Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » Le Haar RTA : Mark Todd va à l’essentiel

Le Haar RTA : Mark Todd va à l’essentiel

    Annonce

On ne présente plus Mark Todd, le reviewer qui, depuis son abri de jardin écossais, est devenu l’un des plus anciens et respectés youtubeurs de la vape. Mais il est temps de vous présenter Todd Essentials, le modeur qui, avec l’atomiseur Haar, plonge dans le grand bain. Interview.

Propos recueillis par mail et traduits de l’Ecossais.

Le Haar sort du Brouillard

Vaping Post (VP) : Bonjour Mark, Merci d’avoir accepté de répondre aux questions du Vaping Post. Tout d’abord, comment s’est déroulée la crise du Covid en Écosse ? L’industrie de la vape a-t-elle bien résisté ?

Mark Todd (MT) : Salut Guillaume, encore une fois merci de me recevoir, tu sais à quel point je déteste ces choses-là !

En ce qui concerne Covid en Ecosse, je suppose que nous avons souffert autant que tout le monde, des fermetures et des restrictions, mais cela se termine maintenant et tout va bien, je devrais voir mes parents pour la première fois depuis des mois très bientôt. 

VP : Ce n’est pas le reviewer qui est ici aujourd’hui, mais le modeur, tu te reconnais dans ce terme ?

MT : Terrifiant ! Je veux dire que j’ai participé à de nombreux projets au fil des ans, mais je n’ai jamais fait les choses de cette façon et je n’ai jamais mis mon nom en avant, mais même en faisant cela, je ne suis pas un modeur. Je connais de nombreux modeurs et j’ai trop de respect pour eux pour me considérer comme un modeur, et je ne suis pas assez fou pour être appelé modeur, tu sais qu’ils sont tous fous ? 

VP : En collaboration avec Van & Del, tu sors le Haar, un RTA. C’est un projet que tu as depuis longtemps, sortir ton propre atomiseur ?

MT : J’étais à Stuttgart au Hall of Vape et j’ai assisté à un barbecue dans la maison des modeurs italiens. Sasa et Vanja étaient là aussi, nous prenions un taxi pour retourner en ville ensemble et pendant que nous attendions, ils m’ont demandé si j’avais envie de faire quelque chose avec eux et j’ai immédiatement dit oui….

J’étais ivre à ce moment-là parce que, la main sur le cœur, je jure n’avoir jamais eu envie de faire quoi que ce soit de ce genre, collaborer à quelque chose ou me mettre en avant… Mais Sasa n’est pas un homme qui vous donne le choix quand il vous pose une question.

VP : D’où vient le nom Haar ?

MT : C’est un brouillard marin écossais que l’on rencontre beaucoup là où je vis et, quand j’étais plus jeune, j’ai passé quelques années à travailler sur des bateaux de pêche et j’ai toujours eu une affinité avec la mer, c’était juste un nom qui combinait pour moi la mer et la vape.

VP : Toi et Sasa vous insultez copieusement sur les réseaux sociaux, n’arrêtez pas de vous faire de sales blagues l’un à l’autre quand vous vous voyez et répandez d’horribles rumeurs sur l’autre. En bref, vous êtes amis. Qui a eu l’idée de collaborer ?

MT : Je fais ça depuis 8 ans maintenant et depuis le début, depuis que j’ai reviewé le vieux Genisis Maxi de Van, les compliments n’ont jamais coulé de source et j’adore ça, l’humour bon enfant et les coups de pied dans les couilles en même temps, c’est un bon badinage et ça n’a jamais changé au fil des ans, en fait ça a empiré.

Désolé, j’ai recommencé à divaguer, je viens de réaliser que j’ai déjà répondu à la question sur la collaboration, désolé !

VP : Comment a été conçu le Haar ? Est-ce qu’elle est partie d’une page blanche, ou au contraire, était-ce un projet qui a pris du temps à mûrir, une idée par-ci, un coup de crayon par-là ?

MT : Cela a commencé avec une page blanche et après quelques discussions, Vanja a élaboré quelque chose en CAO et nous avons pris le relais et, grâce à des discussions et des idées, nous avons abouti au Haar ! Cependant, en disant cela, je vais être clair : Vanja est le cerveau derrière tout ça, c’est l’ingénieur et il connaît vraiment son sujet et sans lui, il n’y aurait pas de Haar.

VP : Quelles étaient tes caractéristiques non négociables pour le Haar ? Que voulais tu vraiment voir sur la RTA, sinon tu n’aurais pas participé à ce projet ?

MT : L’important pour nous tous était de faire un RTA qui ne soit pas déplacé à côté d’autres RTA très coûteux, donc l’usinage, les matériaux et la qualité de la vape devaient être excellents mais à un coût plus abordable. Nous n’allons pas abandonner ce projet aux riches, car il était particulièrement important pour nous de veiller à ce qu’il soit accessible.

VP : Avez-vous sacrifié certaines choses parce qu’elles n’étaient pas possibles ?

MT : L’édition plaquée or, Sasa en voulait vraiment une mais les coûts ne le permettaient pas…

Je plaisante, il déteste le plaqué or mais tu sais, il n’y avait pas vraiment de choses dont nous ne sommes pas satisfaits dans le résultat, oui j’aurais préféré que quelques détails soient différents, mais il arrive un moment où le temps et l’argent n’offrent pas la chance de continuer à changer les choses, si nous avions continué à changer les choses en cherchant à rendre cet ato 100% parfait, le prix aurait été le double et ce n’était pas une option pour nous.

VP : Van & Del est sur le marché depuis un peu moins longtemps que la reine Elizabeth II ne règne sur le Royaume-Uni, et si tu as publié ta première revue peu après la mort de William Wallace (c’est une estimation assez générale, à quelques semaines près), tu es un débutant de l’autre côté de la barrière. Combien de fois Van & Del t’a-t-il recadré, dans un mode “(soupir) ce n’est pas possible, Mark” ?

MT : J’ai passé en revue tous les produits que les gars (Van & Del, ndlr) ont fabriqués et, comme toujours, j’ai donné mon opinion honnête sur chacun d’entre eux. En discutant avec les gars, ils ont toujours eu des commentaires constructifs et n’ont jamais jeté leurs jouets hors du landau, mais ils ont certainement souligné qu’ils n’ont jamais eu de “super” critique de ma part, c’est une blague qui court et même pendant tout le processus de création du Haar, oui, je me suis toujours senti comme le débutant. 

VP : Le Haar s’insère dans un nouveau marché, celui du « middle high end » ou du high end à prix abordable, selon toi, le high end que les vieux comme nous ont connu, à veiller toute la nuit en martelant la touche F5 pour avoir le droit de payer une fortune est-il révolu ?

MT : Tu sais, j’ai tapé plusieurs réponses ici et je les ai toutes effacées, alors je vais maintenant donner la réponse polie.

N’achetez pas parce que c’est cher, n’achetez pas sur la base d’un battage publicitaire, en fait, évitez les influenceurs comme la peste parce que maintenant, on peut avoir une super vape pour trente livres, et tous ceux qui pensent que le simple fait que quelque chose soit hype et difficile à obtenir en fait quelque chose de forcément bien, eh bien ils se trompent eux-mêmes.

Nous avons atteint un plateau maintenant, et on peut avoir une super vape avec la plupart du matériel, obtiendrez-vous toujours un usinage de qualité, des matériaux de haute qualité, un excellent service à la clientèle et un sentiment de communauté grâce à des équipements moins chers, j’en doute, mais c’est ce que nous essayons de faire ici et je pense que nous y sommes parvenus.

En disant cela, je pense toujours qu’il est important de soutenir les petits modeurs, ces gars sont les penseurs et les bricoleurs, ceux qui sortent de nouvelles idées et sans eux, cette entreprise serait un endroit sans âme et ils devraient être célébrés, mais jamais idolâtrés

VP : Il était d’ailleurs en vente sur le site de Van & Del au prix de 77,77 euros. Pourquoi, le 7 est votre chiffre porte-bonheur ?

MT : C’est Vanja & Sasa, je t’ai dit qu’ils ont un sens de l’humour dingue !

De gauche à droite : Mark Todd, Saša Barać et Vanja Bonić

VP : J’ai remarqué, mais c’est mon travail de remarquer ce genre de petits détails, que la marque de la Haar est “MT Essentials”. Un coup d’œil rapide aux règles de grammaire anglaise indique que le “s” de “essentials” marque le pluriel, comme en français. D’où la question que tu as vu venir de loin : quels sont les autres essentiels ? peux-tu imaginer de voir un mod de MT, un dripper de MT, peut-être avec d’autres modeurs ?

MT : Qui sait, nous verrons d’abord comment le Haar se débrouille et si les gars sont prêts pour autre chose, nous essaierons, mais en ce qui concerne la ligne MT Essentials, ce ne sera jamais qu’avec Van & Del design.

Aider d’autres modeurs et fabricants à contribuer aux prototypes est quelque chose que je me sens très privilégié de faire et je préfère de loin le faire en arrière-plan, je n’aime pas être sous les feux de la rampe, aussi étrange que cela puisse paraître étant donné le rôle de critique !

VP : Mark, merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions, le dernier mot te revient, que souhaites-tu dire aux lecteurs du Vaping Post ?

MT : Tout d’abord, merci de m’avoir invité, merci de supporter mes divagations et je sais qu’en tapant ceci, j’ai probablement fait du nonsense, désolé. 

J’espère juste que tous ceux qui achèteront le Haar aimeront l’utiliser autant que moi, je suis très fier de ce que nous avons créé, et même si cela ne convient pas à tout le monde, je l’aime et c’est (peut-être égoïstement) ce qui comptait pour moi. Donc, encore une fois, si vous en achetez un, merci beaucoup pour votre soutien, cela signifie beaucoup pour nous.

Je vais terminer avec ce que je dis dans les vidéos, s’il vous plaît, allez sur les forums, les groupes Facebook, YouTube et voyez ce que les autres personnes disent à propos de l’atomiseur avant de l’acheter, écoutez autant de personnes que possible avant d’acheter quoi que ce soit et ne tombez jamais dans le panneau.

À bientôt, and bye for now! 

Le Haar est disponible pour les pays francophones auprès de Phileas Cloud

Annonce

Les commentaires sont fermés.