Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Des représentants du ministère Belge de la Santé chez Gaïatrend

Des représentants du ministère Belge de la Santé chez Gaïatrend

    Annonce

Des représentants du ministère Belge de la santé se sont récemment rendus dans les locaux de Gaïatrend, fabricant notamment de la marque Alfaliquid. Cette délégation avait pour objectif d’affiner ses connaissances sur la vape, et cet événement souffle, l’air de rien, un vent d’espoir pour les vapoteurs belges et européens.

Le Ministère Belge de la santé chez Gaïatrend

C’est une visite inhabituelle qu’a reçu la société Gaïatrend, fabricant entre autres de la marque Alfaliquid, les 7 et 8 juin dernier : une délégation officielle mandatée par le ministère de la Santé de Belgique. Le but de cette visite, pour les officiels, étaient d’acquérir une plus grande connaissance sur la vape.

En effet, le vapotage Belge poursuit sa croissance, a constaté Maggie De Block, l’actuelle ministre de la santé. Certes plus lentement qu’ailleurs, faute sans doute à l’arsenal législatif déployé pour entraver cette progression. Il est en effet, en Belgique, interdit de proposer des liquides en flacons de plus de 10 ml. Chacun doit être accompagné d’une notice rédigée dans les trois langues du pays, porter les mêmes avertissements qu’un paquet de cigarettes, la vente par internet est interdite et, en prime, les vapoteurs ont interdiction de les tester en boutique.

Malgré cela, les Belges continuent de vapoter, et les résultats sur le tabagisme, comme dans les autres pays européens, se font nécessairement ressentir.

Cette visite chez Gaïatrend pourrait donc augurer d’un changement, en bien.

Une délégation ouverte

La délégation a ainsi pu visiter le site de production, de la conception aromatique jusqu’au laboratoire d’analyse. Les délégués belges se sont montrés intéressés par l’aspect sécuritaire de la conception du produit, ainsi que par les enjeux du secteur de la vape.
Dans son communiqué de presse, Gaïatrend s’est félicitée d’échanges fructueux avec les délégués, manifestement ouverts et à l’écoute.

On ne peut que se féliciter de voir la société de Rohrbach-lès-Bitche choisie comme interlocuteur. Leader sur le marché, très exigeant dans la conception de ses produits, Gaïatrend est à la fois un interlocuteur compétant et rassurant. Nul doute que cette image très professionnelle qu’a pu donner la société ne pourra que nourrir positivement la réflexion de Maggie De Block, qui envisage de faire évoluer la législation Belge.

Les dirigeants de Gaïatrend espèrent de leur côté avoir démontré la possibilité de vaper responsable et en sécurité, et lancent l’invitation à tous les autres responsables européens. Tout particulièrement, précisent-ils, à la ministre de la santé française, Agnès Buzyn.

Comment est fabriqué un e-liquide ?

Les derniers articles sur la Gaïatrend

Comment est fabriqué un e-liquide ?

  • Publié le 17/05/2018

Si vous pensez que pour fabriquer un e-liquide il suffit de mélanger une base avec des arômes concentrés, vous êtes très, très loin du compte. De la réception des matières …

La conformité HACCP obtenue par Gaïatrend

  • Publié le 14/03/2018

La norme HACCP Le système d’analyse des dangers – points critiques pour leur maîtrise, plus communément appelé système HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point), est une méthode de maîtrise de …

Les commentaires sont fermés.