Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » Furiosa Skinz : la légende est en marche

Furiosa Skinz : la légende est en marche

    Annonce

Toujours dynamique et surprenant, VAPE 47 dévoile sa nouvelle collection : Furiosa Skinz. Quatre saveurs « surnaturelles » en 70 % de VG. Comme d’hab’, Ludovic Oury et Alexandre Tavernier, les deux têtes pensantes du fabricant parisien, ont parfaitement peaufiné le concept. Interview.

Lors de votre big interview publiée sur notre site en juin 2018, VAPE 47 lançait les trois premières saveurs de la collection Furiosa Eggz, qu’est-ce qui a changé depuis chez VAPE 47 ?

Alexandre Tavernier : Le lancement de la gamme Furiosa Eggz nous a définitivement permis de franchir un nouveau palier. Cette nouvelle gamme est devenue une référence pour un certain nombre de vape shops en France et à l’étranger. Elle a clairement été un élément moteur du développement de notre réseau de revendeurs professionnels, le nerf de la guerre pour donner vie à nos produits et faire rayonner notre travail auprès des consommateurs.

Nous avons peu à peu orienté le développement aromatique vers une thématique gustative surnaturelle

Je pense également que l’appétence des consommateurs pour la marque Furiosa s’est renforcée. Elle existait déjà pour la gamme Furiosa Vapor (High VG) mais le fait de créer un fil conducteur autour de l’univers Furiosa ainsi qu’une véritable thématique gustative autour de la marque a apporté de la satisfaction pour tous les acteurs : les shops, les consommateurs et l’équipe VAPE 47 qui travaille au quotidien sur un produit dont elle est fière.

Ludovic Oury : Depuis le lancement de Furiosa Eggz, nous avons renforcé notre équipe commerciale et recruté un chef de projet. Le fonctionnement interne de la société reste le même avec des objectifs similaires à ce qu’ils ont toujours été : travailler des produits dont nous sommes fiers, dans la joie et la bonne humeur !

Ludovic Oury et Alexandre Tavernier

D’après vous, qu’est-ce qui fait la réussite de la marque Furiosa ?

L. O. : Honnêtement, le marché actuel propose d’excellents e-liquides, développés par des fabricants français sérieux, mais il est également inondé de nouveaux produits (français et étrangers) qui s’apparentent peu ou prou à des coquilles vides. Des recettes « clonées » sur des best-sellers pour espérer les remplacer, des étiquettes, marques et concepts tirés par les cheveux, et une volonté de vendre le plus possible à court terme, en sachant que l’opération sera répétée quelques mois plus tard.

Franchement, qui ne s’est jamais demandé : « Qu’est-ce que c’est que ce truc complètement débile » ? Ces produits dont l’âme fait défaut sont généralement mis en vente sur le marché avec des offres commerciales très agressives. L’objectif est alors assez clair : il faut « vendre de la marge » au détriment de la qualité intrinsèque du produit.

Avec Furiosa, et de manière générale sur les produits VAPE 47, nous nous efforçons de travailler à l’opposé de ce schéma. Nous avons peu à peu orienté le développement aromatique vers une thématique gustative surnaturelle, étrange, qui donne une véritable « patte » aux recettes Furiosa. En parallèle, nous travaillons avec passion sur l’histoire du fameux dragon, sa transcription graphique au travers des ambiances et des concepts créés autour du dragon Furiosa. Ce travail en profondeur d’un véritable « univers de produits » nous passionne. Il est donc forcément stimulant, et je pense que la rigueur qui en découle est perçue à différents niveaux par les shops qui le font rayonner et les consommateurs qui se laissent séduire.

Nous ne sommes évidemment pas les seuls à travailler la recherche de ce supplément d’âme ! Difficile de ne pas citer, par exemple, Curieux, Vincent Dans Les Vapes ou encore Fuu, des fabricants dont nous apprécions l’approche produit.

Aujourd’hui, vous commercialisez la collection Furiosa Skinz. Quelle est l’évolution du concept visuel Skinz par rapport à Eggz ?

A. T. : La gamme Skinz est la troisième gamme de produits de la marque Furiosa à voir le jour. Elle s’inscrit naturellement dans la continuité par rapport aux gammes Furiosa Vapor (High VG) et Furiosa Eggz. L’histoire est simple et de l’ordre du fantastique : un dragon légendaire vit sur une île, il a depuis pondu des œufs et les jeunes dragons sortis de ces œufs sont désormais suggérés à travers les visuels Furiosa Skinz. Nous ne révolutionnons clairement pas le storytelling – ce n’est pas notre métier ! – mais nous aspirons à créer un soupçon de poésie et d’émotion pop.

