Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’ecig bientôt interdite dans les lieux publics ?

L’ecig bientôt interdite dans les lieux publics ?

Pouvoir vapoter dans un bar sera, selon RTL, bientôt plus qu'un lointain souvenir.

Pouvoir vapoter dans un bar sera, selon RTL, bientôt plus qu’un lointain souvenir.

Les journalistes de RTL sont formels : selon eux le gouvernement s’apprête à bannir la cigarette électronique des lieux publics. Bye bye l’argument numéro 1 des vendeurs et le plaisir du vapoteur qui profitait avec son ecig, d’une réduction des risques tout en bénéficiant du chauffage en hiver.

Même si les données scientifiques ont rendu maintes fois le vapotage passif très relatif, le ministère des Affaires sociales et de la Santé serait enclin selon RTL à faire usage du principe de précaution pour repousser les vapoteurs hors des lieux à usage collectif. La ministre Marisol Touraine elle même aurait lâché l’info hors micro à l’un des journalistes de RTL.

Le symbole dérange

Initiation ou banalisation du tabagisme, risque de dépendance, manque d’information scientifique sur le caractère nocif ou non de la vapeur dégagée, le principal argument en faveur de cette probable interdiction ne serait en fait que le symbole que représente le vaporisateur personnel : la cigarette au tabac, ce diable qu’il faut à tout prix bannir.

Même si le fait de baisser la tension au minimum permet de voir son ecig se transformer en simple inhalateur de nicotine, je me demande jusqu’où iront les textes de lois : combustion, vapeur, fumée visible, invisible, nicotine ou non, ecig dans la bouche, ou dans le c..

J’avoue m’être bien habitué à mon petit verre de vin et mon Tribeca 6mg/ml dans mon bar préféré. Devoir repartir dehors aux côtés des tousseurs aux dents jaunes ne me plait guère quand j’y pense, et il me faudra sans doute faire preuve d’un bel effort pour y voir là une occasion de convaincre quelques fumeurs de plus de passer à l’ecig.

Le vaporisateur personnel dérange car il remet en cause des principes bien établis : le fumeur ou tout ce qui y ressemble doit rester dehors et se satisfaire, muet, dans son autodestruction.

Le vapoteur sera toujours le dernier à rentrer

La nicotine d’une cigarette électronique arrive bien plus lentement dans le sang qu’avec l’usage d’une vraie cigarette au tabac qui elle est bourrée d’additifs, dont l’ammoniac qui aide notamment à booster le passage de nicotine dans le sang. Passer une soirée dans un bar et sentir le besoin de nicotine monter ne va pas se remédier de la même manière selon si vous êtes fumeur ou vapoteur. Le vapoteur va sans doute devoir rester dix minutes de plus dehors pour voir son manque satisfait. Si vous êtes vapoteur, faites l’expérience avec un gros fumeur en l’accompagnant dehors : 15 bouffées lui suffisent pour passer ensuite au minimum 30 minutes tranquilles à l’intérieur. La vapote est plus lente et plus continue, le vapoteur a besoin de téter, pas de se piquer.

Le fait d’interdire la cigarette électronique dans les lieux publics constitue selon moi un frein non justifié à l’usage d’une méthode de réduction des risques. Elle demande à être encouragée auprès des fumeurs. L’interdire ajoute un élément de motivation supplémentaire au fumeur qui serait tenter de faire le “switch”. A quoi bon s’embêter quand au final, on doit sortir dehors comme les autres.

Le message est clair : si la cigarette électronique est interdite dans les lieux publics, c’est qu’elle ne doit pas être si inoffensive que ça. Pourquoi donc s’y intéresser.

