Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Interdire l’utilisation du tabac chauffé dans les lieux publics ? Le Japon s’interroge

Interdire l’utilisation du tabac chauffé dans les lieux publics ? Le Japon s’interroge

    Annonce

Le parlement japonais étudie un projet de loi soumis par le gouvernement destiné à renforcer les mesures contre le tabagisme passif et hésite encore à l’étendre ou non à la “cigarette électrique”.

Selon PMI, l’IQOS aurait pris des parts de marché significatives dès son lancement

L'accueil des Jeux Olympiques en 2020 accélère les mesures anti-tabac

L’accueil des Jeux Olympiques en 2020 accélère les mesures anti-tabac

Au Japon, l’IQOS rencontre un très grand succès selon les déclarations de son fabricant, Philipp Morris International. “Cigarette électrique ou “électronique” y désignent la plupart du temps les dispositifs de tabac chauffé plutôt que le vaporisateur de eliquides.

Le gouvernement nippon doit décider d’inclure ou non ces dispositifs dans la série de mesures destinées à réduire le tabagisme passif. Le ministère concerné mène actuellement des recherches pour déterminer les dommages potentiels que peut causer ce produit sur la santé.

Le projet de loi interdit notamment l’usage de la cigarette dans les locaux des établissements médicaux et des écoles élémentaires et secondaires. Il proscrit également le tabagisme dans les restaurants, dans les bâtiments des gares mais ces lieux ont la possibilité d’aménager des salles dédiées aux fumeurs.

Japon : explosion des ventes de produits “à risque réduit” et déclin des ventes de tabac

Les personnes en charge des lieux où le tabac est proscrit ont le devoir d’installer des signalétiques adaptées et de demander aux fumeurs pris en faute d’éteindre leurs cigarettes. Les gouverneurs fédéraux avertiront les usagers pris en tort et pourront les sanctionner d’une amende.

Le gouvernement nippon envisage de prendre des mesures contre le tabagisme passif pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo de 2020. Le projet est un compromis, à mi-chemin entre la très contraignante réglementation britannique et la réglementation sud-coréenne très laxiste.


Pour aller plus loin, nos articles sur l’IQOS