Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le centre britannique de recherche sur le cancer reconnait l’intérêt de l’e-cigarette

Le centre britannique de recherche sur le cancer reconnait l’intérêt de l’e-cigarette

Les cigarettes électroniques sont de nouvelles opportunités pour aider les gens à arrêter de fumer explique le Cancer Research UK.

Les cigarettes électroniques sont de nouvelles opportunités pour aider les gens à arrêter de fumer explique le Cancer Research UK.

On observe une baisse constante de la prévalence du tabagisme en Grande Bretagne depuis les années 70. Le Centre de recherche sur le cancer Cancer Research UK révèle qu’il y a eu une baisse du nombre de fumeurs de 0,7% en moyenne chaque année depuis une décennie.

Dans ce pays le taux moyen de fumeurs chez les adultes s’élève actuellement à 18,4% soit environ 8 millions de personnes. Les autorités ont pour objectif de diminuer ce pourcentage, d’une part en décourageant l’achat de cigarettes et d’autre part en aidant les fumeurs qui souhaitent arrêter.

En 2013, 1 mort sur 6 chez les adultes de plus de 35 ans était liée au tabac en Grande Bretagne. Par ailleurs, 60 000 cancers seraient évités chaque année si tout le monde s’éloignait du tabac. Au delà des conséquences sanitaires, la cigarette revêt un poids financier pour la société. Il faut effectivement mettre en parallèle les 13,8 milliards de livres par an que coûte ce produit aux finances publiques aux 7,6 milliards de recettes fiscales générées par le tabac.

Le Centre de Recherche Britannique sur le Cancer reconnait l’intérêt de la cigarette électronique, qui doit aider les fumeurs à s’éloigner de la cigarette et permettre aux autorités britanniques de continuer à faire baisser la prévalence du tabagisme. Selon cet organisme des efforts pour comprendre encore mieux l’usage de ces dispositifs dans la population et améliorer leur qualité doivent être entrepris par le gouvernement.

Cette organisation a émis d’autres recommandations. Elle aimerait que le taux de fumeurs diminue à 13% en 2020 et en dessous de 5% en 2035. Selon elle, il faudrait prélever de l’argent aux cigarettiers, continuer à augmenter les taxes sur les cigarettes et concentrer les campagnes de communication anti-tabac vers les publics les plus fragiles (notamment ceux qui perçoivent les plus faibles revenus), puisque ce sont les personnes qui fument le plus dans la part totale des consommateurs de cigarettes.

En France la Ligue contre le cancer avait émis fin 2014 un avis favorable à la cigarette électronique, à contrario du centre allemand de recherche sur le cancer qui proposait à la même période un cadre très restrictif.

Review Author:Review Date:
  • Titan

    “Le Centre de Recherche Britannique sur le Cancer reconnait l’intérêt de lacigarette électronique, qui doit aider les fumeurs à s’éloigner de la cigarette et permettre aux autorités britanniques de continuer à faire baisser la prévalence du tabagisme. Selon cet organisme des efforts pour comprendre encore mieux l’usage de ces dispositifs dans la population et améliorer leur qualité doivent être entrepris par le gouvernement”.

    “En France la Ligue contre le cancer avait émis fin 2014 un avis favorable à la cigarette électronique”.

    Choupinette Marisooooool … Pose tes sacs de dollars, apprends à lire et réfléchis avec ta tête, ça te donnera une physionomie inconnue de tes proches.