Review Author:Review Date:
  • Jusqu’à maintenant, contrairement à la cigarette, ma chère et tendre épouse ne disait rien quand je vapotais à l’intérieur. Maintenant ca sera : “Si c’est interdit de vapoter à l’interieur c’est surement que c’est dangereux pour les autres ! Donc hop dehors !” Retour du bonnet et des moufles…

    • J’ai eu la même réflexion à la maison. “Tu m’avais dit que ce n’était pas dangereux pour l’entourage. J’imagine pour toi alors !” …

      • Filomat Neuf Fois Sept

        héhéhé ha ces femmes ….. mais c est vrai qu ils font suer aussi a casser du sucre dans le dos de la e cig tout ça parcequ ils n en tirent pas profi !! ca me debecte ! lol

        • choucas29

          Perso, je trouve ça complètepment débile. Je suis une femme, mon mari ne vapote pas, moi, je fais les deux, je suis en débtu de vapotage on va dire, il me faut toujours la bonne vieille cigarette d’après les repas. En attendant, dans la voiture, je vapote, et je n’incommode pas en odeur, ni en fumée mon fils. A l’heure actuelle, il n’y a pas assez d’études scientifiques, ni de recul de fait par rapport à cette nouvelle manière de “fumer”. Elle est moin nocive car pas de goudron, mes messieurs, sachez que vous pouvez diminuer la teneur en nicotine, et arriver à des saveurs sans nicotine, fumer pour le geste, pour l’habitude. Je ne sais pas, si certains d’entre vous on fait le plan de 5 jours, on jette son paquet de cloppe le premier soir, le deuxième soir, on lève le doigt pour dire si on a tenu le coup, ainsi que les trois soirs suivants, et nous sommes bombardés de conseils utiles. Perso, je l’ai fait, j’ai arrêté 4 ans, oui, je me suis vue faire le geste de prendre une cigarette en regardant la télé, ou en téléphonant, ou en étant sur l’ordi, mais ce sont des gestes d’habitudes. Celui qui veut arrêter de fumer, soit, il passe par le vapotage, mais qui n’est pas reconnu comme le remède miracle au sevrage du tabagisme, mais en attendant, en vapotant, nous “préservons” nos conjoints ou autres personnes vivants sous notre toit. Voilà ce que je pense. Bonne journée à tous.

  • reivaax

    J’attends personnellement avec impatience les premiers retours concrets sur l’effet nocif de la vapote sur la santé et cela même, si tout les voyants sont au verts et que je n’ai pas trop d’inquiétude.
    Cependant, je vais pas me faire d’amis ici, mais je trouverais normal et acceptable que la vapote ce soit dehors !
    Pour plusieurs raisons. La vapote passive, même si 500 fois voir 1000 fois moins nocif, et même si elle devait être déclaré comme très négligeable, je n’ai pas à imposer aux autres mon addiction à la nicotine. Je ne parle pas des dérives qui pourraient se dégager d’une autorisation légale de nos Ecig et donc de leurs petites soeurs chargé à on ne sait quoi… j’ai une pipe à herbe qui dégage pratiquement aucune fumé et qui ressemble à s’y méprendre avec une Ecig. Cela veux dire que je peux consommer dans mon bar favoris? Pour finir, Je ne tiens pas à ce que la eCig devienne le nouveau accessoire à la mode en soirée. Cela doit rester pour moi, une super alternative à la tueuse et non l’accessoire chic et à la mode. J’ai dans un sens, commencé à fumé à cause de l’image que véhiculait la cigarette à l’époque. Je m’impose personnellement de vapoter de la même façon que je fumais mon paquet journalier de 100s. C’est pour moi la plus grande force de la eCig. Elle me permet de garder mon rithme qui étaient le principal frein à mon envie d’arreter de fumer. Pouvoir continuer à “vapoter” pendant une pause “vapote” au boulot pour lâcher un peu mon outil de travail (mon pc). Vapoter avec un petit café, après un repas, pendant l’attente de mon bus, tranquillement devant la télé… je ne me suis pas mis à la vapote pour l’avoir h24 au bec et me prendre plus de nicotine dans la tuyauterie qu’avec mes tueuses !

    C’est un avis personnel, je ne dit pas que j’ai LA bonne réponse, mais je tenais à le partager avec vous. Si demain on nous l’interdit “que” dans les lieux publiques comme la cigarette, alors je serais le vapoteur le plus heureux des hommes ! 🙂 ^^

    Bonne vapote à tous ! 🙂

    • C’est un bon point de vue je trouve. On fumait avant dehors, pourquoi se plaindre de devoir continuer à le faire ? Dans un sens je suis d’accord, sauf que j’ai peur de la communication du gouvernement, de cette image diabolisée dans laquelle l’ecig pourrait très facilement tomber (que l’OMS a d’ailleurs depuis longtemps entamer). Je ne souhaite pas qu’elle devienne l’accessoire à la mode, mais je pense qu’il est important que les fumeurs comprennent qu’il existe une alternative plus saine à la cigarette. En l’interdisant dans les lieux publics, il y a cette idée de ne pas récompenser les bonnes attitudes mais au contraire de les enfermer dans le même tiroir à méfaits.

