Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » La future interdiction du vapotage à Hongkong a été annulée

La future interdiction du vapotage à Hongkong a été annulée

    Annonce

Après 9 réunions dont trois auditions publiques, la commission hongkongaise destinée à étudier la proposition de loi visant à bannir tous les produits du vapotage a rendu son verdict. Les produits de la vape resteront autorisés sur le territoire.

Les vapoteurs hongkongais dans la tourmente depuis 2 ans

En octobre 2018, le gouvernement de Hong Kong faisait part de sa volonté de prononcer une interdiction totale de tous les produits de la vape et du tabac chauffé sur son sol. Un souhait à l’époque motivé par les décideurs politiques locaux qui mettaient en avant un rapport de l’OMS datant de 2014, dont les conclusions indiquaient qu’il n’y avait pas « suffisamment de preuves que les e-cigarettes aident les fumeurs à arrêter de fumer » et que même si ces produits étaient moins nocifs pour la santé, ils « présentent quand même un risque » sanitaire.

Quelques mois plus tard, en février 2019, un projet de loi qui allait dans ce sens était présenté et prévoyait ainsi l’interdiction de « l’importation, la fabrication, la vente, la distribution et la promotion de produits de remplacement du tabac, y compris les cigarettes électroniques, les produits sans combustion et les cigarettes à base de plantes » dans les 6 mois à venir.

Une mesure notamment saluée par Amy Yuen, secrétaire adjointe à l’Alimentation et à la Santé, qui déclarait espérer que cette nouvelle loi représenterait un « moyen efficace d’empêcher la plupart des gens d’y être exposé ».

Une bouffée d’air frais pour la vape chinoise

Aujourd’hui, c’est par le biais d’un communiqué de presse que notre rédaction a été contactée afin de nous faire part de la fin des discussions autour de ce sujet. Une décision prise par le conseil législatif du territoire, pour qui les produits de la vape fournissent une alternative plus sûre au fumeur.

L’information a été applaudie par la Coalition of Asia Pacific Tobacco Harm Reduction Advocates (CAPHRA), pour qui le vapotage fait « partie de la réduction des risques du tabac – une stratégie de santé publique qui vise à fournir des alternatives pour réduire les risques causés par le tabagisme ».

Pour Nancy Loucas, coordinatrice exécutive de la CAPHRA, il est « heureux de constater » que l’interdiction imminente des produits du vapotage et du tabac chauffé à Hong Kong a été abandonnée par le gouvernement en faveur d’une approche « pragmatique et scientifique de la réduction des risques liés au tabac ». L’occasion pour elle de tout de même rappeler que la situation sur place n’est pas des plus simples pour les utilisateurs de ces produits qui ont beaucoup de mal à s’en procurer et sont parfois forcés de passer par des canaux illicites.

Une décision politique positive donc, qui devrait par la suite être suivie aux Philippines selon Peter Paul Dator, de l’association The Vapers Philippines.

Nos derniers articles sur la politique dans le monde

Australie : l’interdiction d’importation des e-liquides nicotinés repoussée

  • Publié le 29/06/2020

Un délai de 6 mois et un processus « simplifié » La semaine dernière, nous apprenions que l’Australie souhaitait mettre en place une interdiction d’importation de tous les e-liquides nicotinés …

Europe : création d’une commission spéciale pour la lutte contre le cancer

  • Publié le 25/06/2020

Vers une lutte contre le tabagisme en priorité ? Il y a quelques jours, le Parlement Européen a approuvé la création d’une commission spéciale destinée à la lutte contre le …

Pays-Bas : le pays part en guerre contre la vape

  • Publié le 23/06/2020

Vers une génération sans tabac Si jusqu’à présent, les Pays-Bas étaient relativement tolérants à propos de la cigarette électronique, les choses pourraient bien être sur le point de changer. En …

Annonce

Les commentaires sont fermés.