Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » France : la vape désormais mieux mise en valeur sur le site Tabac Info Service

France : la vape désormais mieux mise en valeur sur le site Tabac Info Service

    Annonce
  • Ecigplanete

A un mois du lancement de l’opération Mois sans tabac, le site internet de Tabac info service fait peau neuve, et présente désormais des informations fiables concernant la cigarette électronique.

Un article fiable, dédié à l’e-cigarette

Mise en service en 1998, Tabac Info Service est la première ligne téléphonique de prévention financée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Connaissant un pic d’activité lors de l’opération Mois sans tabac, elle enregistrerait chaque année, environ 60 000 appels de fumeurs désireux de s’informer sur le sevrage tabagique. Des appels auxquels 43 tabacologues, rémunérés à l’acte, répondent du lundi au samedi, de 8h à 20h.

Comment se passe un appel à Tabac Info Service ?
  • Le fumeur contacte le 3989 et se retrouve accueilli par le personnel d’un premier prestataire qui peut répondre à des questions générales. Ce premier niveau d’accueil dure généralement entre 4 et 5 minutes et suffit parfois à répondre aux questions du fumeur appelant.
  • Si ce n’est pas le cas, l’appel est relayé auprès d’un second prestataire, pour lequel des tabacologues travaillent. Un suivi personnalisé est alors mis en place.
  • Pendant une durée d’environ 25 minutes, le professionnel de santé dresse le bilan du profil tabagique de l’appelant.
  • Il recontacte ensuite le fumeur lors de différents appels de suivi d’une durée d’environ 15 minutes (3 appels durant les 15 premiers jours de sevrage, 1 appel après 30 jours, puis un dernier après 6 mois).

Source : PDF produit par Laetitia CHAREYRE – Chef de département téléphonie santé à l’INPES

Tabac Info Service est bien connu des fumeurs français, notamment grâce à différents spots de prévention diffusés toute l’année sur le territoire, mais également parce que le numéro court permettant de joindre les professionnels de santé qui y travaillent, est, depuis 2011, présent sur chaque paquet de cigarettes vendu en France, contre 1/14 auparavant.

En plus de cette ligne téléphonique, le service possède également un site internet, qui a récemment été entièrement repensé, au sein duquel, désormais, la cigarette électronique occupe une place plus importante.

En effet, depuis la page d’accueil du site, si un fumeur clique sur l’onglet « j’arrête de fumer », la ligne « ma stratégie » présente désormais une catégorie pour le vapotage. Une catégorie qui a été entièrement retravaillée et qui place désormais la vape en tant que véritable stratégie de réduction des risques liés au tabagisme.

La catégorie cigarette électronique présente sur Tabac Info Service, avant la refonte du site.

Exit l’ancienne page dédiée à la cigarette électronique, qui consistait seulement en quelques lignes succinctes et imprécises, bonjour à un article complet dans lequel il est écrit que « quand on vapote, le risque de développer de graves maladies diminue », « vous pouvez utiliser la cigarette électronique sans prendre de risques pour votre santé à court terme », ou encore « la cigarette électronique peut vous aider à diminuer votre tabagisme et à arrêter de fumer ».

Pour savoir pourquoi vapoter est moins dangereux que fumer, rendez-vous sur notre article Pourquoi la vape est-elle 95 % moins dangereuse que le tabac fumé ?

Un changement bienvenu quelques jours après la publication d’un sondage dont les conclusions révélaient que 78 % des Français continuent de croire à tort que la nicotine (et donc par extension, le vapotage d’e-liquides nicotinés) est cancérigène.

Tout savoir sur la nicotine

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.