      Tout va dépendre de la manière dont c’est abordé pour me faire un point de vue final.

      • reivaax

        Merci pour ton retour, j’avais peur de recevoir une pluie de pierre ^^ (ce n’est pas dit que je n’en recevrais pas ^^)

        Tout à fait d’accord avec toi. Nous allons je pense être très rapidement fixé sur la tournure des événements. Ils ont les cartes en mains pour détruire ou cadrer positivement la Ecig.

        Cependant je reste perplexe qu’en à la notion de “récompense pour bonne attitude”. J’estime à l’heure actuel que ma santé et mon portefeuille sont mes 2 récompenses ! Pour le reste je ne demande rien de plus à la société 😉

        Bonne journée et merci pour ce super site ! il est rentré dans mes favoris. 😉

        • Je veux dire par là qu’il ne s’agit pas de tabac, que le fumeur a fait un bel effort, il ne fume plus, il pourrait donc rester à l’intérieur, et pourtant … il est toujours relégué au même rang. Les choses sont de toute manière compliquée, c’est très dur d’avoir un avis tranché sur la question … attendons de voir ce qu’il se dit au colloque de demain.

    • david allart

      ah te lire ces une maladie honteuse de fumer !!! pourquoi pas nous parqué dans des salles des fumoires, un peut comme les salles de shoots, ben alors !! allons y..bientot on va nous sotir que vaper dehors,insite les jeunes a commencer, du au fait que l’objet est encore mal connue !! des arguments on peut en trouver a la pelle quand on critique !! mer…. je l est dit sur un autre post ,ils vont finir par taxer la vapote comme la clope, hop 800 millions d€ dans les caisses, et là bizarement ils diront que oui non, finalement c est pas”SI” mauvais que ca pour la santé.!! bref, ils vont nous faire avalé des couleuvres..pour” la bonne cause” la tune…marre de lire des anneries a chaque coin de pages du weeb..

  • Remz

    Perso je n’ai pas de revendication par rapport à cela.
    Ça ne me choque même pas.
    Je vois beaucoup trop, en ce moment, sur certain forum, de chevaliers blancs, de redresseur de tort, de légistes autoproclamés qui s’arrogent tout et n’importe quoi en matière de vape dans les lieux publics, bars, restos trains ,…
    Sous prétexte de quoi ?
    Je ne vois pas pourquoi, parce que j’ai choisi une défume spectaculaire (le vapo, les nuages de vapeur …) je devrais imposer cela aux autres, fumeurs ou pas, dans un bar par exemple. Depuis la loi Evin, les bars sont bien plus respirables, qu’ils le restent.
    Mettez 3 ou 4 bon gros vapeurs dans une salle et en 10 minutes, c’est une apocalypse de vapeur, on n’y voit plus rien. Sans compter l’imprégnation de certains arômes, comme le prime15 ou le cacao vdlv, qui laissent une ’empreinte’ olfactive pas forcément du goût de tout le monde. Oui, je sais, d’autres se parfument 3 fois trop, mais est ce une raison ?
    Et si on sort, on n’est pas forcément obligé de se mélanger aux fumeurs mais souvent, il règne une bonne ambiance (désolé les voisins !). Si les vap(ot)eurs sont sensibles au point d’éviter les fumeurs, ils ont encore du chemin à faire dans la défume, je trouve que qu’on est plus là dans un comportement style DNF.
    Peut-on vraiment parler de rang, sommes nous supérieurs aux fumeurs ? Et en quoi ?
    On ne peut pas négocier cette autorisation comme une carotte à la défume, au mépris de 2/3 (?)
    de la population, ni vapeurs ni ex fumeurs. On aurait l’air de quoi ?

