Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Étude japonaise : Une compagnie polonaise menace légalement l’AFP

Étude japonaise : Une compagnie polonaise menace légalement l’AFP

    Annonce
Une société polonaise communique son mécontentement suite à la polémique de l'étude japonaise relayée par l'AFP.

Une société polonaise communique son mécontentement suite à la polémique de l’étude japonaise.

Le vendeur de cigarettes électronique en ligne, eSmokingWORLD (Groupe Chic), pourrait attaquer en justice l’AFP selon un média polonais, suite aux informations inexactes relayées par la vague de désinformation japonaise.

L’agence de presse avait fait un raccourci simpliste d’une étude japonaise datant de décembre 2014. Elle expliquait que la cigarette électronique pouvait être 10 fois plus cancérigène que la cigarette classique, alors que les spécialistes à l’origine de l’étude avaient simplement constaté qu’un composant nocif, le formaldehyde, était présent dans des proportions très importantes dans certaines conditions de vapotage, sur seulement quelques modèles de vaporisateur.

Jerzy Jurczyński d’eSmokingWORLD s’est dit très étonné qu’une agence si influente comme l’AFP n’ait pas mené des investigations afin de corroborer l’information alarmante qu’elle a mise en avant. Il regrette qu’elle ait fait le buzz juste avant Noel et contribué à freiner les ardeurs de nombreux fumeurs désirant tester ce dispositif, reconnu pour réduire grandement les risques du tabagisme.

Par ailleurs, il est inquiet des conséquences de cette publication, cette dernière serait en effet pour lui susceptible d’influencer les pouvoirs législatifs européens, et avoir un impact négatif sur tout le marché de l’e-cigarette. Concrètement, eSmokingWORLD qui compte aujourd’hui environ 2 500 salariés, exige un démenti, et le cas échéant n’exclut pas de demander des dommages et intérêts.


Via Centrum Prasowe

Review Author:Review Date: