Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Chroniques du shop : tu es unique, comme tous les autres

Chroniques du shop : tu es unique, comme tous les autres

    Annonce

Un journaliste du Vaping Post va travailler, un jour par semaine, dans un shop de vape connu et fréquenté dans une petite ville pour se confronter à la réalité du terrain. Il vous livre ses observations, anecdotes et méditations à travers des journées type.

Y a plus ?

Mine mi-déconfite, mi-renfrognée, le client boude. Et vous ne pouvez pas lui jeter la pierre : il n’y a plus son liquide favori. Pire : il n’y en aura plus jamais. Des années qu’il vient dans votre boutique, des années durant lesquelles vous avez cherché avec lui le goût qui n’allait ni l’écœurer, ni le lasser. Chaque fois avec le même résultat : cette moue que vous avez fini par connaître par cœur et cette tête balançant de droite à gauche et de gauche à droite. Non.

Et puis un jour, vous avez tendu la main vers le dernier liquide que vous n’aviez pas testé, celui sur l’étagère en haut à droite, celle où on ne fait la poussière que lors de l’inventaire, vous avez saisi le flacon sans espoir particulier, il s’en est saisi illico pour l’essayer. Et là, le miracle s’est produit, comme si le ciel s’était ouvert et que Dieu lui-même était apparu, mais en mieux encore, un sourire était apparu sur le visage de votre client et sa tête avait basculé d’avant en arrière : c’était oui.

Enfin, pendant un long moment, vous vous étiez senti bercé par la félicité ; lorsque le client rentrait, vous tendiez la main vers l’étagère où se trouvait son liquide, et qui était désormais régulièrement dépoussiérée.

La fin de l’abondance

Et, un moche jour, la décision était tombée : le produit est arrêté. Pas rentable, le fabricant continuait de l’assembler pour dix personnes maximum dans le monde, la situation n’était plus tenable. Le problème, c’est qu’une de ces dix personnes est votre client, et qu’il se tient présentement devant vous, mine mi-renfrognée, mi-déconfite. Vous aviez acheté tout le stock disponible en espérant repousser le plus loin possible ce moment, mais hélas, les réserves se sont taries, et cette échéance que vous aviez reculée le plus loin possible est arrivée.

Il va sans doute falloir tout recommencer avec ce client, avec le léger avantage de savoir ce qu’il aime, cette fois-ci. En revanche, un petit mot de consolation : si, malgré toutes ces insatisfactions, il persiste à venir tenter de trouver la perle rare chez vous, c’est certainement qu’il apprécie votre compétence. Ce n’est pas votre faute, c’est celle des gens qui n’achètent pas certains liquides sous prétexte qu’ils ne les aiment pas. Allez, et soyez en paix.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.