C’est intéressant et semble-t-il plaisant pour les consommateurs d’identifier un véritable fil conducteur dans l’histoire de la marque Furiosa. C’est un moyen de créer de l’affect autour d’un produit de sevrage tabagique, qui les accompagne au quotidien. Lier l’utile à l’agréable, c’est une vision produit qui nous semble intéressante.

C’est toujours plaisant de découvrir les affiliations que font certaines personnes entre nos produits et des références pop

L. O. : On peut également faire un parallèle entre l’histoire Furiosa et l’historique du sevrage tabagique des consommateurs. Certains vapoteurs ont fait leurs armes dans la vape avec la gamme Furiosa Vapor, avant d’évoluer et d’avancer au gré des nouveautés de la marque Furiosa. Chaque e-liquide, ou au moins chaque gamme Furiosa, peut-être assimilé à certains souvenirs de vapoteurs. L’idée d’un Lava Drops acheté avec un premier atomiseur reconstructible, le souvenir d’un Furiosa Eggz consommé sur un atomiseur Zenith d’Innokin, ou encore l’achat d’un premier pod avec un Ivy de la gamme ioNic™. C’est intéressant, et pour la marque, et pour le vapoteur, d’ancrer un usage dans le temps. C’est une machine à souvenirs, et c’est surtout un excellent moyen de regarder derrière soi pour contempler le chemin parcouru loin des paquets de cigarettes.

De notre point de vue de fabricant, relier l’histoire de notre travail à l’histoire de l’évolution du matériel est aussi un excellent moyen de regarder le chemin parcouru pour mieux se projeter vers le futur !

Qu’est-ce qui vous a inspiré ? Piochez-vous du côté de la culture pop ?

L. O. : Nous avons grandi dans les années 1990, biberonnés aux clips MTV, aux cartes Panini, à l’eurodance et aux modes vestimentaires douteuses. Nous essayons d’être le plus perméable possible à tous les phénomènes culturels qui apparaissent (et disparaissent) au fil des années qui passent, afin de vivre avec notre temps. C’est si facile de devenir un « vieux con » réfractaire, même lorsque l’on n’a pas encore quarante ans…

Je pense qu’il est difficile de relier l’univers Furiosa à une inspiration principale. Certains adeptes de la marque Furiosa font un rapprochement avec la série Game Of Thrones. D’autres avec Pokémon, ou encore certains jeux vidéo du début des années 2000, j’en passe et des meilleurs ! Une chose est sûre, c’est toujours plaisant de découvrir les affiliations que font certaines personnes entre nos produits et des références pop qui leur sont familières.

A. T. : L’idée de départ était toute bête. Nous avions travaillé une recette avec d’importantes proportions de glycérine végétale (ndlr, le Dragon Clouds), qui permettait « d’arrondir » la saveur à l’inhalation. Cet e-liquide produisait donc beaucoup de vapeur. Nous cherchions un concept cool qui soit donc potentiellement lié à cette importante production de vapeur. 

Nous nous sommes posé la question suivante : « Quel objet, concept ou personnage est en mesure de produire une fumée dense et évocatrice » ? L’idée du dragon a surgi, le dragon Furiosa était né !

L. O. : Depuis la création de la première gamme Furiosa Vapor (high VG), nous continuons d’écrire assez simplement l’histoire du dragon, seul sur son île. Le temps fait son œuvre, et arrive un moment où des œufs de dragon sont découverts sur l’île. Puis ces œufs finissent par éclore, puis… affaire à suivre. Avec la gamme Furiosa Skinz, nous n’en sommes qu’à la saison 3 après tout !

Pouvez-vous en dire plus sur la conception de l’univers graphique de la marque Furiosa ?

A. T. : Nous développons une grande partie de l’univers graphique Furiosa en interne. C’est primordial pour pouvoir obtenir pleine satisfaction sur nos réalisations sans être limités par le nombre d’allers-retours, sans qu’il y ait de barrière entre notre vision, nos idées, et l’exécution.

Je pense que sur ce sujet, nous travaillons de manière assez classique. Il y a d’abord des idées diverses et variées, que nous apportons, Pierre, notre graphiste, Ludovic et moi. Ces idées sont échangées et souvent débattues à l’oral, parfois à l’aide de références visuelles glanées sur Internet. Ce sont souvent des détails bien spécifiques d’un visuel, d’une image, d’une publicité, d’une mise en forme. Une texture de feuillage, la mise en page d’une publicité qui nous reviendrait en tête 5 ou 10 ans après… Tout est bon à prendre, tout peut apporter de l’eau au moulin !

Ces 4 e-liquides ont évidemment été développés et produits sans sucralose

L. O. : La création graphique chez VAPE 47, c’est le second frisson après la phase de développement aromatique, et elle est bien souvent tout aussi laborieuse. Sur la gamme Furiosa Eggz, Pierre s’est arraché les cheveux sur des détails certainement futiles tels que la manière de donner vie à l’éclosion d’un des œufs, ou encore sur la texture de la peau que l’on entraperçoit dans l’œuf. En ce qui nous concerne, le processus graphique est souvent long et sinueux, à l’image d’un marathon. Nous savons lorsque nous commençons que la fin est encore loin, et qu’il est difficile de savoir à l’avance le temps que l’on mettra pour parvenir au résultat escompté. 

Cela dit, tôt ou tard, la satisfaction finit par être au rendez-vous et c’est forcément le meilleur moment ! Lorsque le contenu est en harmonie avec le contenant, lorsque l’on est fier du produit qui prend vie. Il est alors temps d’espérer plus que jamais que ça puisse plaire et susciter du désir de la part de nos clients, professionnels et particuliers.

Comment cela se traduit-il au niveau de l’approche gustative ?

L. O. : La gamme Furiosa Skinz est fidèle à l’univers Furiosa sur le plan gustatif. Nous avons travaillé des compositions aromatiques « surnaturelles », au goût puissant, dans le strict respect des contraintes de ce qu’il convient d’utiliser ou de ne pas utiliser en termes de molécules.

Myrh est un puissant extrait de mûres bleues et de cerises juteuses. Caraka s’articule autour d’un mélange ensorcelant de pommes caramélisées et d’éclats de cacahuètes torréfiées. Drogo propose une savoureuse infusion d’aloé alliée à la douceur de la pulpe de litchi, tandis qu’Abyss est structuré autour de deux piliers aromatiques fruités : une framboise juteuse et une association de différentes myrtilles. Ces 4 e-liquides ont évidemment été développés et produits sans sucralose.

A. T. : Notre méthode de travail sur le développement aromatique n’a pas changé depuis nos débuts. Par contre, je pense que nous avons progressé et que nous continuons de progresser. Il apparaît aussi que les goûts des consommateurs et les modes sont dynamiques, toujours en évolution. C’est un challenge intéressant, et nous avons la chance de travailler sur un produit pour lequel il n’y a pas de standard aromatique. Cette recherche n’a donc pas de limite et cela nous permet de trouver des nouvelles associations pour donner toujours plus de plaisir aux vapoteurs !

Allez-vous adapter le concept dans votre approche marketing globale et de quelle façon ?

A. T. : Les équipes VAPE 47 travaillent dur pour proposer des produits qui soient « complets » : de bonnes recettes, une qualité de production haut de gamme, et des univers de produits qui soient attrayants, évocateurs. C’est forcément avec plaisir que nous déclinons la communication sur l’ensemble des supports et à l’égard des différents points de contact. 

Chaque flacon du premier batch est doté d’une zone à gratter, sur laquelle le consommateur découvre un code pour participer au jeu Lucky Dragon

Néanmoins, la réglementation en vigueur limite grandement les fabricants d’e-liquides dans leur communication. Les traditionnels points de contact que peuvent être la radio, la TV ou la presse grand public nous sont interdits. Ainsi, nous axons principalement notre communication de marque sur les réseaux sociaux, qui nous permettent d’être au plus proche des consommateurs. Nous travaillons également avec la presse spécialisée, et nous communiquons bien sûr de manière ponctuelle par le biais de newsletters.

Enfin, lors des salons, nous habillons toujours les stands VAPE 47 aux couleurs de nos univers de marques. C’est peut-être ce point de contact qui nous permet de faire vivre de la manière la plus concrète notre approche marketing global.

Pierre, l’atout graphique de VAPE 47

Toute création commence par un axe défini conjointement avec Ludovic et Alexandre. Après avoir effectué des recherches, je leur propose plusieurs univers graphiques qui pourraient correspondre au besoin défini.

La qualité graphique doit être au niveau de la finesse de nos e-liquides, d’autant plus que Furiosa devient une marque reconnue dans la vape. Le visuel a beaucoup d’importance, c’est ce qui attire l’œil du consommateur en boutique. Notre but est de transmettre des émotions par le biais d’un univers fantastique, dans la continuité de ce que nous faisons autour de Furiosa depuis maintenant 5 ans.

Nous sommes très pointilleux sur chacune de nos créations, nous peaufinons le moindre détail afin d’avoir un résultat optimal. Un bon packaging est gage de confiance pour les consommateurs, un point à ne pas négliger dans la vape.

En tant que graphiste, je m’éclate à créer des univers pour Furiosa ! Et je suis tout particulièrement heureux de l’univers visuel de notre dernière gamme Furiosa Skinz !

Présentez-nous maintenant cette collection Skinz

A. T. : La gamme Furiosa Skinz est une gamme d’e-liquides short-fill 80 ml, remplis dans des flacons de 120 ml. Ce format n’est pas le plus répandu sur le marché mais il permet :

  1. de booster le flacon d’e-liquide jusqu’à 6 mg/ml de nicotine ;
  2. de proposer un incentive prix intéressant pour les consommateurs ;
  3. de proposer un format généreux sur lequel l’univers de la marque a de l’espace pour s’exprimer.

Les compositions sont en 30 PG/70 VG, un ratio qui a fait ses preuves et qui permet aujourd’hui d’être couplé à une très grande partie de l’offre matériel existant. La production de vapeur est également satisfaisante et la « rondeur » liée au taux de VG a été exploitée pleinement dans le développement aromatique pour mettre en valeur la puissance aromatique des saveurs.

Les 4 premières saveurs de la gamme Furiosa Skinz font la promesse d’un gros kick aromatique. Drogo (un litchi/aloé vera qui casse les codes !), Abyss (un mix de framboises et de myrtilles frappées), Caraka (une pomme cuite, caramel et cacahuète), et enfin Myrh (une mûre et cerises glacées).

L. O. : Enfin, nous sommes ravis d’être venus à bout d’un petit détail novateur : chaque flacon du premier batch Furiosa Skinz est doté d’une petite zone à gratter, sur laquelle le consommateur découvre un code pour participer au jeu Lucky Dragon sur le site furiosa.co/win. Une petite nouveauté qui ravira, nous l’espérons, les aficionados de la marque !

La vape de Ludovic Oury

Vapoteur depuis : 2012,
Setup actuel : Vinci Pod de Voopoo avec résistance à 0,8 ohm,
E-liquides préférés : ioNic Fury Berry de Vaporigins en 10 mg/ml et Caraka de Furiosa Skinz boosté en 3 mg/ml,
Consommation quotidienne : 4 ml.

La vape d’Alexandre Tavernier

Vapoteur depuis : 2012,
Setup actuel : Vinci Pod de Voopoo avec résistance à 0,8 ohm,
E-liquides préférés : ioNic Shinshiro de Thenancara à 10 mg/ml et Abyss de Furiosa Skinz boosté à 6 mg/ml,
Consommation quotidienne : 5 ml.

Furiosa en quelques dates

Novembre 2015 | Lancement du 1er e-liquide Furiosa, le Dragon Clouds, en format 30 ml,

Mars 2016 | Lancement de Lava Drops, deuxième saveur de la gamme Furiosa Vapor,

Mai 2016 | Lancement d’Ice Beam, troisième saveur de la gamme Furiosa Vapor,

Octobre 2016 | Lancement de Jungle Trouble, première saveur gourmande de la gamme Furiosa Vapor,

Janvier 2017 | Furiosa Vapor se mue en format 10 ml TPD ready,

Septembre 2017 | Lancement d’Epic Tropics, cinquième saveur de la gamme Furiosa Vapor,

Octobre 2017 | Lancement de la gamme Furiosa Vapor en grand format Mix’n’Vape,

Mars 2018 | Lancement des trois premières saveurs Furiosa Eggz en format Mix’n’Vape : Ivy, Doom et Aria,

Septembre 2018 | Présentation et lancement de Skeedz et Ultron dans la gamme Furiosa Eggz, lors du Vapexpo Paris 2018,

Octobre 2018 | Ivy de la gamme Furiosa Eggz remporte un Vapexpo award dans la catégorie des e-liquides fruités,

Janvier 2019 | Plus d’un million de flacons Furiosa vendus,

Mars 2019 | Commercialisation des 5 saveurs Furiosa Vapor et des 5 saveurs Furiosa Eggz dans la gamme ioNic™, en 10 et 20 mg/ml de nicotine protonée,

Juin 2019 | Lancement de deux nouvelles saveurs dans la gamme Furiosa Eggz : Cobra et Falkor,

Septembre 2019 | Lancement de la gamme Furiosa Eggz en format 10 ml TPD ready,

Mars 2020 | Présentation et commercialisation de la nouvelle gamme Furiosa Skinz en format Mix’n’Vape 80 ml,

Octobre 2020 | Pour la première fois, le dragon Furiosa est aperçu de nuit au sommet de la tour Montparnasse.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.