Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » France : un cigarettier s’indigne que la baisse du tabagisme ne soit pas attribuée à la vape

France : un cigarettier s’indigne que la baisse du tabagisme ne soit pas attribuée à la vape

    Annonce

Dans un récent communiqué, le fabricant de cigarettes British Americain Tobacco s’est exprimé concernant la baisse du nombre de fumeurs en France. Pour lui, le gouvernement aurait du citer la vape comme l’une des raisons de ces bons résultats.

1,6 millions de fumeurs en moins, et rien sur la vape

Il y a quelques jours, le gouvernement annonçait que le nombre de fumeurs en France n’avait cessé de diminuer depuis l’année 2016. Avec 1,6 millions de consommateurs de tabac en moins au cours des deux dernières années, le monde politique se félicitait de ces excellents résultats qu’il attribuait à une politique anti-tabac basée sur trois axes distincts : la gratuité des substituts nicotiniques traditionnels, l’augmentation du prix du paquet, et l’opération Mois Sans Tabac.

Une communication qui faisait alors complètement l’impasse sur la vape, comme si le vaporisateur personnel n’avait joué aucun rôle dans ces excellents chiffres.

Aujourd’hui, c’est au tour de British Americain Tobacco de réagir à cette annonce gouvernementale, par le biais d’un communiqué.

Le fabricant de Lucky Strike note ainsi que s’il « soutient les politiques de santé publique raisonnables et efficaces », pour lui, la politique anti-tabac actuelle du gouvernement ne fait qu’« encourager la contrebande de cigarettes ».

Il poursuit en indiquant que cette baisse « supposée » du nombre de fumeurs lui semble « moins être le résultat des multiples interdictions (dont les fumeurs ont été la cible ces dernières années) que celui du développement de la cigarette électronique, seule alternative efficace à la cigarette traditionnelle ».

Ainsi, pour BAT, « il est regrettable que ce levier puissant reste superbement ignoré par les autorités françaises alors même qu’il permettrait d’accélérer le basculement des fumeurs vers cette alternative au tabac » et ajoute qu’il apparaît « urgent de s’orienter vers une politique de santé publique pragmatique basée sur la réduction des risques plutôt que de s’entêter dans des approches idéologiques ».

On reconnaitra une fois de plus dans le discours de la firme britannique, une ambivalence savamment travaillée où cohabitent tabac mortel et vapeur. Les 4000 bouteilles plastique produites à la seconde par Coca Cola ne l’empêche pas non plus d’afficher de grandes valeurs environnementales. Comme quoi tout est possible …

Les derniers articles parlant du tabagisme

Philip Morris souhaiterait accélérer le déclin du tabagisme dans le monde

  • Publié le 21/08/2019

Tirer un trait sur un business qui rapporte près de 100 milliards chaque année ? « Les gens peuvent changer, alors pourquoi pas les grandes entreprises ? », voilà la …

#FillTheBottle : le défi écolo qui s’occupe des mégots !

  • Publié le 14/08/2019

Si ces derniers temps, le réseau social Twitter fait surtout parler de lui pour les Tweets assassins régulièrement lancés par Donald Trump, la plateforme est aussi, bien souvent, l’instigatrice de …

Quand Philip Morris enfile une blouse blanche

  • Publié le 6/08/2019

PMI lance une plate-forme pour recenser toutes les études sur les dispositifs à risques réduits. Comprenez : toutes celles qui l’intéressent.

 

Annonce