    Mais, si il y a risque d’assimilation vapeur = fumée= dérangement= danger, là c’est à nous d’expliquer et d’évangéliser, comme nous le faisons tous un peu quotidiennement je suppose. D’ailleurs, depuis 9 mois que je vape, je trouve que les discours changent petit à petit autour de tout ça, pour ce qui est des gens de la rue en tout cas.
    Perso, je suis bien en terrasse, même si j’attends depuis 6 mois un rayon de soleil pour m’y mettre !
    Et pour le hamac, j’vous dis pas !!

    Je suis pour une vape cool, décomplexée ok, mais respectueuse des autres. Soyons exemplaires, on ne pourra rien nous reprocher.

    😉

    • marek

      Bonjour

      je voudrait rajouter quelque mots de ma part

      -interdire les cigarettes électroniques dans les restaurent parce que sa dégage de la fumée -ok
      on va bientôt fermé tous les restaurent qui dégage de la fumée ex : courte paille

      -interdire les cigarettes électronique dans les restaurent parce que sa incite a fumé parce que sa ressemble a une vrai cigarette -ok
      on va bientôt interdire de boire de de l’eau dans un vers parce que on sait jamais si c’est de la vodka ou du gin dedans on peut trouver encore plein d’exemple comme sa . A mon avis c’est uniquement question des taxes que l’état sais pas comment appliquer pour grappiller un peut . A votre bonne entente

      • Filomat Neuf Fois Sept

        héhé bien dit ; )

  • guitou34

    Facile a faire appliquer et un argument imparable: Le fameux principe de précaution.
    Il ne manque plus que l’interdiction au mineur, également facile à justifier et contrôler, et le tour est joué. Moi, je dit bravo pour la stratégie politique. L’étape suivante sera l’argent : Taxes, buralistes, etc. et la e-cig sans vapeur ?

    • Christophe Domergue

      Bonjour, c’est dans l’air du temps, oui, et cela ne me dérange pas, oui, pour ce qui concerne l’étape suivante, petit à petit, on y aura droit…
      Mais cela prendra du temps, car la justification aura besoin de preuve concrète au niveau de la dangerosité, ce n’est pas possible de pondre une loi aussi facilement tant que cela n’est pas justifié vis à vis d’un élément cher …
      Bon, c’est vrai que 500 000 fumeurs en moins, ça commence à faire un joli trou dans les caisses de l’état ;-), oi alors on va avoir plus d’impôts à payer ……
      Et, oui, il y a un problème : le ou en politique, ça n’existe pas….
      Donc et ils vont arriver au final à nous taxer aussi….
      Il ne leur reste plus qu’à trouver ce fameux équilibre afin de tout de même continuer à convaincre les accros à la tueuse de ne plus être malade et les finances de l’hôpital de ne plus augmenter…
      Pour les accros à la tueuse, ce sera difficile de faire le pas si ce n’est pas déjà le cas, et l’hôpital, on ne peux pas si facilement faire machine arrière….
      Tant que cela ne se limite qu’à ça, …..ça va…. Jusqu’ici, ça va …. 😉

    • Filomat Neuf Fois Sept

      wé , l interdiction aux mineurs ca me fait doucement rire ….. comme si y avait pas deja assé de mineurs qui fume et qui s abime la santé avec la tueuse … je comprend pas pourquoi on les laisserai pas fumer la e cig , je veux bien comprendre que l etat soit degouté lol mais de la a laisser les mineurs s abimer la santé …. comme tu dis avec l exemple du verre d eau , bientot on leur interdira de boire de l eau aussi , ou de la biere sans alcool , ca pourait les inciter a devenir alcoolique … pffffffff vraiment n importe quoi ce gouvernement , manipulé par les firmes a friques mafieuses ……. ca me donne envie de vomir ! beeeeeeeeeeeeurk c est fait lol

  • jerome arrault

    Bonjour,
    Ce que j’aimerais c’est voir des études comparatives entre les effets d’une ecig, voir d’une cigarette comparés à ceux: de la pollution de l’air intérieur, de la pollution en circulant à bord de sa voiture, de nos aliments quotidiens….
    Jamais aucun produit n’aura été l’objet d’autant d’attention. C’est bien mais disproportionné. Et pourquoi interdire? Je comprends que les pouvoirs publics veulent être prudents mais c’est quand même deux poids deux mesures.
    Je vais me pencher sérieusement sur la question.

  • ouazani

    bonjour,

    ci-dessous le rapport de dautzenberg :

    http://www.ofta-asso.fr/docatel/Rapport_e-cigarette_VF_1.pdf

  • Hurricaine

    Idem que havok 🙂
    J’ai converti 8 personnes à l’ecig en 2 mois, maintenant ils me diront, autant continuer à fumer de vraies clopes si c’est pour sortir ….
    De la part de la France, une réaction plus intelligente que l’interdiction m’aurait étonnée …
    Toujours pareil !

  • Bardou Bruno

    Je conçois facilement que la vue de la “fumée” en choque certains…
    mais je trouve que cela est justement un moyen pour les fumeurs
    pénitents de retrouver un statut social. Il faut aussi rappeler que
    l’histoire du fumeur passif est soumis à débats contradictoires ! Pour
    autant le tabac pue, et rien que pour cela, effectivement l’on peut
    mettre sa cigarette en berne !

    Mais là il faut arrêter
    le délire technocratique/fantasmatique, notre gouvernement veut (encore)
    taxer à tout va ! Moi je vapote et je fume encore, je cherche encore un
    arôme vraiment tabac sans gouts parasites, le jour où j’aurais trouvé
    ce qui me convient, je pense que fin de la cigarette analogique pour ma
    part !

    Si les fumeurs arrêtent de payer des taxes,
    ben y’aura moins de sous dans les caisses de l’état. Les vendeurs de
    tabac vont perdre pas mal de revenus et disparaitre et donc adieu ISS.
    Là où un fumeur mourrait jeune, il va peser sur les caisses de
    retraite…

    Pour moi tout est bon pour fustiger
    les vapoteurs, y’a des thunes à prendre, mais pour moi ces gens là ne
    parlent pas de santé publique, mais d’un équilibre mortalité/taxe/coût
    social qu’ils ne savent pas encore calculer.

  • rido

    Connaissant bien pour des raisons professionnelles tout l’historique de la législation anti tabac, tous les arguments avancés pour banir le tabac concernait le tabagisme passif lié aux goudrons… Aujourd’hui et comme souvent, avec la E.cigarette, les puritains montrent leur vrai visage : les arguments de santé publique mis en avant n’ont plus aucune importance. En réglementant la cigarette électronique, le but est désormais clairement et comme dit dans l’article, de conforter l’ordre moral de plus en plus pesant de nos socicétés, soit disant libérées…. Ceci dit, on peut douter de la légalité d’une interdiction de la E.cigarette dans l’espace public, ce qui reviendrait, en fait, à interdire les chemises blanches pour cause de santé publique…. En somme, le fait du prince, ou plutôt le fait de l’ordre moral, d’un gouvernement qui se prétend défendre les libertés publiques mais qui en fait, est truffé de bigots….

  • Tetar Bilbo

    Je ne respecterais pas la loi!

    C’est d’aures et déjà impossible d’expliquer à non “initié” (fumeur ou non fumeur) l’innocuité de la ecig, tellement l’information journalistique ou gouvernementale en a vehiculé une mauvaise image, tanpis.

    J’étais déja en infraction quand je fumais dans des terrasses férmées mes clopes tradi, et pourtant on me disais rien, maintenant quand je me retrouve à vaper sur le quai d’une gare on me regarde d’un oeil bizzare comme si j’étais une bête noire et la sécurité sncf brandi sont texte de lois anti vapotage pour me verbaliser!.. expèrinece vécu hier à Nantes.

    Je jouerais au jeu du chat et de la souris. ça sert à rien de discuter ou de se battre ils ont deja gagner.

  • Randall

    L’explication sur la lenteur relative de l’apport de nicotine par l’ecig comparé à la rapidité d’action de la fumée de tabac me semble scientifiquement contestable. Dans un cas il y a la nicotine et plein d’autres substances, dans l’autre il n’y a que de la nicotine. Les effets neurobiologiques ne sont certainement pas les mêmes dans le cerveau (et ailleurs).