Vous êtes ici : Vaping Post » Société » E-cig : nouveau sésame du vivre ensemble ?

E-cig : nouveau sésame du vivre ensemble ?

  • Par , le 4/03/2016 à 14h56
    Annonce

La e-cigarette fait beaucoup parler. Ses détracteurs comme ceux qui la défendent, ses adeptes comme ceux qui voudraient bien le devenir, les journalistes, les bloggeurs, les médecins, les pharmaciens… Et si derrière l’argument de santé, toutes ces discussions n’avaient en fait qu’un seul enjeu : celui de la convivialité ?

vape-social-vivre-ensemble

Rappelons-nous : en 2011, la marque Blu Cigs lançait une application invitant les utilisateurs de e-cig à se géolocaliser pour se reconnaître. On ne sait pas très bien ce qu’est devenue cette initiative dite de « vapotage social », mais son principe nous en dit long sur le formidable pouvoir de mise en relation d’une simple (enfin pour faire court…) batterie à pile avec un atomiseur monté dessus.

Quel vapoteur n’a-t-il jamais fait l’expérience de devenir un objet de curiosité ? Curiosité méfiante – c’est pas dangereux ?, bienveillante – comment ça marche, tu me montres ?, parfois experte – c’est quoi comme modèle ? La diversité et le type de supports – mod, epipe, box, méca, électronique… – n’est assurément pas pour rien dans ces discussions de voisinage éphémères.

Et même s’il il demeure plus pratique de dépanner son prochain avec un briquet plutôt qu’avec un accu, le mouvement semble pourtant inexorablement enclenché. Sur le net, avec un nombre de connexions sur les forums ou les reviews qui a de quoi rendre jaloux bien des marques branchées. Et plus encore dans la vie réelle où le succès croissant de la vapote, mi communautaire, mi prosélyte, favorise des formes de brassages inédits où se confondent désormais tous les âges, tous les milieux sociaux (c’est devenu suffisamment rare), voire tous les sexes (croustillant quand on sait que près d’un français sur 3 fantasme sur son voisin ).

Finalement, au-delà de l’apparente banalité de l’objet, nous sommes peut-être à l’aube d’une nouvelle ère relationnelle. A travers l’électronique, on y parlera avec les autres de plaisir plutôt que de risque, de technique plutôt que de contraintes législatives, de saveurs inédites…. et pourquoi pas d’amour et d’amitié.

Review Author:Review Date: