Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Galaxies MTL Starter Kit – Vapefly

Test : Galaxies MTL Starter Kit – Vapefly

  • Par , le 18/12/2019 à 17h00
    Annonce

Vapefly, habitué des produits MTL, s’est concentré sur un kit débutant AIO (All In One). L’idée est bonne, les finitions de qualité, mais la vape est très moyenne. Dommage, l’ensemble pourrait être une vraie réussite.

Théoriquement très bien

Le Galaxies MTL Starter Kit présente bien. Les finitions sont très bonnes et le fabricant a apporté beaucoup de soin aux détails. Aucune fuite n’est à déplorer et pour un kit débutant tout en un, il a tout pour plaire. Mais ses résistances moyennes viennent gâcher le plaisir. Un vrai regret pour ce kit qui mérite mieux !

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod80 x 19 mm
Poids du mod g
Format d'accusbatterie intégrée 1400 mAh
Chargemicro USB
Puissance maximale3.7
Diamètre max. de l'atomiseur19
Modes disponiblesVolts, Bypass
Dimensions du clearomiseur46,4 x 19 mm
Poids du clearomiseur g
Capacité du clearomiseur1.8 ml
Plages d'utilisation15 à 25 W
Remplissagepar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

Une batterie facile d'emploi

Le haut de la batterie présente une connectique 510 sur ressort et accueille le clearomiseur dédié pour être parfaitement affleurant. L’usinage est sans reproche, ce qui est un très bon point pour un kit débutant.

Sur la longueur du tube, se trouve le port micro USB pour recharger le mod. La batterie étant intégré, principe du tout en un, c’est le seul moyen de recharger. D’une capacité de 1400 mAh, l’autonomie est correcte pour une vape dédiée au MTL (une inhalation bouche puis poumon, comme pour une cigarette de tabac).

Le bouton de déclenchement est affleurant et cerclé d’une LED bien lumineuse. Lors d’un appui la lumière n’est pas cachée par le doigt qui exerce la pression et permet ainsi de, rapidement, visualiser le code couleur utilisé. Quatre lumières différentes viennent renseigner l’utilisateur sur le mode utilisé :

  • une lumière bleue pour une puissance de 3,7 volts ;
  • une lumière violette pour une puissance de 3,3 volts ;
  • une lumière verte pour un mode bypass ;
  • une lumière rouge pour indiquer de recharger la batterie.

Les différents modes fonctionnent sans difficulté même si la différence perceptible entre une puissance de 3,7 volts et 3, 3 volts n’est pas flagrante.

Le clearomiseur séduit

Le clearomiseur du kit est soigné et ne présente pas de défaut. Prévu pour une vape en inhalation indirecte, on retrouve, comme souvent chez le fabricant, une attention particulière dans l’assemblage et les finitions. D’un diamètre de 19 mm, et d’une hauteur d’un peu plus de 46 mm, il est bien pensé.

Sur la bague des arrivées d’air, le nom du modèle est gravé. Ce n’est qu’un petit détail mais qui vient démontré le sérieux de Vapefly dans le détail des finitions. Il est assez rare d’avoir cette qualité sur des kits primo en format tube/stylo surtout dans cette gamme tarifaire.

La bague pour moduler l’arrivée d’air permet de nombreux choix (9 au total). Ainsi, on peut obtenir un tirage serré et même très serré avec un seul trou ouvert.

Il est même possible de moduler la quantité d’air jusqu’à 5 trous pour obtenir une vape plus aérienne. Mais, il ne faut pas se méprendre, le clearomiseur est exclusivement prévu pour une vape MTL, destinée aux débutants qui cherchent un kit facile d’emploi.

Une fois démonté, le clearomiseur est constitué de plusieurs pièces, à savoir :

  • une base sur laquelle se visse la résistance ;
  • le top cap pour accéder au remplissage ;
  • une cage métallique qui accueille la résistance et laisse passer le liquide à vapoter. Les e-liquides même gras passent sans difficulté ;
  • un réservoir en Pyrex ;
  • la résistance ;
  • un drip tip au format 810 mais dont la base est large et se destine quasi exclusivement au clearomiseur.

Les résistances sont très moyennes

La résistance se visse sur la base. Elle est surmontée d’une cage en métal qui se visse au top cap. Les filetages sont très bon, comme les joints, tout s’assemble facilement sans fuite, ni suintement. Le kit est fourni avec deux résistances.

Une résistance de 0,6 ohm à utiliser entre 18 et 25 W compatible avec le clearomiseur Nicolas de la même marque. Elle est en fil simple. À la vape cette résistance déçoit. Les saveurs sont brouillonnes sans être mauvaises, mais cela manque sérieusement de précision. Quelque soit la puissance choisie et l’ouverture de la bague d’air flows, elle se montre bien perfectible sur le rendu des saveurs. La production de vapeur est correcte, le hit attendu est bon. Mais il faut des papilles hors normes pour définir dans le détail l’ensemble des saveurs présentes dans un e-liquide !

La seconde résistance à 0,5 ohm, pour une plage d’utilisation entre 15 et 23 W est en mesh. Un choix étonnant de la part du fabricant ou un manque de tests peut-être. Cette résistance n’a rien à faire dans un kit débutant si ce n’est à le décourager son sevrage tabagique !

La résistance produit une vape agressive, chaude, avec un sérieux arrière goût métallique après une dizaine d’inhalations. Il faut oublier tout e-liquide premium dans cette configuration, sauf à vouloir le sacrifier. Nous passerons le nombre de projections de liquide en bouche qui, au delà de la destruction des saveurs, rend l’expérience de vapotage désagréable.

En résumé

On aime

  • Qualité des assemblages
  • Compacité
  • Clearomiseur précis

On n’aime pas

  • Résistances moyennes

Conclusion

3,3 /5

Le kit Galaxies MTL Starter Kit de Vapefly pourrait connaître un franc succès. Bien construit, proposant plusieurs modes et simple d'emploi, il a tous les arguments pour séduire. Mais les résistances fournies ne valorisent pas l'ensemble et c'est bien dommage. Le kit demande un vrai changement dans l'emploi des résistances !

Le Galaxies MTL Starter Kit en images

Les commentaires sont fermés.