Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Etats-Unis : la commission de la FDA dit non à l’iQOS

Etats-Unis : la commission de la FDA dit non à l’iQOS

    Annonce

L’information vient de tomber : la Food and Drug Administration (FDA) a émis un avis négatif sur le fait d’autoriser Philip Morris International (PMI) à affirmer que l’iQOS est moins dangereuse pour la santé. L’action de PMI a subi une forte chute après l’annonce de la nouvelle.

Un dossier pas assez convaincant

La commission de la FDA chargée d’étudier la demande de PMI a conclu que Philip Morris n’avait pas prouvé que iQOS, qui chauffe le tabac mais ne le brûle pas, réduit les méfaits du tabagisme traditionnel.

Les experts ont constaté que le produit expose les utilisateurs à des niveaux moins élevés de produits chimiques nocifs, mais ont souligné que l’entreprise n’avait pas démontré qu’une exposition plus faible se traduirait vraisemblablement par une réduction mesurable des maladies ou des décès liés au tabagisme.

Une enquête des journalistes de l’agence Reuters avait affirmé que les essais cliniques de l’iQOS réalisés par PMI à la demande de la FDA comportaient des irrégularités, un dossier au volume annoncé de plusieurs millions de pages.

Suite à cette nouvelle, l’action de PMI a subi une baisse de 6,8 %, mais l’action est légèrement remontée par la suite, pour finir sur une baisse globale de 2,7 %. L’action d’Altria, qui distribuerait l’iQOS pour le compte de Phillip Morris, a quand à elle perdu 2 %. Ces baisses augurent sans doute d’une chute beaucoup plus importante si la FDA devait refuser la mise en vente sur le marché.

L’avis de la commission de la FDA n’est que consultatif. La FDA devrait décider au cours des prochains mois si Philip Morris peut vendre l’iQOS. Elle décidera ensuite, en cas d’avis favorable, s’il convient d’autoriser ou non la communication sur les risques réduits.

Annonce