Vous êtes ici : Vaping Post » CBD » Le CBD contre le syndrome de Prader-Willi ?

Le CBD contre le syndrome de Prader-Willi ?

Mis à jour le 20/09/2022 à 16h21
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Si le CBD continue de se répandre sur le marché de la cigarette électronique, il n’est pas non plus en reste dans le domaine de la santé. Dans ce cadre, la seconde phase d’une étude concernant son éventuelle efficacité contre le syndrome de Prader-Willi s’apprête à démarrer.

Une maladie génétique rare

Plus connu sous l’abréviation SPW, le syndrome de Prader-Willi est une maladie génétique rare se manifestant par une faiblesse musculaire sévère dès la naissance, empêchant la bonne alimentation des nouveau-nés. En plus de ce trouble, et une fois cette première étape passée, les enfants et adultes atteints du syndrome nécessitent un apport calorique beaucoup plus faible que la normale afin de ne pas grossir anormalement. Cependant, et c’est là le principal problème causé par la maladie, les personnes souffrant du SPW connaissent également un souci d’hyperphagie, comprenez par là une faim insatiable les poussant à vouloir manger en permanence, sans jamais que cette appétence ne puisse être rassasiée. D’après l’association française Prader-Willi, on estime qu’environ 2 000 personnes seraient touchées par la maladie dans notre pays. Diverses recherches épidémiologistes parlent quant à elles de 400 000 personnes dans le monde. 

Du CBD afin de calmer les symptômes ? 

INSYS Therapeutics, Inc est une compagnie pharmaceutique américaine. En recherche permanente de nouvelles solutions afin d’aider les personnes atteintes de diverses maladies dans le monde, la société compte aujourd’hui démarrer la seconde phase d’une nouvelle étude qui étudiera les effets du CBD sur des patients atteints du SPW. La recherche se penchera tout particulièrement sur les éventuels bienfaits que pourrait avoir la molécule afin de traiter les symptômes d’hyperphagie dont souffrent les personnes atteintes de la maladie. 

Le protocole de l’étude prévoit le “recrutement” de 66 sujets âgés de 8 à 17 ans parmi 10 hôpitaux des États-Unis. Les premiers résultats de la recherche sont attendus durant le dernier trimestre de l’année 2019. En parallèle, la compagnie pharmaceutique conduit également deux autres études concernant les effets du CBD sur les spasmes infantiles et l’absence épileptique.

Pour aller plus loin :

Articles non trouvés

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.