Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » L’émission Cash Investigation continue à faire des vagues

L’émission Cash Investigation continue à faire des vagues

    Annonce
  • Vaporesso

Le journaliste François Beaudonnet qui travaille pour France 2 Bruxelles s’est rendu aujourd’hui à la conférence de presse quotidienne de la Commission européenne afin de reposer les questions soulevées par l’émission.

Gros malaise à la Commission

L’institution, lourdement questionnée hier soir dans l’émission d’Elise Lucet, recevrait régulièrement des fonds en provenance des cigarettiers afin de financer la lutte contre la contrebande. Nous avons pu voir également dans ce reportage que des membres de l’OLAF, l’Office européen de lutte antifraude, seraient formés par les cigarettiers eux mêmes afin de se perfectionner dans cette traque.

La question posée par le document de l’agence Premières lignes vendu à la rédaction de France 2 concerne le conflit d’intérêt. La Commission qui élabore des lois pour le contrôle du tabac et la lutte contre le tabagisme ne serait-elle pas en porte-à-faux quand il s’agit de freiner l’activité économique de quelqu’un qui finance lui même une partie du budget de l’institution ? C’est la question que Français Beaudonnet repose ce matin à la Commission.

“[..] Je souhaitais m’y rendre pour poser les questions que l’enquête de France 2 soulève. Dans la vidéo, vous noterez que l’une des porte-paroles souhaite répondre en anglais à ma question posée en français, alors que la règle veut qu’on utilise le français. Et que son collègue a bien du mal à me laisser terminer. En clair, je dérangeais et l’ambiance était tendue” explique le journaliste dans la description qui accompagne sa vidéo.

[youtube]http://youtu.be/v5TS-24_VxE[/youtube]

Annonce

7 réponses à L’émission Cash Investigation continue à faire des vagues