Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » La Chose de Le French Liquide par Cédric Merino-Riocher

La Chose de Le French Liquide par Cédric Merino-Riocher

Mis à jour le 20/11/2023 à 12h35
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Découvrez la genèse d’un e-liquide de légende racontée par son créateur.

Racontez-nous la génèse de La Chose.

Cédric Merino-Riocher : À l’origine, La Chose faisait partie d’une de nos premières collections “Versions Très Originales”, suite à la création du French Liquide. En 2013, VTO était composée d’un fruité frais (Priscilla) et de deux gourmands, Monstre Sacré, un gourmand exotique, et enfin La Chose.

Nous voulions créer un all day haut de gamme, ni écœurant, ni saturé en arômes ou en sucre mais quelque chose d’élégant et de raffiné.

Quel était votre objectif en termes de saveurs ?

Cédric Merino-Riocher, président du Laboratoire Lips.

Cédric Merino-Riocher, président du Laboratoire Lips.

À l’époque, nous n’étions pas satisfaits de ce que proposait le marché de la vape en termes de saveurs. Nous souhaitions vraiment rapprocher les vapoteurs d’une expérience qui fasse travailler les sens, comme la cuisine et le parfum, deux domaines spécifiques à la french touch. Plus spécifiquement pour La Chose, nous voulions créer un all day haut de gamme, ni écœurant, ni saturé en arômes ou en sucre mais quelque chose d’élégant et de raffiné.

Comment avez-vous trouvé la recette ?

Nous voulions travailler des arômes peu présents sur le marché. À l’époque, les fruits à coques étaient des saveurs très rares pour la vape. Avec cette première base, nous avons cherché à rendre cette composition douce et onctueuse, c’est pourquoi la vanille et le caramel sont venus s’ajouter au développement. Enfin, pour marquer un certain caractère au liquide, c’est la pointe de café qui allait rendre le produit unique.

À l’origine, La Chose devait s’appeler Les Tontons Vapeurs.

Vous souvenez-vous du premier batch ?

Oui bien sûr. C’est comme la naissance d’un enfant, on s’en souvient toute une vie. Après tant de mois de travail, de recherche et de conception, nous étions impatients de voir la réaction de nos premiers clients. Nous étions alors dans notre petit local avec deux de nos collaborateurs et nous n’avions pas tous les équipements présents aujourd’hui dans notre laboratoire à Nantes. Nous utilisions par exemple des flacons en verre, avec une pellicule opaque assez gênante pour suivre la production en cours. Les pipettes à visser sur ces flacons étaient elles aussi compliquées ! Il y a eu des ratés !

Comment avez-vous trouvé le nom La Chose ?

La Chose Lips France e-liquide cigarette électronique

Pour tout vous dire, nous étions partis sur le thème du cinéma lors de nos premières réflexions sur la collection Versions Très Originales. À l’origine du projet, La Chose devait s’appeler Les Tontons Vapeurs. Cependant, nous n’avons pas gardé l’idée et avons souhaité un nom plus simple, moins connoté pour que chacun puisse imaginer sa propre histoire. Nous avons toutefois conservé l’esprit du cinéma en reprenant la main nommée La Chose pour La Famille Adams.

Son succès vous a-t-il surpris ?

Énormément ! Aujourd’hui, nous fêtons le 4e anniversaire du produit et nous en vendons plus chaque jour. Ré-Animator a beaucoup contribué à nous faire connaître. À sa sortie, il y a eu un effet de mode pendant six à huit mois, puis après la hype est un peu retombée (jusqu’à la sortie des Frozen Ré-Animator !). Alors que pour La Chose, les ventes ne retombent pas du tout, au contraire.

Quelles sont, selon vous, les raisons de son succès ?

C’est sans aucun doute la qualité de arômes utilisés et son équilibre. C’est un produit qui a une bonne balance entre le café gourmand et le côté fruits à coques avec la noisette et la noix de pécan. Si un consommateur est un tant soit peu gourmand dans sa vape, c’est un arôme exceptionnel pour lui. C’est l’un des rares arômes complexes sur le marché où l’on peut retrouver, à chaque bouffée, chacune des 5 saveurs. Son succès est aussi dû au bouche-à-oreille, les consommateurs ont un réel amour pour ce liquide et n’hésitent pas à le crier haut et fort !

Le chauffage de certains arômes permettant de libérer des saveurs afin d’obtenir le parfait équilibre.

Son procédé de fabrication a-t-il changé ?

Recette inchangée ! Cela nous a permis au fil des années de maîtriser parfaitement sa confection, son conditionnement et sa vente. En effet, la fabrication de ce liquide nécessite une parfaite maîtrise des différentes étapes d’assemblage, tel que le chauffage de certains arômes permettant de libérer des saveurs afin d’obtenir le parfait équilibre propre au produit. De plus, la macération de ce liquide est une étape essentielle pour obtenir un rendu gustatif exceptionnel. Tous ces procédés font de La Chose une vraie signature.

La Chose e-liquide cigarette électronique

La Chose, la carte d’identité

  • Nom : La Chose.
  • Fabricant : Lips France.
  • Date de création : 2015.
  • Origine : France.
  • Saveur : café, vanille, caramel beurre salé, noisette et noix de pécan.
  • Composition : (ratio PG/VG) 50/50 et 20/80.
  • Taux de nicotine : 0, 6, 11 mg/ml et 10, 20 mg/ml en sel de nicotine.
  • Disponible : en fiole de 10, 60 ml et en pod KoddoPod Nano.
  • Prix de vente conseillé : 5,90 € en 10 ml,  22,90 € en 60 ml et 9,90 € en KoddoPod.

Découvrir d’autres légendes

Les commentaires sont fermés.