Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » Espacevap’ s’en va, salut, et encore merci !

Espacevap’ s’en va, salut, et encore merci !

    Annonce

La vape, ça va, ça vient. Les fortunes y sont diverses, certains bâtissant des empires alors que d’autres sombrent corps et biens. Mais qu’une légende française jette l’éponge par lassitude et envie de faire autre chose, c’est assez inédit. Et c’est ce que vient de faire Altmenorg.

Ce n’est qu’un au revoir…

Elle est là, devant moi. Plus symbolique qu’autre chose, surtout que certains produits commandés étaient en rupture de stock, mais c’était pour être là. Ma dernière commande chez Espacevap’ est arrivée, il n’y en aura plus d’autres.

La première datait de longtemps. L’historique du site ne remonte que jusqu’en janvier 2014, mais je suis à peu près certain qu’il y en avait eu avant. Je n’étais pas le plus fidèle ou le plus assidu des clients : à l’époque, comme beaucoup, je découvrais la vape, et avais envie de tout essayer. Et puis, le rythme a été gardé : acheter un peu de tout chez un peu tout le monde.

Mais lorsque j’avais un doute sur un produit, je l’achetais chez Espacevap’, parce que j’avais une confiance aveugle en Altmenorg. On dira ce qu’on veut du bonhomme, adulé par certains, détesté par d’autres. Mais il ne laissait pas indifférent, pour une simple raison : il avait ses convictions et les défendait, préférant faire ce qu’il pensait bien plutôt que ce qui lui rapporterait de l’argent.

Espacevap’, c’était un des plus beaux sites de vente en ligne à une époque ou la plupart offraient un aspect visuel et une ergonomie qui semblaient dater des débuts du web, pourtant lointain, plus proches du Minitel que de ce qu’offrait l’internet comme possibilités. Bon, quand le patron est informaticien de métier, ça aide.

Mais avant d’être un commerçant avec un très beau site, Altmenorg était reviewer, un des plus respectés des débuts héroïques de la vape. Il est celui qui a, en France, contribué à populariser le génésis et la méthode “pulse”, réussissant même à faire passer pour simple ces satanés d’atos impossibles à monter correctement. Il est sans aucun doute sur le podium des reviewers qui ont apporté le plus à la vape.

Les amateurs de liquides n’oublieront pas non plus sa gamme Addiction. Si j’avais su qu’il n’y aurait plus jamais de ta custard, j’en aurai vapé beaucoup plus.

Le patron d’Espacevap’ aura été aussi au cœur de nombreuses polémiques, causées sans aucun doute par sa tendance à dire ce qu’il avait à dire sans filtres. Les sites de partages de bons plans ou les amateurs de clones ne garderont pas sa photo au dessus de leur lit, c’est une certitude.

Espacevap’ ferme. Pas parce que l’entreprise allait mal, mais juste parce que son patron ne se reconnaissait plus dans le business de la vape tel qu’il est aujourd’hui, et qu’il manquait de motivation pour continuer. Il a préféré jeter l’éponge avec panache, en se tournant vers quelque chose qui les passionnes, lui et son épouse, beaucoup, beaucoup plus discrète mais indispensable et toujours présente.

Espacevap’ rentrera donc prochainement dans la section “marques disparues” du Grand Forum où Almenorg s’était fait un nom. L’intéressé lui-même a choisi de retourner à l’anonymat, avec, on le devine, ce petit sourire ironique qu’il arbore quand il a le dernier mot, et celui-là était particulièrement épicé.

Il ne voulait pas d’un article, mais mince, on pouvait pas laisser partir dans l’indifférence générale une légende de la vape. Ma dernière commande d’Espacevap’ est devant moi, et je n’arrive toujours pas à réaliser qu’il n’y en aura plus d’autres. Ceci dit, il reste quelques petites choses, n’hésitez pas à aller y faire un tour

Bon, ben toutes ces émotions m’ont donné faim. Je vais peut-être faire un curry, ce soir. Justement, j’en ai trouvé sur un super site, qui propose un choix de fou, que de la qualité, à des tarifs juste parfaits, avec des fiches et des idées recettes incroyablement détaillées, en plus, le site est beau, la navigation est facile, ça ressemble à… Oh, mais attendez..

Annonce