute avec vigueur l’idée répandue par de nombreuses personnes comme quoi la vape serait aussi nocive que la cigarette traditionnelle. Le monoxyde de carbone et les goudrons ne sont en effet pas présents dans l’e-cigarette, et ce sont ces composants qui sont à l’origine des plus importantes maladies liées au tabac.

Ensuite, l’association explique bien qu’aux doses administrées par le vapoteur ou le fumeur, la nicotine ne présente aucun danger pour l’homme, il s’agit seulement d’une substance psychoactive à l’image de la caféine présente dans le café et le thé. Celles et ceux qui affirment qu’il n ‘y a pas d’études sur la cigarette électronique ont de plus absolument tort. Les travaux réalisés sur le sujet sont notamment évoqués dans les magazines hors-série de l’AIDUCE.

Par ailleurs, les arômes bonbons ne semblent pas forcément attractifs pour les jeunes, ils ne contribueraient pas à la croissance du nombre de fumeurs chez ce public, qui est seulement attiré par le vaporisateur personnel comme il l’est généralement par les nouveaux produits.

Enfin, l’AIDUCE rappelle qu’il n’existe pas de vapotage passif à proprement parler. Ainsi, une interdiction de vapoter dans les lieux publics n’est pas justifiée médicalement. L’association n’oublie pas néanmoins d’émettre objectivement une réserve sur l’utilisation à long terme de l’e-cigarette mais rappelle que le produit doit toujours se comparer au tabac fumé dont les effets sont dévastateurs sur l’organisme. Ceci étant, les témoignages de personnes qui vapotent “depuis six à sept ans” permettraient de constituer quelques repères sur les effets à moyen terme.

Review Author:Review Date: