Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Hawaï échappe de peu à l’interdiction des e-liquides aromatisés

Hawaï échappe de peu à l’interdiction des e-liquides aromatisés

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Hier, les législateurs de l’Etat américain d’Hawaï ont voté contre une proposition de loi visant à interdire tous les produits de la vape aromatisés. Souhaitant la reporter à l’année prochaine, il semblerait que les vapoteurs locaux vont pouvoir continuer de vapoter librement… pour l’instant.

La lutte contre le vapotage des jeunes continue

Voilà maintenant plus d’un an que la lutte contre le vapotage des jeunes est une priorité aux Etats-Unis, au point que même la petite île d’Hawaï n’y échappe pas. Si l’on en croit les résultats d’une étude menée par le Hawaii Health Department en 2017, 16 % des lycéens de l’archipel utiliseraient régulièrement une cigarette électronique, un chiffre grimpant à 26 % pour les élèves des universités locales.

Bien que, comme dans le reste des USA, cette étude ne se penche pas sur une probable baisse du tabagisme qui accompagne cette augmentation du vapotage des jeunes, les législateurs d’Hawaï semblent être particulièrement préoccupés par cette situation.

Ainsi, afin d’éloigner les plus jeunes de la vape, était proposée hier en comité, une proposition de loi destinée à interdire tous les produits de la vape aromatisés.

Une loi notamment défendue par Scot Matayoshi, représentant du comité, qui indique ne pas penser que « les droits des adultes à fumer un liquide aromatisé (…) l’emportent sur notre obligation de protéger les enfants contre la dépendance à une substance qui est faite pour les rendre dépendants ».

Refus de la proposition de loi par le comité

Toutefois, les défenseurs de ce projet de loi ont été déçus à l’annonce des résultats hier. En effet, alors que tous s’attendaient à ce qu’elle soit votée à l’unanimité, la loi a finalement été rejetée, afin d’être reportée à l’année prochaine. 

Pour Chris Todd, membre du comité, ce refus est la preuve que ses collègues appuieront une interdiction des e-liquides aromatisés que s’ils sont sûrs qu’elle sera efficace.

De son côté, Sylvia Luke, présidente du Comité des finances de la chambre des représentants, a indiqué que ce sujet représentait une « question vraiment difficile » et que les législateurs de l’île comprenaient toutefois la nécessité de mettre un frein au vapotage des jeunes.

Difficile de dire si le projet de loi sera adopté lors de son nouvel examen l’année prochaine. Hawaï étant passé maître dans l’art des propositions farfelues. Il y a deux mois à peine, le démocrate Richard Creagan proposait par exemple d’interdire la vente de tabac aux personnes âgées de moins de… 100 ans.

Ailleurs aux USA

Juul : le célèbre fabricant de pods porte plainte contre...

Un pod Juul

  • Publié le 26/09/2022

Pour lui, le refus d’autorisation de ses produits aux USA est le fruit de pressions politiques et non d’une analyse scientifique objective.

Juul : 438,5 millions de dollars d’amende pour sa promotion...

  • Publié le 7/09/2022

Le fabricant a accepté l’amende et la mise en place de fortes restrictions de marketing et de distribution pour ses produits.

États-Unis : le CBD, un médicament ou un complément alimentaire...

  • Publié le 25/07/2022

Désaccord entre la FDA et l’industrie Outre-Atlantique, les entreprises du secteur du CBD sont exaspérées par le refus de la Food and Drug Administration (FDA) d’approuver les extraits de chanvre …

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.