Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Êtes-vous pour ou contre l’interdiction de vapoter dans les lieux publics ?

Êtes-vous pour ou contre l’interdiction de vapoter dans les lieux publics ?

    Annonce
Faut-il interdire la vapote dans les lieux publics ? La grande question du moment ...

Faut-il interdire la vapote dans les lieux publics ? La grande question du moment …

Un lecteur de ma-cigarette.fr, Remy, m’a envoyé un message hier soir en m’exposant son point de vue sur le débat qui agite en ce moment la communauté des vapoteurs : l’interdiction de vapoter dans les lieux publics.

Cette interdiction n’étant pas encore entrée en vigueur, elle est néanmoins souhaitée officiellement par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Madame Marisol Touraine.

Nous connaissons la position de l’AIDUCE, du CACE ou encore de quelques tabacologues et experts en santé publique qui se sont récemment opposés à de nombreux points évoqués dans le rapport Dautzenberg, mais je sais que beaucoup de vapoteurs ne partagent pas forcément le même avis sur cette question précise du vapotage dans les lieux publics.

Afin d’étayer la discussion voici le point de vue de Remy qui est pour l’interdiction. Je vous invite ensuite à vous rendre sur la page Facebook de ma-cigarette pour donner votre avis sur la question.

Lieux publics, la carotte à la vapote ?

J’ai beau lire, relire, réfléchir à toute cette prose anti interdiction, je suis désolé mais je n’y arrive pas. C’est plus fort que moi, je ne m’y retrouve pas.

Je n’arrive pas trouver justification à aucun des arguments avancés. Je ne me retrouve pas dans mon cadre de valeur, qui pourra du coup paraître étriqué, mais qui est fondé sur le respect des autres.

On estime le nombre de vapeurs en France à plus ou moins 1 million, soit … environ 1.7% de la population. 70% de la population française est non-fumeuse, mais bon sang de quel droit imposer notre pratique au reste de la population, qui n’en a absolument rien à faire de notre défume. On n’est pas entrain de militer pour notre bien-être, mais pour ennuyer (version polie) les autres, c’est un comble !

Les vapeurs n’ont pas envie de se mélanger aux fumeurs, hé bien ils diffèrent leur envie ou vont ailleurs, c’est pas compliqué. Ça fait aussi partie de la défume de changer ses habitudes, non ?

Bref, la vape dans les lieux publics comme carotte à la défume je suis contre.

Cette revendication nuit à la vape et donne une mauvaise image vis à vis du reste de la population, tout comme le ton de certains commentaires de forum, teintés de morgue haineuse et dopés au +1 de lecteurs conquis d’avance.

Notons que je n’ai aucun argument scientifique, d’ailleurs personne n’en a … , mais c’est simplement une question de bon sens et de respect, ce qui vaut bien tout ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. Alors certes, madame la ministre invoque de mauvaises raisons, c’est nul, mais au fond je suis d’accord sur la décision.

Quelques éléments de réflexion :

  1. Effet pervers : je suis fumeur (hypothèse, car pour moi c’est fini), je fume donc à l’extérieur ET je vape à l’intérieur de mon bar préféré (et ça, je suis certain que ça arriverait), enfin libéré comme mes 18 millions de frères toxicos.
    Ou est le bénéfice pour la santé ? Où sont les toilettes, on n’y voit plus rien dans ce bar !
  2. Les vapeurs ne sont pas une population à part, nous ne sommes ni différents ni supérieurs aux fumeurs ou aux non fumeurs.
  3. De grâce, arrêtez les comparaisons (eau, vodka …) c’est puéril. Ça me rappelle mes filles, préados, quand je leur interdis quelque chose.
  4. Si j’en avais l’opportunité et le pouvoir, j’organiserais bien un sondage à la sortie des boutiques physiques, pour vérifier si la question de l’interdiction est un sujet d’inquiétude du vapeur lambda, car je trouve qu’on donne bien trop d’importance à la communauté virtuelle, qui est très loin de représenter l’ensemble des vapeurs.
    On fait beaucoup de bruit, de buzz, mais au fond, ça n’excite que quelques milliers de personnes parmi 1 million alors …
    (ceci dit, je ne dis pas non plus que c’est inutile de faire du bruit).
  5. J’aimerais aussi avoir les statistiques de fréquentation et d’inscription sur le gros forum sur le dernier mois par exemple, j’ai l’impression que ce buzz depuis une semaine fait plus de conversion qu’autre chose.

Enfin : au lieu de s’exciter sur ce combat pour moi d’arrière garde, on ferait mieux de se concentrer sur l’aspect e-liquide et arômes, arômes pour leur innocuité (je suis pas accro au 100% safe, mais il y a encore sans doute pas mal de chose à apprendre et à éviter). E-liquide, car une fois tout ceci réglementé et régulé, si le prix d’une fiole se multiplie par 2 ou 3 (comment ?!, je psychote ?), tous les espoirs mis à raison dans la vape seront purement et simplement anéantis. Economie, quand tu nous tiens.

Le combat, il est là, et j’espère des personnes bien au fait de tout ça de veiller attentivement à cet aspect des choses.

Vapez cool amis vapeurs

Donnez votre avis

sondage-facebook

Review Author:Review Date: