Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Interdiction de vapoter au travail : vers une baisse de productivité ?

Interdiction de vapoter au travail : vers une baisse de productivité ?

    Annonce

Le flou persiste quant à l’autorisation de vapoter sur son lieu de travail comme l’a évoqué le Professeur Bertrand Dautzenberg en commentant les dernières mesures du plan anti-tabac de Marisol Touraine. De nombreux vapoteurs s’inquiètent d’une probable interdiction de la cigarette électronique en entreprise, à l’image d’Hélène Decommer, de la rédaction du Plus.

Ma productivité va baisser

La cigarette électronique interdite au travail : ma productivité va baisser, c'est sûr

L’e-cigarette interdite au travail : ma productivité va baisser, c’est sûr“, à lire sur Le Plus du Nouvel Obs.

Celle qui a adopté le vaporisateur personnel depuis plus d’un an vante les bienfaits du dispositif et évoque la probable tentation de revenir vers le tabac en cas d’interdiction stricte de l’e-cigarette sur son lieu de travail.

Cette journaliste apprécie d’une part les économies réalisées en passant de la cigarette traditionnelle à celle électronique. D’autre part, elle présente un argument finalement rarement mis en avant : le fait de retrouver une atmosphère saine, ce qui peut être autant profitable pour l’ancien fumeur que pour ses proches. En outre, son sevrage lui a permis de retrouver des sensations oubliées lors de la pratique sportive, avec des bénéfices incontestables pour la respiration.

Et si Hélène Decommer a rapidement adopté l’e-cigarette, c’est certainement en partie grâce à la possibilité de vapoter au travail qu’elle juge comme responsable d’une augmentation de productivité. Il faut préciser qu’elle a fait preuve de bon sens en demandant à ses collègues de bureau si sa vape ne les dérangeait pas.

Mais si la cigarette électronique était interdite en entreprise, les avantages liés à ce produit s’évaporeraient… Réduire son attractivité pourrait par ailleurs empêcher de nombreux fumeurs à ne pas vouloir expérimenter cette méthode de réduction des risques. Pour cette journaliste les récentes mesures annoncées par la ministre concernant l’e-cigarette relèvent plus “d’une question de principe que de santé publique“.

Review Author:Review Date: