Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Technique » Débutant » Le drip tip : pourquoi et comment le nettoyer en profondeur

Le drip tip : pourquoi et comment le nettoyer en profondeur

    Annonce

Le drip tip est une des composantes les plus importantes, et pourtant les plus oubliées, de la vape. L’entretenir régulièrement est important, mais, fort heureusement, la manœuvre est très simple. Tout savoir pour avoir un drip tip toujours impeccable.

Le drip tip, grand oublié

Si ce n’est quelques vapoteurs passionnés qui choisissent leur drip tip avec un soin tout particulier, l’embout buccal des vapoteurs est généralement celui vendu avec leur atomiseur, ou acheté en magasin sur les conseils d’un vendeur. Globalement, c’est une pièce assez négligée, dont on remarque l’absence, mais pas la présence.

Pourtant, le dript tip (ou embout buccal, ou drip top) a toute son importance dans le dispositif de vape. C’est une pièce extrêmement sollicitée, puisque tout ce que vous vapez passe par lui, et le contact avec vos muqueuses se font par son intermédiaire.
Aussi, son entretient est il primordial. Pourtant, il est souvent superficiel.

Le drip tip, intermédiaire santé

Alors, lorsqu’on parle de santé et de drip tip, d’emblée, ne développons pas de psychose : personne n’est jamais mort dans d’atroces souffrances pour avoir vapé avec un drip tip sale. Il est question ici de menus inconvénients, d’infections bénignes, mais gênantes, comme des aphtes ou des lésions aphteuses.

Bien entendu, l’immense majorité des vapoteurs nettoie son drip tip lorsque de la saleté y est visible.

Des dépôts peuvent apparaître à l’extérieur. Ils seront plus ou moins importants et plus ou moins visibles selon plusieurs critères, la matière du drip tip, par exemple, ou sa couleur. Ces dépôts sont constitués de peaux mortes, de débris environnementaux, comme de la poussière, conglutinés sur le pourtour par l’humidité, la salive, et séchés par la chaleur de la vape. Ce sont les salissures visibles qui sont le plus souvent nettoyées.

Mais l’intérieur du drip tip doit aussi être bien entretenu. C’est le passage de la vapeur, qui ira ensuite dans votre gorge et vos poumons. Les dépôts y sont retenus par la condensation du liquide. Ils sont composés… De vieux liquide séché, de poussières qui tombent à l’intérieur du drip tip, et de divers débris minuscules que vous avez dans votre poche ou dans votre sac, si vous y rangez votre set-up pendant que vous ne vapotez pas.

Nettoyer l’intérieur de son drip tip

Pour celles et ceux qui entretiennent également l’intérieur de leur drip tip, bien souvent, se contentent du passage d’un morceau de papier absorbant plié à l’intérieur. C’est insuffisant : les plis de ce morceau laisseront certaines zone intactes. De surcroît, les papiers de mauvaise qualité laissent des dépôts poussiéreux qui vont ensuite être inhalés ou qui vont retomber sur la résistance et y être consumés.

Quitte à nettoyer le drip tip, faites le en grand. Lavez le à l’eau claire, avec une goutte de liquide vaisselle (ou de bicarbonate dilué, pour les adeptes du bio), à l’aide d’un petit goupillon si vous en avez un. A ce propos, on trouve parfois de minuscules goupillons dédiés à cet usage chez des grossistes chinois, et ce serait vraiment bien que des boutiques françaises en proposent.

Rincez à l’eau claire, puis séchez à l’aide d’un petit bout de chiffon choisi pour ne pas perdre de fibres. Une fois sec, soufflez une fois à l’intérieur pour éliminer les derniers dépôts. Voilà, c’est prêt.

Le nettoyage extérieur peut se faire simplement en essuyant le drip tip autant de fois que vous le souhaiterez dans la journée. Le nettoyage complet du drip tip, idéalement, dans un monde parfait, devrait se faire tous les jours. Ca prend quelques minutes. Mais, si vous ne voulez ou souhaitez pas le faire aussi souvent, pour votre bien, ne laissez pas passer une semaine entière sans l’avoir nettoyé.

Annonce