Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Kanger Emow

Kanger Emow

    Annonce

Kanger renoue avec ses traditions et se concentre pour cette rentrée dans un produit de première acquisition. En proposant le kit Kanger Emow, la marque chinoise tente de séduire le nouveau vapoteur à la recherche d’un ensemble clé en main. Denis nous donne son verdict après quelques semaines d’utilisation.

Kangertech ou le couteau suisse de la vape mondiale

Coffret kanger Emow

Coffret kanger Emow

Je ne vous fais plus l’affront de vous présenter la marque Kangertech mais si jamais vous arrivez dans la vape et que vous tombez par hasard sur mon article, sachez que vous êtes franchement au bon endroit et que vous vous posez les bonnes questions. Ce sera du moins le cas pour vous éloigner des méfaits du tabac et aller vous aérer dans le monde de la vape qui somme toute, reste encore bien trop compliqué pour qui s’y frotte au début.

Au-delà de votre bonne étoile du jour qui vous a guidé jusqu’à Ma-cigarette.fr (qui pour moi reste sans conteste le meilleur site français d’information sur la vape), vous allez avoir la chance, vous les futurs vapoteurs de débuter sur des produits qui n’ont plus rien à voir avec ce qui se faisait il y a 2 ans. C’est là que ma revue de ce jour prend tout son sens avec ce starter kit de Kangertech, à savoir le kit Emow 1300, qui est un ensemble complet pour commencer la vape. J’entends par là que la boite contient tout ce dont vous aurez besoin pour commencer sereinement la vape en dehors du choix crucial des e-liquides.

Nouveau chargeur kanger

Nouveau chargeur kanger

Je conseillerais néanmoins à ce kit l’achat d’une batterie supplémentaire afin d’éviter toute rechute suite à un malheureux problème de recharge. Photo 1-2 Pour vous conforter dans cette notion de bonne étoile et en cas d’impatience, je peux vous assurer immédiatement et sans arrière-pensées mercantiles, que ce pack de départ est sans conteste le meilleur ensemble que j’ai pu tester depuis mes débuts. Que ce soit en termes de rendu de vape, même si subjectifs, ou plus simplement de qualité de fabrication de l’ensemble. Cette qualité comprend aussi le chargeur de votre batterie qui a fait un bond en avant en terme de sécurité …

Le Kit complet

Le Kit complet

C’est donc bien un kit que nous vous proposons ce jour avec une offre qui contient tout ce dont il faut pour débuter. Grossièrement un vapoteur débutant a besoin d’un usage ultra simple, d’un remplissage aisé et d’une ergonomie facile et discrète. Et bien ici Kangertech vous offre l’ensemble pour un prix largement inférieur à votre cartouche de machine à cancer et en prime avec un look très sympa qui plaira à tous, y compris à la gente féminine généralement plus regardante sur l’ergonomie et le design coloré.

Enfin, et pour élargir ma cible de lecteur, je peux aussi vous dire que même pour moi qui teste un peu tout ce qu’il y a de nouveau, cet ensemble me convient parfaitement pour mes vapes journalières. Si la contenance reste en revanche insuffisante pour mes besoins, cet Emow de Kangertech est tout à fait abouti pour ce qui est de son fonctionnement et de la vapeur qu’il permet de produire. Bref, et à ce tarif cet Emow s’adresse à des novices mais aussi à des vapoteurs plus trop débutants mais qui n’ont pas encore craqué pour l’achat d’un mod plus encombrant ou tout simplement qui veulent rester discrets dans leur façon d’aborder la vapote, et cela je peux très le bien comprendre !

Aspect général : petit mais performant, design et léger

La batterie, le clearomiseur et la notice d'utilisation en anglais

La batterie, le clearomiseur et la notice d’utilisation en anglais

En préliminaire, la boite et l’écrin blanc de présentation de l’Emow starter kit sont presque parfaits. Quand vous ouvrez la boite, l’ensemble respire le sérieux et la sérénité à la mode d’Apple et plus généralement des codes esthétiques de la téléphonie mobile. Vous apparait alors le vaporisateur très classique dans sa forme bien sûr mais qui m’a séduit par une parfaite intégration des parties entre elles.

Comme habituellement chez Kangertech, j’aime beaucoup la finition globale. Je trouve que c’est classe et que pour ce tarif je dirais même que c’est inhabituel. C’est un très bel objet qui ne pourra que vous satisfaire par vos euros dépensés.

Ouverture du coffret

Ouverture du coffret

En dessous au fond de la boite, il y a tout ce qu’il faut pour débuter et/ou pour faire fonctionner sereinement votre matériel pendant un bon moment. Ce qui nous prouve si nécessaire que le matériel vaut largement son prix. Pelle mêle vous avez 5 résistances de rechange, un mode d’emploi en anglais, le câble micro USB et l’adaptateur mural. En résumé rien ne manque ici pour démarrer de suite si ce n’est un peu d’électricité pour votre batterie et du liquide pour votre atomiseur. D’ailleurs merci ma batterie était quasi pleine à réception du colis.

La première sensation réelle à la prise en main a été pour ma part une impression de légèreté et d’encombrement maitrisé, d’assemblage parfaitement ajusté, et d’un contact manuel très doux du fait d’un revêtement peinture de belle qualité. Ajouter à cela que l’ensemble batterie/atomiseur est très bien équilibré ce qui est franchement sympa à l’usage quotidien.

La seconde réalité observée est la désormais évidence des commandes de la batterie qui renforce l’impression d’ergonomie même si je dois avouer que j’aurai apprécié un bouton plus sensible au toucher, car dans le noir ou par exemple au volant, il est parfois un peu long de trouver à tâtons le switch. C’est le revers d’un design totalement flush

Le clearomiseur Kanger Emow

La résistance du clearomiseur Kanger Emow

J’ai tout de même trouvé le switch très facile et d’un fonctionnement agréable, une remarque que je pourrais également appliquer à la bague de réglage de l’air flow qui emprunte son système au dernier Mega Aerotank ou Giant que j’ai déjà décrit comme largement meilleur que les 2 premières version d’airflow….

Pour finir rapidement sur l’aspect général de cet Imow de Kangertech, on s’aperçoit aussi très vite que la résistance est la même que pour le reste de la gamme renouvelée des Aerotank. Ce qui amènera surement de ma part les habituelles critiques de consommation excessives de ces nouvelles résistances.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • 1 bouton rond agrémenté d’un éclairage multicolore led (on et off par 5 pressions rapides)
  • Voltage variable : 3.7, 4.2 et 4.8 V, par 3 pressions rapides
  • Compatibilité : 510/ego et oui tous vos Protank et autres reconstructibles iront dessus.
  • Poids : 82.1 grammes tous pleins faits
  • Longueur: 15.2 cm
  • Diamètre : 16 mm
  • Accus 1300 mAh
  • Protection contre l’inversion de polarité et contre les courts-circuits
  • Recharge par chargeur séparé fourni
  • 1 embout métallique fidèle à la gamme Aerotank
  • Affichage batterie en charge par une led multi couleur
  • Réglage des volts par appuis successifs de 3 pressions
  • Code couleur du bouton : rouge (3.7v) vert (4.2v) et blanc (4.8v)
  • 5 résistances de 1.8 ohms ou 1.5 ohms en double résistance
  • Une bague de réglage d’entrée d’air 5 crans à la base du clearomiseur
  • Un mode d’emploi en anglais
  • Plusieurs coloris bien sympas
  • Un chargeur usb de bonne facture blanc (DC 5v et 400MA)
  • Un support mural blanc (5v et 500MA)
  • Réservoir pyrex de 1.8 ml démontable

Tout est là sauf le français et une batterie de remplacement …

Assemblage et fabrication : Du vrai et bon Kangertech

De gauche à droite: Drip tio, tank, résistance et embase

De gauche à droite: Drip tio, tank, résistance et embase

Cet Emow est constitué de 5 pièces, l’assemblage est simple et sans surprise et cerise sur le gâteau, la batterie accepte tous les autres atomiseurs. Parfait pour ceux qui ne débutent pas mais cherchent du matériel de remplacement.

L’atomiseur rassemble 4 pièces dont la nouvelle résistance dual-coil qui est apparue sur le Mega AeroTank et le Giant AeroTank. Je le répète et signe, j’ai été agréablement surpris par cette résistance. Et là encore je me félicite de trouver les mêmes résistances sur tous les modèles même si je pense toujours que Kangertech devrait produire un simple-coil pour les clearomiseurs de faible contenance.

Pour terminer sur la qualité de fabrication, je dois pour une fois vous dire que je n’ai pas trouvé de défaut sauf à noter un plot sur ressort, qui comme on le sait n’est pas la meilleure solution en terme de durabilité de votre batterie. Il vous faudra être vigilant à ce que ce plot de connexion reste bien propre pour ne pas endommager le joint d’isolation autour de celui-ci et vérifier que le frottement éventuel de ce plot sur ressort ne l’endommage pas à terme.

Pour le clearomiseur qui n’est rien d’autre que le clearomiseur Mow de chez Kangertech, on retrouve la fabrication en plus petit bien sur du Mega et Giant Aerotank, en particulier en ce qui concerne le système d’arrivée d’air, qui est donc réglable par le biais de 5 crans.

De gauche à droite : Mini Unitank, Mini Protank 3, Emow, Mini Aerotank, Aerotank V1.

De gauche à droite : Mini Unitank, Mini Protank 3, Emow, Mini Aerotank, Aerotank V1.

Cette bague est largement meilleure que les deux versions précédentes et se règle sans souci aucun et surtout sans aucune résistivité ni blocage intempestif comme c’était le cas dans la première version. Ici tout est pratique et fonctionnel.

Pour terminer, et se sera un coup de chapeau pour Kangertech, on peut vite se rendre compte du soin apporté aux fournitures externes que sont le chargeur et l’adapteur mural. Tous deux sont d’une qualité bien meilleure que ce que l’on a pu voir jusqu’à présent dans ces starters kits et c’est franchement rassurant en termes de sécurité.

Un usage classiquement simple

Après 5 pressions sur le bouton, il s’éclaire dans la couleur correspondante au voltage que vous avez choisi. Si vous n’y comprenez rien, la batterie est réglée par défaut sur le mode vert (4.2 volts). Ce qui à mon sens est le meilleur compromis pour les résistances livrées.

Si vous voulez changer, vous augmenterez à 4.8 volts par 3 pressions supplémentaires et ainsi de suite pour arriver à 3.7 volts (couleur rouge).

Pour ce qui est de l’utilisation quotidienne j’ai deux critiques essentielles mais pas déterminantes. D’une part, j’ai regretté que la batterie ne vous indique jamais, sauf en toute fin, qu’elle est déchargée. En effet, rien ne vient vous indiquer son taux de décharge et donc vous pourrez vous retrouver avec une batterie déchargée sans en avoir été préalablement informé.

D’autre part, je trouve que le ce Mow est certes très performant, mais que dans cette configuration il est excessivement bruyant, en particulier si comme moi vous aimez les tirages aériens et que vous ouvrez à 4 ou 5 votre Airflow. Il vous reste à vous interroger sur l’usage que vous en ferez mais si vous comptez vaper au bureau en douce sachez que ce clearomiseur fait du bruit à l’aspiration. Si vous vapez par exemple en regardant un film cela pourra être problématique pour votre entourage.

Le remplissage est simple et facile en prenant garde comme à chaque fois, à ne pas dépasser le haut de la cheminée intérieure. D’autre part, et c’est important à la longue afin de garantir une parfaite étanchéité entre le réservoir et la résistance, il est indispensable de bien vérifier le bon positionnement de la résistance et du petit joint blanc (revissage éventuel).

Retour d’expérience

Durée de la batterie entre 7 et8h. Consommation du clearomiseur entre 2 et 3h.

En toute subjectivité cet Emow a été une excellente surprise et confirmation de l’actuelle position dominante de Kangertech car à ce tarif-là et considérant les 5 résistances de remplacement, le clearomiseur Mow et la finition exemplaire de l’ensemble, il s’agit clairement d’une excellente et bonne affaire de 2014 pour des vapoteurs voulant débuter et les autres moins débutants mais cherchant une vape discrète et légère. A coup sur ce starter kit va devenir le préféré de la gente féminine…..

Le Kanger Emow monté ici sur une batterie Vision Spinner 2

Le Kanger Emow monté ici sur une batterie Vision Spinner 2

Mais sachant cela, il faut bien que vous gardiez deux choses importantes en tête lors de votre achat final, à savoir que le clearomiseur n’emporte que 1.8 ml de liquide ce qui pour moi en activité journalière normale ne me fait que 2 ou 3 heures au maximum. De plus, le kit de départ ne comporte qu’une seule batterie et si c’est votre première acquisition, ayez bien en tête que lorsque votre batterie est déchargée vous ne pourrez plus vapoter. Je vous conseille donc dans ce cas précis d’acheter immédiatement une seconde batterie (similaire ou de type Ego à tension variable).

Au final, c’est petit, superbement fini et ça marche franchement très bien.

En résumé

Points positifs

  • Kit complet pour un démarrage immédiat
  • Autonomie satisfaisante au regard des 1.8 ml
  • Design sobre et ergonomie excellente (total flush)
  • Qualité de l’ensemble (au regard du prix..)
  • Recharge et chargeur externe de bonne qualité
  • Usage ultra simple mais permettant une variation des volts
  • Clearomiseurs d’excellente qualité
  • Réservoir pyrex
  • Connectique 510 et ego

Points négatifs :

  • Airflow trop bruyant
  • Aucune indication sur le niveau de décharge de l’accu (aucun changement de couleur)
  • Mode d’emploi en anglais
  • Résistance dual-coil d’où une consommation de liquide assez importante

Conclusion

Le couteau suisse de la vape si vous n’est pas trop accro car les 1.8 ml se vaporise très vite !

Kanger Emow

Coffret EMOW Kangertech 1,8ml / Démontable à double résistance interchangeable / Voltage et AirFlow réglable / Batterie EMOW 1300mAh Kangertech / Disponible en Noir, Bleu Ou argent

Kanger Emow en images

Annonce

Review Author:Review Date: