Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » La Maison Du Vapoteur contribue à la recherche contre le cancer

La Maison Du Vapoteur contribue à la recherche contre le cancer

    Annonce
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape

Du 4 au 11 février, à l’occasion de la journée de lutte contre le cancer, La Maison Du Vapoteur a mis en place une opération de dons auprès de ses clients destinée à aider la recherche contre cette maladie. Un succès qui démontre que la lutte contre le tabagisme ne s’arrête pas au sevrage.

Le cancer, un problème global

Marine FLAMME 

L’accompagnement des fumeurs ne se fait pas seulement sur le sevrage, mais il implique également une prise en charge des conséquences du tabagisme. Avec les maladies cardio-vasculaires, le cancer en est la plus importante.

Partant de ce constat, La Maison Du Vapoteur (LMDV), réseau de 8 boutiques physiques situé essentiellement dans les Hauts de France, et d’une e-boutique, a organisé une opération pour contribuer à la recherche médicale.

A l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, LMDV a mis en place une collecte de dons. Durant une semaine, les clients ont pu contribuer à la hauteur de leurs souhaits et de leurs moyens. LMDV proposait différents niveaux de contribution, allant de 1 à 10 euros. Les clients pouvaient participer autant de fois qu’ils le souhaitaient. 

L’opération a été un vif succès. Marine Flamme, Directrice Marketing et digital et Directrice opérationnelle du site LMDV, s’est dite surprise et ravie. « Quelques heures à peine après l’ouverture, dès le premier jour, nous récoltions les premiers dons. Certains ont contribué jusqu’à 30 euros en une fois ! ».

Le chèque, d’un montant total de 657 Euros, sera remis le 24 février prochain au centre de recherche Oscar Lambret de Lille, du nom de son fondateur (1872 – 1943), chirurgien, fondateur du CHRU de Lille et du centre de recherche contre le cancer.

La recherche, des besoins et des résultats

Les fonds seront utilisés intégralement pour la recherche. Grâce aux avancées de la science, ces 40 dernières années ont permis d’augmenter le taux de rémission et de survie des patients sur l’immense majorité des variantes. Certains cancers dont le diagnostic était systématiquement fatal il y a encore peu de temps ont enregistré des progrès importants.

Ainsi, le taux de survie des hommes atteints d’un cancer de la prostate en 1989 était de 73 % à cinq ans. Ce taux est passé à 93 % en 2010. Chez les femmes, le taux de survie à cinq ans du cancer du sein est passé de 80 à 87 % en dix ans.

Le cancer du poumon, occasionné majoritairement par le tabagisme, voit son taux de survie passer de 13 à 17 %. C’est un des cancers au plus mauvais diagnostic, ce qui rend la lutte contre le tabagisme et les efforts en faveur de la recherche médicale cruciaux.

Par son action quotidienne en faveur du sevrage tabagique et par son opération en vue d’aider la recherche, LMDV assume avec cohérence la mission que le réseau s’est fixé. La démarche est louable, et si l’ensemble de la filière vape suivait l’exemple, nul doute que les résultats seraient encore plus encourageants. 

(Source des chiffres sur le cancer : Institut de Veille Sanitaire et Institut National du Cancer)

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.